Soleils diffusion - distribution
3, rue Jean Dollfus
 - 75018 Paris
 - Tel: 01 45 48 84 62
sollogo

Fiche article

9782490623204
Mégalithes Rock
Une œuvre de Sonia Fournet-Pérot
PDF
i
Cet article a été constaté en stock le 6 décembre 2022.
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782490623204, vendu 19 € et classé au rayon « Littérature », publié le 03 mai 2022 par les éditions Les Ardents, large de 140 millimètres pour 220 de haut et comportant 352 pages.
Après Datura Song, Sonia Fournet-Pérot signe un polar fantastique enflammé, véritable avènement d'une nouvelle héroïne punk des temps modernes.Toc, toc, toc ! Qui est là ? Pierre. Pierre qui ? Pierre à feu… Voilà à quoi pourrait se résumer ma vie ces dernières semaines. Un brin elliptique ? Ok, alors imaginez deux secondes une sorcière débutante, tout fougue tout flamme, infoutue de maîtriser des pouvoirs dix fois trop grands pour elle, et qui, par je ne sais quel coup du sort (aïe !), se retrouve impliquée dans une série de meurtres sordides venant troubler le repos de ces vieux messieurs granitiques qui jalonnent fièrement la campagne limousine. Un peu fort de café ? Je suis bien d'accord. Si j'avais droit au chapitre, les histoires de gros cailloux, je préfèrerais les laisser à ce cher Sisyphe, parce que mes pierres à moi, elles ne roulent peut-être pas, mais elles me collent des cadavres sur les bras.
Née à Limoges, Sonia Fournet-Pérot enseigne à l'université, mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. À quatorze ans, elle est tombée raide dingue de Dracula de Bram Stoker et elle a voyagé avec J.R.R. Tolkien plus loin qu'elle ne l'aurait cru possible. Son périple au pays de l'imaginaire n'a toujours pas pris fin.

Extrait tiré de l'ouvrage :

« Samedi 16 juin 2018, 11h10. Alors que je passe la porte du salon de thé,
une pensée fugace mais édifiante joue des coudes pour s'imposer : dans quel
pétrin est-ce que je me suis encore fourrée? Petit flash-back pour comprendre
le pourquoi du comment. Le où n'a pas franchement d'importance. Quant
au qui, c'est le nœud de l'embrouille.
Une heure dix plus tôt, j'émerge d'une grasse matinée raisonnable. Oui, je
suis dans un lit. Encore. Et bien que cette position puisse confiner au déjà-
vu – mauvaises langues, va ! –, elle relève sans conteste du passionnel.
Remballez d'emblée vos velléités d'union sensuelle – ma vie n'est pas un
roman –: il n'y a que moi, Éthel. Vous voyez une pin-up des années soixante?
Posture lascive, teint frais, moue à la Bardot. La grâce faite femme. Vous
visualisez ses battements de cils qui papillonnent pour accueillir comme il
se doit la caressante luminosité matutinale avant de dévoiler une œillade
dévastatrice qui mettra le monde à ses petits pieds délicats ? Ça y est ? Vous
vous représentez la scène ? Une réplique rouquine de Dita Von Teese dans le
rôle principal ? Et ben, arrêtez de prendre vos désirs pour des réalités. Vous
aurez droit à la version hirsute et pâteuse. Allez, dites bonjour à l'archétype
de la petite vieille grabataire, dont les muscles hurlent à grands cris leur
désaccord à force, sans doute, de se débattre la moitié de la nuit dans de sales
draps. C'est fourbe, ces bouts de tissu. Ça s'entortille autour de votre corps
moite et vous transforme en rouleau de printemps non consentant avant
que vous ayez eu le temps de dire : Néfertiti, non merci. Si encore c'était
épisodique, mais j'ai dû mettre en boule quelqu'un en haut lieu, parce que
cet enfer, c'est mon pain rassis quotidien.
Un jour sans fin, avec tonton Murray, ça vous dit quelque chose ? Il y a de ça.
Je me coltine le même scénario depuis des mois dès que le sommeil m'abandonne en claquant la porte après notre partie de cache-cache nocturne.
Ras-le-bol du jour de la marmotte. Mon lit et moi au réveil, on a dépassé le
stade de l'amourette occasionnelle; entre nous, m'ssieurs-dames, c'est collé-
serré – l'amour avec un grand A, je vous dis. Peut-être parce que j'ai une
conscience acérée de ce qui m'attend à la sortie de l'hibernation : un tête-à-
tête avec une visiteuse matinale incommodante qui a la fâcheuse habitude
de prendre ses quartiers dès que j'ouvre un œil. Et aujourd'hui ne déroge pas
à la règle. La lumière n'a pas plutôt filtré entre mes cils qu'une masse d'arme
s'abat allègrement sur mon crâne. Saleté de migraine... »

Du même éditeur:

25.00 €
9782490623235
28.00 €
9782490623228
19.00 €
9782490623198
19.00 €
9782490623181
25.00 €
9782490623112
16.00 €
9782490623211
17.00 €
9782490623150
24.00 €
9782490623174
12.00 €
9782490623167
29.00 €
9782490623136
30.00 €
9782490623105
17.00 €
9782490623082
19.00 €
9782490623099
12.00 €
9782490623143
32.00 €
9782490623068
23.00 €
9782490623044
12.00 €
9782490623129
28.00 €
9782490623020
23.00 €
9782490623051
15.00 €
9782490623075

Dans le même rayon:

39.90 €
9791035318253
20.00 €
9782376790686
12.00 €
9782359920888
39.00 €
9791070061565
25.00 €
9791092389302
24.00 €
9791093406244
16.00 €
9782373557565
22.00 €
9782373557886
25.00 €
9782957906017
Couverture et quatrième indisponibles !
19.00 €
9722490213142
16.00 €
9782377590308
22.00 €
9782491494766
15.00 €
9782491991074
10.00 €
9782491991067
15.00 €
9782491991036
16.00 €
9782493815118
28.00 €
9782368831595
Couverture et quatrième indisponibles !
15.00 €
9782930440781
Couverture et quatrième indisponibles !
13.00 €
9782930440439
Couverture et quatrième indisponibles !
19.00 €
9782374280592