SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782490198092
Femmes kleenex
(Tragédie grotesque)
Une œuvre de Nicole Sigal
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782490198092, vendu 10 € et classé au rayon « Théâtre », publié le 28 mai 2019 par les éditions TriArtis dans la collection « Sur la scène », large de 135 millimètres pour 175 de haut et comportant 92 pages.
Cette pièce est née de rencontres avec des femmes victimes de violences conjugales, et de cette réalité impensable : une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint, compagnon, amant. Chez nous, dans une démocratie que l’on dit éclairée, des hommes tuent encore leur femme avec pour seule raison, qu’elle risque de lui échapper, de vouloir vivre comme tout être humain en femme libre. Une ronde de couples et de situations où la femme est brisée, et parfois tuée par l’homme qu’elle aime. Les mortes reviennent nous parler non sans humour et poésie, de la cruauté mais aussi du ridicule de l’homme violent, du prédateur, du pervers narcissique qui déstabilise sa femme et la fait passer pour une folle. Difficile de faire admettre à ces victimes que ce n’est pas leur faute, qu’elles n’y sont pour rien. Nicole Sigal parvient à faire de la vérité crue et cruelle de ces témoignages une tragédie grotesque qui révèle et établit mieux qu’une critique l’horrible réalité des faits.
Nicole Sigal est écrivaine et comédienne. Elle vit à Paris. Après des études de lettres et de théâtre à la Sorbonne Nouvelle, elle suit une formation de comédienne à l’Ecole internationale de Théâtre Jacques Lecoq.

Romancière et auteur dramatique depuis 2000, ses romans sont édités aux éditions Denoël, et L’Amandier. Ses pièces sont jouées, et publiées aux éditions L’Avant-scène, L’Amandier, La Fontaine, Le bruit des Autres et Crater.

Elle a eu le grand prix Radio de la SACD en 2017 pour ses fictions radiophoniques sur France Inter et France Culture.

Elle est rapidement saluée par la presse qui lui reconnaît une écriture joyeuse et poétique. A un humour corrosif et sans complaisance, elle mêle avec justesse des images insolites qui canalisent violence et fantasmes tout en brisant certains tabous.
C’est un univers burlesque, désenchanté et onirique qui se déploie à travers ses textes.

Extrait tiré de l'ouvrage :

« LA POLICIERE
Toujours le même film : des hurlements de porcherie, on sonne, silence de monastère. C’est toujours monsieur qui vient ouvrir, très cool, un peu trop, tout va bien. Et Madame est toujours au WC, ou en train de faire la sieste.
Ils poussent leur femme à bout, elle crie, les voisins disent qu’elle est folle. Monsieur a toujours le rôle du chevalier au grand cœur, impossible de le coffrer.
Je connais le feuilleton par cœur, on intervient plusieurs fois par semaine sans résultat. Et dans tous les milieux, hier, on est intervenus chez un médecin. Le pire, c’est chez des collègues, ça la fout mal, pourtant c’est très courant. Dans les milieux de pouvoir comme ils disent. Je me demande ce qu’ils ont dans le crâne. De la bouillabaisse de crabe.
Le pire, tu vas voir, madame va revenir en disant, elle aussi, que tout va bien. Elles se taisent, elles ont honte. Aussi par peur des représailles après notre passage. Dans le meilleur des cas, il va lui dire qu’elle est folle hystérique comme sa mère. Le tout accompagné de bourrades et autres secouages si elle cherche à parler avec lui. Face au mutisme de monsieur, c’est de nouveau les cris, et le cycle infernal recommence : tensions, explosions, gnons les jours pairs, lune de miel avec cadeaux, déclarations enflammées et regard bellâtre les jours impairs... un homme alternatif, comme le
courant.
On essaie d’éloigner monsieur tant qu’il n’est pas trop tard, de lui dire d’aller dormir à l’hôtel le temps que ça se calme.
On y arrive parfois.

LE COPAIN
T’as dit oui, t’as dit oui, quand je t’ai demandé.
LA JEUNE FILLE
Oui j’ai dit oui, mais pas oui à tout.
LE COPAIN
Putain de gonzesse compliquée.
LA JEUNE FILLE
Je ne suis pas compliquée, je veux de l’air, à moi, rien qu’à moi.
LE COPAIN
Ça, c’est des paroles de meuf qui se fait niquer par toute la classe, les profs, et même le dirlo.
LA JEUNE FILLE
Casse-toi, t’es trop lourd, t’as rien compris à l’amour.
LE COPAIN
Je t’attends depuis une heure, je ne vais pas me casser maintenant que t’es là.
LA JEUNE FILLE
Si.
LE COPAIN
T’as dit quoi ?
LA JEUNE FILLE
Si.
LE COPAIN
T’as dit quoi là ?
LA JEUNE FILLE
Va-t’en.
LE COPAIN
Gaffe, je vais encore m’énerver.
LA JEUNE FILLE
Fous le camp.
LE COPAIN
Putain, tu l’as cherché, c’est de ta faute.
Il la frappe avec des objets très lourds, la jeune fille crie, de moins en moins fort, puis se tait.
Putain, cinquante SMS, pourquoi t’as pas répondu ?
T’étais où ?
Tu dis quoi ?
Tu dis quoi là ?
J’ai cramé mon forfait, réponds putain.
Mais réponds, réponds-moi quand je te cause.
Tu dis quoi ?
Tu dis quoi là ? »

Du même éditeur:

10.00 €
9782490198085
15.00 €
9782490198108
10.00 €
9782490198078
10.00 €
9782490198061
10.00 €
9782490198023
10.00 €
9782490198054
10.00 €
9782490198047
10.00 €
9782490198030
10.00 €
9782490198016
10.00 €
9782490198009
10.00 €
9782916724997
10.00 €
9782916724430
10.00 €
9782916724973
10.00 €
9782916724980
18.00 €
9782916724966
30.00 €
9782916724959
10.00 €
9782916724942
10.00 €
9782916724928
10.00 €
9782916724935
10.00 €
9782916724904

Dans le même rayon:

10.00 €
9782490198085
10.00 €
9782490198078
10.00 €
9782490198061
12.00 €
9782915528572
10.00 €
9782490198054
10.00 €
9782490198023
10.00 €
9782981021823
10.00 €
9782981021816
10.00 €
9782981021809