SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62

Logo SOLEILS

Fiche article

9782914266291
Grande guerre en mediterranee
Une œuvre de Jean-yves Nerzic
PDF
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782914266291, vendu 30 € et classé au rayon « Histoire », publié le 15 mars 2016 par les éditions H&D, d'un poids de 600 grammes et large de 155 millimètres pour 240 de haut.
En août 1914, placées sous commandement français en Méditerranée, les forces navales avaient pour missions de maintenir la maîtrise de la mer en verrouillant l’Adriatique et d’assurer la liaison avec la Russie, mais les Alliés allaient rapidement se rendre compte que leur appréciation de situation comportait trois tragiques hiatus. On n’avait pas envisagé l’entrée en guerre de la Turquie qui, après les revers meurtriers des Dardanelles et de Gallipoli, leur interdirait la liaison avec la Russie et étendrait le conflit à tout le Moyen-Orient. On avait mal mesuré le coût à payer pour enfermer l’ennemi austro-hongrois en Adriatique et encore moins pour la lui disputer. Rien n’avait été prévu contre le nouvel ennemi sous-marin, et l’arrivée des premiers allemands à l’est de Gibraltar bouleversait la balance des potentiels. Le « lac franco-anglais » fut progressivement transformé en un champ de tir où les navires de commerce, indispensables à la défense commune, servaient de cibles. Les pertes furent énormes : à titre d’exemple, sur les cinquante-cinq navires qui lui furent réquisitionnés, les Messagerie Maritimes en perdirent vingt-neuf. S'appuyant sur des documents d’archives inédits ou inexploités, dont le Patro, journal paroissial de Ploudalmézeau, l’auteur retrace les grands enjeux du conflit, sans en omettre la dramatique dimension humaine.
Jean-Yves Nerzic est l’auteur de La place des armements mixtes dans la mobilisation de l’arsenal de Brest sous les deux Pontchartrain (1688-1697 & 1702-1713) et de Duguay-Trouin, armateur maloin, corsaire brestois, Il a également publié Marins et Flibustiers du Roi-Soleil - Carthagène 1697, en collaboration avec Christian Buchet, aux éd. Pyrégraph ainsi que de nombreux articles parus dans diverses revues, dont : Chronique d’histoire maritime, Neptunia...

Du même auteur:

H&D
Jean-yves Nerzic
René Trouin, sieur du Gué, dit Duguay-Trouin, né le 10 juin 1673 à Saint-Malo et mort le 27 septembre 1736 à Paris est un corsaire français. Né dans une famille d'armateurs bretons, il débute sa carrière en 1689 et reçoit, dès 1691, le commandement d'un navire. Son courage, le respect qu'il a gagné auprès de ses hommes, ainsi que ses victoires contre les Anglais et les Hollandais au cours des deux dernières guerres de Louis XIV lui ont assuré une ascension très rapide dans la hiérarchie maritime. Ses campagnes sont parmi les plus belles de l'histoire navale française. Il gravit très vite, grâce à son talent et sa pugnacité tous les échelons de la hiérarchie militaire : capitaine de navire corsaire à 18 ans, capitaine des vaisseaux du Roi à 24 ans, chevalier de l’ordre de Saint-Louis à 34 ans, anobli à 36 ans, chef d’escadre à 42 ans. Il siège à 50 ans en 1723 au Conseil des Indes, il est nommé lieutenant général des armées navales en 1728, pour finir par commander successivement les ports de Brest en 1731 et de Toulon en 1736. Trois grandes phases se distinguent dans cette carrière militaire. Tout d’abord, de 1689 à 1697, la période corsaire. Puis de 1697 (année où il reçoit son brevet de capitaine de frégate) à 1713 il navigue comme officier supérieur de la Royale. Enfin, après la signature du traité d’Utrecht (11 avril 1713) qui ramène la paix en Europe, Duguay-Trouin se consacre au commandement à terre. On estime à un peu plus de quatre-vingt le nombre de combats et d’abordages auxquels participa Duguay-Trouin ou qu’il dirigea de 1689 à 1711, soit en moyenne près de sept affrontements par an. Il est bien sûr impossible d’en faire un compte rendu détaillé ici, mais on peut s’appuyer sur le récit des Mémoires de Duguay-Trouin pour entrer dans les enjeux de la guerre navale au tournant du XVIIe et du XVIIIe siècle. La carrière de Duguay-Trouin se déroule sur les deux dernières guerres de Louis XIV : la guerre de la Ligue d'Augsbourg (1689-1697) et la guerre de Succession d’Espagne (1702-1713). Deux conflits longs, acharnés, d’envergure mondiale, où le royaume de France se retrouve seul (ou presque) sur terre comme sur mer contre tous ses voisins ligués contre lui. Deux conflits où la France doit soutenir un immense effort naval face aux deux puissances navales de l’époque : la Hollande et le royaume de Grande-Bretagne.
JEAN-YVES NERZIC est l’auteur de La place des armements mixtes dans la mobilisation de l’arsenal de Brest sous les deux Pontchartrain – 1688-1697 & 1702-1713, paru en 2010 aux éd. H&D, et de Marins et flibustiers du Roi-Soleil – Carthagène 1697, en collaboration avec Christian Buchet, paru en 2002 aux éd. Pyrégraph, pour lequel il a reçu le Prix ACORAM, amiral Frémy, 2003. Passionné par la marine de Louis XIV, il a eu accès à un fonds documentaire inédit qui fait l’objet de ses recherches.  Il a également écrit de nombreux articles : Le service de santé de la marine française au temps de la Ligue d’Augsbourg, Le combat de M. l’Amiral - Vélez-Malaga, 24 août 1704, À la veille d’un bouleversement géopolitique :l’expédition de Carthagène de 1697... publiés dans diverses revues : Chronique d’histoire maritime, Neptunia … Il est membre de l’Association des Amis du Musée National de la Marine, de la Société archéologique du Finistère ; il est correspondant pour la France de la Society for Nautical Research (Mariner’s Mirror) et, pour la Bretagne, de la Société Française d’Histoire Maritime.
35.00 €
9782914266246
H&D
Nerzic Jean-yves
LES ARMEMENTS MIXTES sont des armements pour lesquels des vaisseaux du roi sont prêtés pour armer en course à des particuliers réunis en une société de droit privé qui prennent en charge les frais de fonctionnement. L’état des bâtiments, lors du prêt et à la restitution, ainsi que le partage du provenu des prises varient suivant que le souverain désire stimuler les armateurs ou alimenter les caisses de l’État. Inauguré en France pendant la guerre de Hollande, ce procédé connaît un grand développement pendant les deux derniers conflits du règne quand, pour des raisons politiques, l’armée navale n’est plus nécessaire à la grande stratégie du roi, alors même que, pour des raisons économiques, il n’a plus les moyens de l’entretenir. Ainsi, même en l’absence de l’armée navale, l’arsenal de Brest est une ruche bourdonnante qui abrite et soigne les équipages, construit et entretient les bâtiments affectés, soutient ceux qui sont armés ailleurs, fait la procédure des prises qui y sont conduites, etc. Le complexe portuaire du Port-Louis/Lorient l’assiste dans cette d’une activité multiforme. Prééminent parmi les autorités maritimes du Ponant, l’intendant est la cheville ouvrière d’une organisation qui touche tous les vaisseaux en Atlantique Nord-Est ; le suivre au quotidien permet de bien mesurer la place que tiennent les armements mixtes dans la mobilisation de cet arsenal.
98.00 €
9782914266192

Du même éditeur:

18.50 €
9782914266314
19.50 €
9782914266307
19.50 €
9782914266284
22.00 €
9782914266277
30.00 €
9782914266260
20.00 €
9782914266253
23.00 €
9782914266239
19.50 €
9782914266222
30.00 €
9782914266215
19.50 €
9782914266208
19.50 €
9782914266154
19.50 €
9782914266161
24.50 €
9782914266116
19.50 €
9782914266123
19.50 €
9782914266109
28.50 €
9782914266048
19.51 €
9782914266055
24.50 €
9782914266062
19.50 €
9782914266079
24.50 €
9782914266086

Dans le même rayon:

29.90 €
9791035309084
9.90 €
9791035306441
20.00 €
9791035307035
29.00 €
9791035309152
31.00 €
9782353744954
25.00 €
9791035308902
30.00 €
9791035308872
30.00 €
9791035307059
20.00 €
9791035308735
20.00 €
9791035308933
30.00 €
9791035306328
30.00 €
9791035308780
25.00 €
9782846223379
23.00 €
9782353744596
12.00 €
9782915528626
4.95 €
9791035308629
20.00 €
9791093644394
18.00 €
9791035309121
4.95 €
9791035308605
22.00 €
9791035309138