Soleils diffusion - distribution
3, rue Jean Dollfus
 - 75018 Paris
 - Tel: 01 45 48 84 62
sollogo

Fiche article

9782491991067
Lou, carnets de création
Une œuvre de Gaëtane de Lansalut
PDF
i
Cet article a été constaté en stock le 30 novembre 2022.
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782491991067, vendu 10 € et classé au rayon « Littérature », publié le 1er novembre 2022 par les éditions L'échappée belle dans la collection « Pointe », large de 150 millimètres pour 200 de haut et comportant 48 pages.
Le geste de la danse, plein de la gravité sublimée. Le pinceau étalant la matière onctueuse sur la toile. Ou les doigts dans la terre chamottée créant une sculpture. Je me suis essayée à ces différents arts, jeune adulte. Toute cette énergie à apprendre, énergie ardente et juvénile, où l'on tâtonne dans ses apprentissages des arts, où l'on se découvre autant que l'on découvre les matières enseignées.
Ce sont les balbutiements de la vie artistique qui garde toute sa viridité. Ce mot pour signifier la verdeur des choses, c'est-à-dire ce qui donne la couleur verte. Mais aussi prenons-le dans le sens de la précocité au sens de commencement. Ces carnets esquissent le temps de propédeutique quand sont donnés les éléments de connaissance préalable. Les premiers jets, les premières ébauches où l'on trouve, fort de ses intuitions artistiques, toute son étoffe à sa sensibilité artistique pétris dans des moyens d'expression variée. Alors on trouve son style après l'apprentissage, après les premiers pas qui peuvent nous conduire au sommet comme la danseuse Céline Galli que j'avais eu la chance d'interviewer, elle qui a mené son art jusqu'au bout.
Outre la vie que m'a procurée le suivi des cours à l'époque, 2001-2004, ce florilège d'arts essayés, amorcés, trouve aujourd'hui sa résultante dans le petit ouvrage que vous tenez entre les mains. C'est une ode aux professeurs qui nous enseignent bien souvent le meilleur d'eux-mêmes. Une ode à la recherche intérieure, ce lieu d'où naît la création. Et l'amour l'instiguant. Donnant la source d'inspiration. L'amour de la vie, l'amour des autres et même celui de Dieu. Car la passion et l'enthousiasme tâtonnant dans mes premiers pas dans les arts m'ont fait m'émerveiller de la beauté de la vie. Il serait formidable que ces lignes qui vont suivre aient un écho intérieur avec l'expérience de la lectrice ou du lecteur que vous êtes.
« Alors, derrière cette personnalité irradiant l'équilibre, on cherche, pour un tel résultat, quelle est la maîtrise d'un torrent qui pourrait être bouillonnant, déchaîné, fougueux. « C'est facile d'être danseuse ? » « Non », répond Céline Galli. À 36 ans, elle fait partie de l'un des ballets les plus prestigieux au monde, celui du chorégraphe Angelin Preljocaj, c'est quelque chose quand même, une preuve d'exigence de soi exceptionnelle. Un surpassement. Elle lui sait gré de l'avoir choisie depuis dix ans : une rétribution justifiée de ses capacités, un tremplin vers le dépassement de soi. Établie dans un ballet, cela freine-t-il l'exigence ? « Non, pas du tout, c'est un caractère de ne pas s'installer dans ses acquis, d'avoir toujours le besoin de se dépasser. On n'est jamais arrivé », glisse-t-elle plus loin. Tiens, voilà donc le premier secret. »
Née en 1971, Gaëtane de Lansalut est originaire de la Bretagne nord où elle a passé une partie de son enfance dans une grande maison dans les bois. Étudiante dans un premier temps à Brest, elle passe un DEUG de Biologie-Chimie à la Faculté des Sciences puis une licence de Santé publique à la Faculté de Médecine de Brest. Elle est parallèlement journaliste pigiste au Télégramme de Brest. Elle arrive à Paris en 1995 pour un stage d'un mois au journal Le Monde et commence une maitrise de Santé publique en Faculté de Médecine du Kremlin-Bicêtre (Paris XI) spécialisée dans l'humanitaire. C'est à ce moment qu'elle commence à écrire de la poésie (La statue de temps est l'un de ses premiers poèmes), créant un petit journal s'intitulant La Gazette. Elle poursuit en DESS d'Economie de la Santé à Dauphine (Paris IX) puis enchaîne un travail de journaliste-pigiste dans un journal spécialisé en santé, Espace social européen. Elle commence l'arabe à l'Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales) et voyage beaucoup au Moyen-Orient. Puis elle continue comme journaliste pour les informations générales pour les sites Internet de Tf1.fr et de france2.fr.

En 2003-2004, Gaëtane de Lansalut fait un grand voyage de cinq mois, seule et sac au dos, en Asie, passant par l'Iran, le Pakistan, franchissant l'Himalaya, pour arriver en Chine et au Japon. Elle fait un stage d'architecture à Shanghai, donne des cours de français à Kobé. En revenant à Paris, elle en écrit le récit qui obtiendra en 2010, la bourse Brouillon d'un rêve d'écrivain, délivrée par la Scam (société civile des auteurs multimédia). Elle est pigiste pour Vogue, RFI.fr, Vivre à l'étranger, Le Monde 2 (ex M Le Monde magazine), Le Monde des Religions, La Vie, puis à nouveau pour France 2. Certains de ses poèmes sont aussi publiés dans les revues Midi et Triages.

En 2007, passionnée par la question de Dieu, elle commence des études de théologie à l'Institut catholique de Paris jusqu'à obtenir la licence à distance de Théologie à l'Université de Strasbourg en 2015, puis le Baccalauréat canonique de théologie en 2017 à l'Institut catholique de Paris. Elle y apprend entre autres l'hébreu, langue qui la fascine. Elle poursuit avec un master de théologie spirituelle en travaillant sur la vocation à l'amour chez sainte Thérèse de Lisieux.

La statue de temps a été jouée au Théâtre de Nesle en 2019 avec la comédienne Bérengère Warluzel et la flûtiste Julie Huguet.

Extrait tiré de l'ouvrage :

« J'ai acheté un cahier de dessin, format A4, super papier, soyeux et tout et tout... Dessiner les corps nus des cours. Anatomie exigeante, soyeuse et tout en mouvement. Éphémère. Fugacité de l'instant. Comme l'aérien voulu par Carolyn Carlson dans son ballet Signes. Les peintures d'Olivier Debré. La musique de René Aubry. Et les doux sourires de Marie-Claude Pietragalla et de Kader Berlarbi. Splendides tous. »

Du même éditeur:

15.00 €
9782491991074
15.00 €
9782491991036
10.00 €
9782491991043
10.00 €
9782491991029
10.00 €
9782491991050
20.00 €
9782491991012
15.00 €
9782919483990
15.00 €
9782491991005
10.00 €
9782919483945
20.00 €
9782919483938
10.00 €
9782919483983
10.00 €
9782919483976
10.00 €
9782919483969
20.00 €
9782919483921
22.00 €
9782919483907
13.00 €
9782919483716
16.00 €
9782919483914
13.00 €
9782919483686
17.00 €
9782919483709
10.00 €
9782919483693

Dans le même rayon:

39.90 €
9791035318253
20.00 €
9782376790686
25.00 €
9782490623235
12.00 €
9782359920888
39.00 €
9791070061565
Couverture et quatrième indisponibles !
25.00 €
9791092389302
24.00 €
9791093406244
16.00 €
9782373557565
22.00 €
9782373557886
25.00 €
9782957906017
Couverture et quatrième indisponibles !
19.00 €
9722490213142
16.00 €
9782377590308
22.00 €
9782491494766
16.00 €
9782493815118
28.00 €
9782368831595
Couverture et quatrième indisponibles !
15.00 €
9782930440781
Couverture et quatrième indisponibles !
13.00 €
9782930440439
Couverture et quatrième indisponibles !
19.00 €
9782374280592
Couverture et quatrième indisponibles !
16.00 €
9782930440989
Couverture et quatrième indisponibles !
13.00 €
9782930440552