SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782864105657
Brigue et ses hameaux
Une œuvre de Thevenon Luc
Ouvrage relié portant le numéro ISBN 9782864105657, vendu 30 € et classé au rayon « Loisirs », publié le 31 décembre 2011 par les éditions Serre, d'un poids de 778 grammes et large de 270 millimètres pour 210 de haut et 12 d'épaisseur.
Titre épuisé !
Luc Thevenon, docteur en Histoire, conservateur-en-chef du Patrimoine, a fait sa carrière dans les musées de Nice. Il a dirigé le musée d’Art & d’Histoire-Palais Masséna de 1986 à 2003. Spécialiste des arts du Comté de Nice et des régions voisines, il avait publié en 1990 un premier ouvrage consacré au patrimoine brigasque. Il reprend ici cette étude en la développant considérablement. Il détaille d’abord l’histoire de cette communauté dominée par la puissante famille des Lascaris da Briga. Mais il montre que d’autres illustres familles, du Comté de Nice, de la Ligurie et du Piémont implantées à La Brigue, ont contribué au développement et à la richesse de ce territoire. Il en a reconstitué l’armorial ce qui est une étude tout à fait inédite. Puis c’est le patrimoine artistique qu’il développe ici. Accordant un intérêt particulier à la peinture médiévale de la collégiale, il en réalise une étude approfondie et comparative. Au travers de la description des linteaux et des monuments du bourg lui-même et de tous ses hameaux, il précise l’origine des familles et l’évolution urbaine et castrale. Les fondations des multiples chapelles sont précisées en localisant les ruines de celles qui étaient oubliées; les divers oratoires sont inventoriés. Les nombreux hameaux brigasques restés à l’Italie en 1947 sont minutieusement explorés. S’ajoutent les présentations du patrimoine militaire historique, avec les prestigieux ensembles de Marte et de Peyrefique et les richesses naturelles du Marguareïs, massif-enclave de la commune, haut lieu de la spéléologie internationale. L’auteur, membre du comité scientifique du Parc National du Mercantour depuis 1994, se trouve parfaitement qualifié pour évoquer ces aspects du riche domaine montagnard de La Brigue.

Du même auteur:

Thevenon Luc
Malaussène village perché de la moyenne vallée du Var, qui fut un fief des Grimaldi, puis des Alziari lesquels donnèrent à Nice un maire resté célèbre, possède un patrimoine religieux bien méconnu. Dominant le village actuel, juste sous les ruines de Malaussène d’en haut, la paroissiale a été achevée en 1727. Edifice composite, qui conserve des références médiévales, elle contient un bel ensemble d’œuvres d’art. Pour la toile du chevet figurant l’Assomption Guglielmo Thaone s’est inspiré à la fois des modèles génois de Guido Reni et niçois de Ludovic Van Loo. Le retable du Rosaire, daté 1738, est un ensemble spectaculaire de boiseries sculptées et dorées qui se rapproche d’autres exemples prestigieux à Gilette, Contes et Saint Martin Vésubie. La toile de l’Ange Gardien est une copie précise de l’œuvre de Pierre de Cortone reprise par le grand atelier romain de Carlo Maratta. Dans la chapelle des Pénitents Blancs, une autre copie, celle de la Descente de Croix de Charles Lebrun, illustre l’évolution d’un thème célèbre qui va de Daniele da Voltera à Jean-Baptiste Jouvenet dont on trouvera une excellente copie dans la cathédrale d’Entrevaux. Les chapelles St Joseph, St Roch et St Louis de Gonzague abritent chacune un mobilier, sans doute plus modeste, mais qui illustre l’attachement des gens de Malaussène aux cultes traditionnels du Comté de Nice. C’est ce que confirment les oratoires disposés aux quatre « portes » du village.
Une découverte à faire, si possible sur place, ce remarquable petit livre à la main.
10.00 €
9782864105350
Thevenon Luc
La présence de russes sur la Riviera est attestée dès la fin du XVIIIème siècle :  prince Alexis Orlof commandant la flotte (1770, 1781), nomination du consul Etienne Michaud à Nice (30 novembre 1815), grand-duc Michel frère de Nicolas 1er (1837), Nicolas Gogol (décembre 1843), époque où plusieurs familles résident à la Croix de Marbre. Mais l’arrivée à Nice de l’impératrice Alexandra le 26 octobre 1856 pour y résider jusqu’au printemps 1857, puis les multiples séjours des souverains et de leur cour, la présence à Villefranche, de  1857 à 1934, de la  flotte, puis  d’un laboratoire océanographique, contribuèrent au développement d’une colonie sans cesse plus importante de Cannes à San Remo.
La nécessité de lieux de culte orthodoxe se posa d’emblée. Des chapelles provisoires, desservies par le clergé des navires mouillant à Villefranche, furent  établies dans diverses résidences. Un édifice important devint vite nécessaire. En 1857 l’autorisation de construire une église russe à Nice fut difficilement obtenue dans un pays où le catholicisme était religion d’état. Sur les dessins de Kondiakoff revus et corrigés par Antoine François Barraya, elle fut établie rue de Longchamp. En 1868, suite au décès du tsarévitch le 24 avril 1865, un mausolée fut édifié par l’architecte Grimm, l’un des constructeurs du château de Valrose pour von Derwies et d’églises à Copenhague et à Genève.
En 1892, le danois Hans Georg Tersling, l’un des principaux architectes de Menton, où une Maison Russe est fondée en 1880, y édifie l’église, puis la chapelle St Alexandrine au cimetière. Deux ans plus tard, Cannes imite cette initiative, grâce à la générosité de Mme Tripet –Strypitzine, avec l’église St Michel Archange œuvre de l’architecte lyonnais Louis Nouveau auteur de plusieurs hôtels et villas de la ville. A proximité un mausolée à la mémoire des époux Tripet s’ajoute à ce patrimoine. Ce sont les russes de Cannes fréquentant en été Thorenc, dans le haut-pays grassois, qui y font aménager pour eux-mêmes et leurs compatriotes blessés de la guerre de Crimée, une curieuse église en bois. Plusieurs chapelles privées s’ajoutent à ce patrimoine, tant à Nice, qu’à La Mortola, Cannes, ou San Remo.
La grande œuvre, inaugurée le 17 décembre 1912, est celle de la cathédrale russe de Nice, somptueux édifice, entièrement dû  à l’architecte Mikhaïl Preobrajensky auteur des églises de Tallinn et de Florence et de divers édifices civils en Russie. 
Enfin à San Remo, Alexis Chtchoussev qui devint plus tard un architecte du régime communiste au point d’édifier le mausolée de Lénine à Moscou, dresse les plans d’un bel édifice construit de 1912-1913. Il faut ajouter la petite église St Raphaël l’Archange, de St Raphaël beaucoup plus tardive (1961) pour avoir un panorama complet des églises russes de la « Riviera » franco-italienne.
Tous ces édifices se référent au style « vieux-russien » et plus précisément à des édifices moscovites du XVIIème siècle comme La Trinité (1628-51) ou La Résurrection (1687-1713). Mais leurs matériaux sacrifient au modernisme : béton armé, structures métalliques, pierre lissée, ciment, sauf pour la cathédrale niçoise où l’utilisation de briques soigneusement sélectionnées reste fidèle à la tradition.
10.00 €
9782864105220
Thevenon Luc
Les Confréries de Pénitents sont, sans nul doute, les plus anciennes institutions de fidèles au sein de l’Eglise. Créées pour les premières d’entre elles à Rome dans le courant du XIIIe siècle, ces Confréries ont été et demeurent des fraternités religieuses poursuivant l’admirable idéal d’offrir à leurs membres un double secours mutuel à la fois spirituel, s’étendant jusqu’à l’au-delà, et temporel, s’appliquant à toutes les souffrances de la vie humaine.
Localement, depuis plus de sept siècles, nos Confréries de Pénitents ont contribué à façonner l’âme de notre diocèse. Même si, désormais, leur nombre a sensiblement diminué, au point que de cent dix-huit en 1754 on n’en démontre plus que seize à ce jour dans l’ancien Comté de Nice (celles de la pointe orientale de la Provence ayant été laminées par la révolution), elles n’en demeurent pas moins d’authentiques mouvements d’église et des acteurs majeurs de la vie locale, principalement dans le moyen et haut pays niçois.
On ne peut que louer le travail remarquable accompli depuis plusieurs décades par l’initiateur de cet ouvrage, Luc Thevenon, Conservateur en Chef du Patrimoine, qui arpente sans relâche nos terres d’azur à la découverte de telle fresque, retable ou édifice religieux et s’emploie à leur conservation. Car, passés une certaine légende superficielle et le visage fardé de notre Côte d’Azur, que de merveilles véritables avons-nous à découvrir. Notre Pays ne montre bien que ce qu’il cache ; nos terres d’azur demeurent un délicieux secret partagé entre ceux qui savent ou à qui on apprend à aller au-delà de cette vitrine. Notre ami, par ses travaux et recherches, nous confie les clés nécessaires à cette découverte.
Félicitons-nous enfin de la réédition de cet ouvrage de référence consacré aux Pénitents des Alpes-Maritimes, trop vite devenu « introuvable ». Les Confréries de Pénitents, fraternités constituées pour accueillir le don de Dieu dans des œuvres spirituelles, le sont également pour que ses membres se mettent au service des autres et principalement des plus démunis, au moyen de leurs œuvres matérielles. En ce début de troisième millénaire, comme le rappelait Monseigneur Alfred DAUMAS dans sa précédente préface, les Confréries de Pénitents ont encore un rôle à jouer, lequel ne consiste pas seulement à garder « jalousement » des cendres, pour respectables qu’elles soient, mais à défendre notre foi chrétienne en la vivant pleinement et à transmettre aux générations à venir une flamme séculaire, celle de la charité et, dans une certaine mesure, celle des splendeurs dont nos Confréries sont dépositaires.
18.00 €
9782864105107
Thevenon Luc
Couverture et quatrième indisponibles !
30.00 €
9782864104803
Thevenon Luc
Couverture et quatrième indisponibles !
52.99 €
9782864102984

Du même éditeur:

8.00 €
9782864106524
20.00 €
9782864106500
30.00 €
9782864106517
10.00 €
9782864105558
23.00 €
9782864100386
10.00 €
9782864106463
25.00 €
9782864106449
22.00 €
9782864106456
6.00 €
9782864103295
10.00 €
9782864106432
29.00 €
9782864106425
30.00 €
9782864106418
30.00 €
9782864106401
30.00 €
9782864106395
5.00 €
9782864104087
Couverture et quatrième indisponibles !
22.86 €
CISTERNAFULCRONI
10.00 €
9782864106371
23.00 €
9782864100485
24.00 €
9782864106302
18.00 €
9782864106319

Dans le même rayon:

17.00 €
9782373553185
20.00 €
9782846223256
9.90 €
9791035303433
20.00 €
9791035304331
4.95 €
9782367464749
4.90 €
9791035302641
30.00 €
9782864106548
20.00 €
9782350686813
19.90 €
9791035304324
5.50 €
9791035302504
20.00 €
9791035304027
6.90 €
9791035302825
6.90 €
9791035302658
6.90 €
9791035302511
6.90 €
9791035302801
6.90 €
9791035302818
6.90 €
9791035303907
29.90 €
9791035302559
9.90 €
9791035304294
11.50 €
9782350686912