Soleils diffusion - distribution
3, rue Jean Dollfus
 - 75018 Paris
 - Tel: 01 45 48 84 62
sollogo

Fiche article

9782368831571
Jean Marcel Karcher Bourreau du Roannais décembre 1942 - juillet 1946
Une œuvre de Jacky Nardoux
PDF
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782368831571, vendu 30 € et classé au rayon « Histoire », publié le 1er juin 2022 par les éditions Actes graphiques, large de 190 millimètres pour 240 de haut et comportant 372 pages.
Au matin du samedi 13 juillet 1946, un fourgon cellulaire quitte la prison Saint-Paul, cours Suchet à Lyon. À son bord, deux hommes. L'un d'eux est Jean Marcel KARCHER. Les condamnés sont amenés au fort de La Duchère où ils vont être fusillés. À 9 heures, tout est terminé. L'affaire avait débuté trois ans et demi auparavant. KARCHER, d'origine alsacienne, habitait Le Coteau (Loire) où il s'était marié en 1930. Lors de la seconde occupation allemande, à partir du 11 novembre 1942, il se met immédiatement au service de l'occupant. Acquis à l'idéologie nazie, il cesse toute activité professionnelle. La Kommandantur et la Feldgendarmerie à Roanne, sont les lieux qu'il fréquente désormais, officiellement, comme simple « interprète ». Sa très bonne connaissance de toute la région roannaise lui permet d'apporter une aide efficace aux Allemands. Avec l'assistance de complices, sa collaboration permet l'arrestation de très nombreux résistants. Les dizaines de témoins auditionnés après l'arrestation de KARCHER, à Paris en juillet 1945, affirment que c'était lui qui commandait les opérations. Il participe aux pillages, aux interrogatoires des personnes arrêtées. Armé, il n'hésite pas à faire le coup de feu. Emprisonné à Saint-Étienne, il est déféré devant la Cour de Justice de la Loire. L'instruction de son procès cite quatre-vingt-dix-neuf témoins. Les opérations dirigées par KARCHER se déroulent bien évidemment dans l'agglomération roannaise, mais aussi dans plusieurs lieux de la Montagne bourbonnaise. Renaison est une véritable « ville martyre ». Enfin, ses activités criminelles touchent particulièrement les régions de Charlieu et d'Iguerande aux limites de la Loire et de la Saône-et-Loire. La Cour de Justice de Saint-Étienne ayant été supprimée, c'est à Lyon que KARCHER va être jugé par la même juridiction d'exception. Le procès se déroule du 6 au 11 mai 1946. Après six jours d'audience, l'inculpé est condamné à la peine de mort. La grâce présidentielle lui est refusée. Il est fusillé le 13 juillet 1946.

Du même éditeur:

25.00 €
9782368831625
28.00 €
9782368831595
25.00 €
9782368831618
30.00 €
9782368831649
30.00 €
9782368831656
24.00 €
9782368831564
15.00 €
9782368831540
20.00 €
9782368831519
22.00 €
9782368831342
19.50 €
9782368831991
18.50 €
9782368831489
18.50 €
9782368831496
20.00 €
9782368831526
28.00 €
9782368831441
20.00 €
9782368831458
24.00 €
9782368831366
20.00 €
9782368831373
24.00 €
9782368831977
15.00 €
9782368831335
24.00 €
9782368831328

Dans le même rayon:

49.00 €
9791093406237
22.90 €
9782842385019
22.90 €
9782842385026
35.00 €
9782842384944
Couverture et quatrième indisponibles !
22.00 €
9782364528444
30.00 €
9782842385002
25.00 €
9791035318666
25.00 €
9791035317089
25.00 €
9791035318918
30.00 €
9791035318925
9.90 €
9791035319045
41.00 €
9782353745913
20.00 €
9791035318727
40.00 €
9782849743096
20.00 €
9791035316983
25.00 €
9791035315474
18.00 €
9791035318215
9.50 €
9791070060674
60.00 €
9782846223591
25.00 €
9782912433190