SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782373552676
Ô combien cela te ressemble
Une œuvre de Gérard Mottet
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782373552676, vendu 18 € et classé au rayon « Poésie », publié le 14 janvier 2019 par les éditions Unicité, large de 180 millimètres pour 210 de haut et comportant 112 pages.
Le présent recueil se veut une rencontre entre poèmes et tableaux. Le thème général en est celui des miroirs, c’est-à-dire des images de lui-même que l’homme aperçoit, ou croit apercevoir, dans les choses, les paysages, les êtres qui l’entourent et au travers desquels il tente de saisir – ou plutôt de conquérir – sa propre identité. N’est-ce point, d’ailleurs, toujours par le détour de l’autre, du tout-autre, que l’on peut espérer se rapprocher de soi-même ? Le monde nous parle parce qu’il parle de nous, parce qu’il parle à travers nous, dirait Bachelard. Là est l’essence de la poésie.

Vol d’oiseaux sur fond de soleil pourpre
répondant à l’appel de l’ailleurs
trois blanches caravelles voguant
vers d’improbables eldorados
homme ô combien cela te ressemble.

Croire que ciel et terre se bornent
au peu qu’en laissent filtrer tes yeux
et que l’infini puisse tenir
dans le sourire bleu d’un enfant
homme ô combien cela te ressemble.

Du même auteur:

Gérard Mottet
« Dans les plis du silence, c’est un homme qui vous parle. Un porteur d’eau et d’espoir même si son ombre est celle d’une croix. Un être écartelé sûrement. Celui qui porte le fardeau de notre humanité et de ces questions, parfois si terribles qu’elles sont enfouies très loin sous nos pieds. Celui qui parle aux autres, à tous les autres, comme à des amis, d’une voix faible et vulnérable, silencieuse et chaude. Celui qui interroge l’évidence même et qui, en même temps, peut prier pour un seul instant. Celui qui peut aimer jusqu’à se pencher au bord de nous comme au bord du précipice et de la mort. Celui qui sait l’amour et la détresse dans toute beauté. C’est simplement un homme qui vous parle. Celui qui ose le risque des mots jusqu’aux aveux du silence. Autant dire un poète. »
Guy Allix
« La poésie est un chemin de vie que Gérard Mottet connaît bien et qu’il emprunte résolument. » 
Max Alhau
Comme l’annonce l’auteur lui-même, les poèmes réunis en ce recueil nous parlent « de solitude, d’espérance, de destin, de quête de soi, des couleurs de la vie, du risque d’aimer, bref de tout ce qui mûrit en secret dans l’âme humaine et se confronte aux incertitudes, blessures et contradictions que nous inflige le monde. »


Ce n’est qu’aveugle devenu
aux fallacieux reflets des jours 
qui te fascinent

que tu pourras franchir
au seuil de l’invisible
les portes de la nuit	sourd aux bruits de ce monde
que tu pourras
entrer dans les plis du silence

pour y lentement déchiffrer
signe après signe
l’énigme de ta vie.
Agrégé de philosophie, Gérard Mottet a consacré l’essentiel de sa carrière à la recherche en éducation et à la formation des enseignants.
Poète, il a publié depuis 2016 plusieurs recueils dans lesquels il tente de concilier poésie chantante et poésie pensante.
Dans les plis du silence est son huitième ouvrage de poésie.
14.00 €
9782373553147
Gérard Mottet
Avec ce nouveau recueil, Gérard Mottet nous invite, par son chant, à méditer sur cette “grandeur et misère” humaine qui fait de l’homme en quête de lui-même un être multiple et souvent contradictoire. Le philosophe et le poète qu’il est ont trouvé ici un terrain propice pour donner du sens à la poésie. Chaque poème sous-tend que nous sommes des êtres divisés et, de fait, en finalité nous rapproche par conséquent de nous-mêmes, dans l’émerveillement de notre faculté à voir parfois sans comprendre ce qu’est l’ineffable, le sentiment d’être quel que soit le contexte. La préface de Martine Morillon-Carreau nous expose en diversité et en profondeur les aspects majeurs de la poétique de Gérard Mottet et nous éclaire sur l’œuvre de ce poète qui finalement, et c’est là presque un paradoxe, nous décrit ce qui est au-delà des mots dans une quête poétique hors de tout hermétisme. Qu’as-tu à opposer au tourment d’exister aux spirales de l’infini au formidable écrasement des galaxies à l’oubli à l’indifférence que le souffle léger de ta parole ?
Philosophe, Gérard Mottet a consacré toute sa carrière à la recherche en éducation et à la formation des enseignants, publiant nombre d’articles et d’études spécialisées, notamment sur les images. Poète, il a publié depuis 2016 plusieurs recueils (Encres Vives, Tensing, L'Harmattan, Presses Littéraires, Unicité) dont deux ont été primés, recueils dans lesquels il tente, au travers d’une forme de lyrisme existentiel, de concilier poésie chantante et poésie pensante. Divers poèmes ont été accueillis dans une vingtaine de revues et collectifs.
13.00 €
9782373552270
Unicité
Gérard Mottet
Poésie, cette voix qui tente éperdument d’apprivoiser l’incertitude... « J’aime ce titre : Fragments d’incertitude. Rien de plus fragile. Rien qui impose. Un titre qui se dérobe justement, et qui avoue ainsi simplement, humblement… l’essentiel peut-être pourtant. Seul ce qui meurt existe. Il n’est véritablement que cette « émouvante et tragique beauté d’une fleur / suspendue / au bord des précipices ». Et Gérard Mottet interroge ce qui va mourir. Le plus vrai de son poème est dans cette interrogation, dans ce questionnement du temps, « inachevable conjugaison / de la vie et de la mort ». J’avoue que, dans ce recueil si charpenté, j’aime plus particulièrement ces pages où le poème de Gérard se resserre soudain comme une crampe, dans un souffle juste-ment, « Soulevant la poussière /des vieux chemins abandonnés /vent j’ai vu ton visage / grimacer de détresse /de ne plus savoir où aller ». Ces poèmes brefs semblent ramasser le monde dans une seule main. Toute une quête du sens tend le recueil mais ce sens lui-même ne serait-il pas signifié dès le premier texte par « l’éclat perdu d’invisibles lumières / que percevaient nos yeux d’enfant » ? Nostalgie donc, et le désir de retrouver « l’élan perdu de ses désirs ». Par-delà les élans, les formules impératives et les réflexions revient au fond la question centrale : « Es-tu rien d’autre /que ce sceau de l’absence /gravé au cœur de toi-même ». Oui, peut-être attendons-nous tous ainsi « sur le quai / d’une ligne / désaffectée » ce sens qui ne reviendra pas. Et ce serait là, paradoxe ultime, notre seul sens. ». Extraits de la préface de Guy Allix
Philosophe, Gérard Mottet a consacré toute sa carrière à la recherche en éducation et à la formation des enseignants, publiant nombre d’articles et d’études spécialisées, notamment sur les images. Poète, il a publié Petite suite pour ombre et lumière aux Éditions Encres Vives, puis Murmures de l’absence aux Éditions Tensing et Empreintes & Résonances aux Éditions des Presses Littéraires. Plusieurs de ses poèmes ont été accueillis dans une quinzaine de revues et collectifs.
13.00 €
9782373551549

Du même éditeur:

15.00 €
9782373553345
12.00 €
9782373553338
13.00 €
9782373553352
13.00 €
9782373553321
15.00 €
9782373553291
12.00 €
9782373553888
17.00 €
9782373553185
13.00 €
9782373553208
13.00 €
9782373553284
13.00 €
9782373553079
25.00 €
9782373553239
12.00 €
9782373553109
20.00 €
9782373553055
13.00 €
9782373553260
14.00 €
9782373552966
13.00 €
9782373553246
15.00 €
9782373551792
13.00 €
9782373553123
14.00 €
9782373553192
14.00 €
9782373551822

Dans le même rayon:

18.00 €
9782376790303
20.00 €
9782376790266
10.00 €
9782919483723
10.00 €
9782919483730
13.00 €
9782919483747
16.00 €
9782374280295
5.00 €
9782900012024
10.00 €
9782356601018
13.00 €
9782373553062
13.00 €
9782373553178
14.00 €
9782373553017
13.00 €
9782373552997
10.00 €
9782373553161
13.00 €
9782373553116
12.00 €
9782373553222
15.00 €
9782373553130
13.00 €
9782373553154
14.00 €
9782373553215
15.00 €
9782373553000
14.00 €
9782373552911