SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782350688107
Petite histoire des républicains espagnols
Une œuvre de José Cubéro
Ouvrage de poche portant le numéro ISBN 9782350688107, vendu 10 € et classé au rayon « Histoire », publié le 07 octobre 2019 par les éditions Cairn dans la collection « Petite histoire », d'un poids de 181 grammes, large de 120 millimètres pour 180 de haut et comportant 176 pages.
Le 18 juillet 1936 commence la guerre d’Espagne dont la mémoire est restée vivace. Elle jette l’une contre l’autre les deux Espagne mais très vite se complexifie car toutes les idéologies caractéristiques du XXe siècle s’affrontent férocement dans la péninsule : celles du passé, avec les traditionalistes, tant du point de vue religieux que social, celles qui caractérisent le siècle avec les fascistes, les anarchistes, les communistes, les socialistes, les trotskystes et … les républicains. Les massacres, perpétrés dans chaque camp, selon une ampleur et des objectifs différents, ajoutent à la cruauté de ce conflit qui se termine par la victoire des franquistes. Pour les républicains de toutes nuances, c’est le temps de l’exil, essentiellement en France. La retirada, en 1939, charrie en une quinzaine de jours, une immense vague de 500 000 personnes, femmes, enfants, vieillards, hommes d’âge militaire, soldats et civils. Ils sont « reçus » soit dans des centres d’accueil improvisés, soit dans des camps qualifiés par les autorité françaises « de concentration ». Les hommes, intégrés d’abord dans des Compagnies, puis des Groupements de travailleurs étrangers, participent largement aux combats de la Résistance, soit dans des groupes de guérilleros, soit dans des unités françaises. Ayant participé à la libération du territoire français, ils échouent cependant en octobre 1944 dans leur tentative d’abattre le joug franquiste. L’introduction de l’Espagne franquiste dans les instances de l’ONU en 1955 sonne le glas de leurs espoirs et ils considèrent alors que le temps de « poser leurs valises » est venu. C’est le temps d’une intégration réussie dans les contexte de Trente Glorieuses.
Dans le bureau de l'historien José Cubéro, des centaines de livres, bien sûr, mais aussi la baguette et la clarinette de son musicien de père. C'est un endroit clair, ouvert. C'est un bureau ouvert sur la cuisine-salle à manger. La lumière naturelle pénètre généreusement dans le bureau, salon, bibliothèque de l'historien José Cubéro. Dans cette agréable pièce à vivre, José Cubéro travaille, lit, écoute de la musique et reçoit amis et étudiants dans trois fauteuils clubs qui entourent une table basse. Dans sa bibliothèque murale, des centaines de livres qu'il utilise régulièrement pour ses travaux, rangés par « couches sédimentaires » en fonction des sujets qu'il traite dans ses livres à lui. Ainsi, il y a un rayonnage sur le département, un autre sur la Révolution pour son premier ouvrage, « La Révolution en Bigorre ». Dans les travées, des livres sur la guerre d'Espagne, celle de « 14 », le vagabondage. Il accumule aussi des ouvrages sur les violences faites aux femmes en temps de guerre, le thème de son prochain livre. « C'est une bibliothèque vivante, qui respire, se développe au fur et à mesure des sujets traités. J'y ai aussi des bouquins que je n'ai pas encore eu le temps de lire. Je sais qu'ils sont là. C'est une façon de se les approprier avant même de les lire. » Parmi tous ces livres, José Cubéro a une affection particulière pour « La Civilisation de l'Occident médiéval », de Jacques Le Goff. La Dépêche .fr 04/12/2010 « C'est un cadeau de mon épouse quand nous étions étudiants à Toulouse. » L'historien a aussi un profond attachement à un objet « d'une modestie totale » : la baguette de chef d'orchestre de son père, ce musicien espagnol exilé. José Cubéro a aussi conservé la clarinette - d'une seule pièce - de ce père admiré mais redoutable maître de musique. « J'ai appris la clarinette avec lui, pour mon malheur, car les pères sont de piètres professeurs impatients. » Sur une étagère, un chat en bois et des oiseaux en verre et en bronze qui vivent en harmonie. Tout en haut d'une étagère, une série de canards possède une vie plongeante sur la pièce. En attente de réparation, les morceaux d'une décoration, avec deux lions, en bois qui ornait une grande glace ramenée d'Argentine par l'arrière-grand-père de son épouse.

Du même éditeur:

12.00 €
9782350687056
12.00 €
9782350688053
13.50 €
9782350686974
11.00 €
9782350687773
25.00 €
9782914028134
17.00 €
9782350685984
17.00 €
9782350686714
15.00 €
9782350687971
20.00 €
9782350686615
23.00 €
9782350684284
20.00 €
9782350686813
11.50 €
9782350686912
25.00 €
9782350686653
13.00 €
9782350686684
11.50 €
9782350686868
11.00 €
9782350687834
20.00 €
9782350686806
12.00 €
9782350686875
16.00 €
9782350686981
9.50 €
9782350686783

Dans le même rayon:

20.00 €
9791035304768
30.00 €
9782359920666
29.00 €
9782353744435
29.00 €
9782353744428
20.00 €
9791035304751
30.00 €
9791035304478
9.90 €
9791035302955
27.00 €
9782353744381
27.00 €
9782353743889
31.00 €
9782353744374
20.00 €
9791035305222
23.00 €
9791035305376
20.00 €
9791035304010
22.00 €
9791035304874
20.00 €
9791035304799
20.00 €
9791035304744
19.50 €
9782368831922
24.00 €
9782368831946
10.00 €
9782846223263
8.00 €
9782367464572