SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782911241970
Le rire amer d'Aristophane
Une œuvre d'Antigone Trogadis
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782911241970, vendu 18 € et classé au rayon « Littérature », publié le 15 novembre 2018 par les éditions N&B, large de 130 millimètres pour 205 de haut et comportant 190 pages.
Athènes, début des années 2010. La ville est en proie à ce qu’il est convenu de nommer la « crise » grecque, qui va influer sur la trajectoire des personnages du roman : un père cherchant sa fille volontairement disparue, une professeure de Lettres franco-grecque qui se lance dans l’aventure du théâtre d’ombres, un vendeur d’assurances à la retraite et musicien à ses heures perdues… Au cœur de cet espace moderne vient résonner le rire du grand auteur comique de l’Antiquité, Aristophane ; un rire aussi franc qu’amer, et qui apportera, peut-être, un peu de réconfort à la ville et aux êtres meurtris. Avec un style qui s’affirme encore plus dans ce roman polyphonique, Antigone Trogadis poursuit son exploration de la Grèce contemporaine avec le recul indispensable de la culture et de la fiction.
Antigone Trogadis est née en 1969 à Montréal (Canada) de parents grecs. Elle a grandi en Grèce, puis s’est installée en France, d’abord à Paris. Ses études de Lettres Modernes à Paris IV-La Sorbonne, ainsi qu’une vocation précoce, la conduisent à passer avec succès le CAPES et l’Agrégation externe en 1993. Elle a enseigné d’abord en Normandie, puis dans le Tarn, où depuis 2005 elle est professeur au Lycée Lapérouse à Albi, tout en se consacrant de plus en plus à l’écriture. N&B a édité ses deux premiers romans avec le concours de la Région MidiPyrénées : Grecques (2014) et L’éternité en moins (2015) Le rire amer d’Aristophane, son troisième roman, a obtenu le soutien de la Région Occitanie.

Extrait tiré de l'ouvrage :

« Qui ne voudrait se laver d’Athènes ? Depuis plusieurs mois un vent mauvais traverse la ville, un vent de haine et de misère, un tourbillon qui a jeté les aînés dans la rue, les enfants dans la faim et le dénuement. La ville s’est déformée, les visages se sont murés, les regards se sont perdus dans le vide, quand ils ne sont pas habités par la peur, par l’angoisse ou par le désarroi. Toute l’Attique est flétrie : les sites olympiques, qui flamboyaient il y a encore quelques années, ne sont plus que ruines. Au mieux ils abritent des dispensaires humanitaires. Au pire, ils ne sont plus désormais qu’un espace de désolation, désertés, aux murs écaillés, envahis par les mauvaises herbes ; des bassins rouillés, des sièges défoncés. Loin des vestiges antiques, patinés par des siècles d’usure, sublimes jusque dans leur effritement, les ruines modernes s’oxydent presque instantanément sous l’effet du temps, ce catalyseur qui donne à goûter la déchéance à ceux mêmes qui avaient côtoyé l’illusion de la gloire. Un immense déchet dans le monde du jetable. Alors, aujourd’hui, sur le pont du bateau, Ariane prend égoïstement plaisir à laisser loin derrière elle les murs barrés de tristesse et de révolte, les trottoirs hantés par les sans-abris couchant à même le sol, les jeunes aux cheveux nattés en tresses floues, indistinctes, tenant d’une main la laisse de quelque grand chien au poil ras et à la couleur. »

Du même auteur:

N&B
Antigone Trogadis
Un matin de janvier 1967, Rosa doit brutalement fuir Rome dans des circonstances douloureuses. Traversant la mer Ionienne, elle part s’installer à Athènes, peu avant que les Colonels ne renversent le gouvernement légitime et n’instaurent une dictature brutale. Sept ans plus tard, au lendemain de la chute de la junte militaire, Manos rentre en Grèce après de longues années passées au Canada et tente sa chance dans le journalisme. L’Eternité en moins, roman noir et politique, entrelace les regards de ces deux personnages que l’auteur a su rendre vivants et proches de nous. Il mène le lecteur de la nuit de la dictature au retour de la démocratie et aux espoirs fragiles suscités par la liberté retrouvée. Ainsi, après Grecques, Antigone Trogadis poursuit son exploration d’une société méditerranéenne qui semble irrémédiablement vouée à la violence.
18.00 €
9782911241918
N&B
Antigone Trogadis
Ce roman nous emporte dans la tourmente de la Grèce de 1968 où, sous la botte fasciste des colonels et la complicité des popes rétrogrades, la dictature s'efforce d'écraser tout autant la culture millénaire fondatrice de l'idéal démocratique, que les aspirations à la liberté. C'est le regard aiguisé d'Ismène, frêle mais déjà forte petite fille, qui, du haut de ses neuf ans, traverse tout le roman et entraîne le lecteur dans l'Histoire et les événements où s'entremêlent, magnifiquement brossés, les trajectoires et les figures de femmes qui constituent la chair et l'ossature du récit. A Stamena, village du Péloponnèse maudit des dieux et des hommes, le fantastique rôde, pour le pire ou le meilleur. L’été 68, sous la dictature des colonels, réunit une petite fille de 9 ans, Ismène, venue d’Athènes près de sa grand-mère pour fuir les turbulences politiques qui affectent sa famille, et une jeune femme, Anna, arrivée de Paris pour enterrer son père. Ismène découvre les traditions ancestrales et religieuses qui s’imposent aux femmes de Stamena, mais elle peut s’en évader grâce à la nature, ses livres et sa proximité avec l’Antiquité, ravivée par la découverte d’une statue. Malgré les circonstances, Anna est sensible à la douceur de la vie grecque, mais elle fait l’expérience du peu d’estime pour la condition féminine notamment au travers de ses relations avec un inquiétant policier, un pope fanatique ou même avec le falot instituteur du village. Elle met fin à cette immersion traumatisante par un retour précipité vers la France. Mais cet été 68, avec toutes ses vicissitudes, sème chez Ismène l s germes d’une prise de conscience qui lui permettra d’affronter l’existence avec une résolution adulte et autonome.
18.00 €
9782911241888

Du même éditeur:

15.00 €
9782911241994
12.00 €
9782911241987
12.00 €
9782911241963
12.00 €
9782911241956
12.00 €
9782911241949
12.00 €
9782911241932
13.00 €
9782911241925
13.00 €
9782911241055
13.00 €
9782911241901
13.00 €
9782911241871
18.00 €
9782911241895
13.00 €
9782911241857
13.00 €
9782911241864
12.00 €
9782911241840
18.00 €
9782911241833
12.00 €
9782911241826
Couverture et quatrième indisponibles !
15.23 €
9782911241130
12.00 €
9782911241819
12.00 €
9782911241796
12.00 €
9782911241802

Dans le même rayon:

16.00 €
9791093406138
19.00 €
9782490623037
15.00 €
9782350687971
17.00 €
9782350685984
13.00 €
9782930440200
13.00 €
9782373553352
20.00 €
9791093644233
18.00 €
9782491140007
16.00 €
9782374280301
13.00 €
9782373553284
23.00 €
9782350684284
20.00 €
9782350686615
15.00 €
9782490006090
21.00 €
9782353744350
15.00 €
9782490382118
24.00 €
9782356921741
18.00 €
9782490873043
13.00 €
9782373553123
14.00 €
9782373551822
15.00 €
9782373551792