SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782915528466
Bu, bud, bird, mingus, martial et autres fauteurs de trouble
Une œuvre d'Alain Gerber
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782915528466, vendu 19 € et classé au rayon « Loisirs », publié le 24 novembre 2014 par les éditions Alter ego dans la collection « Jazz impression », d'un poids de 400 grammes et large de 130 millimètres pour 210 de haut.
Quel(s) effet(s) la musique -de jazz principalement, mais pas uniquement- produit-elle sur celle ou celui qui l'écoute, s'en imprègne, ou qui, se la remémorant, la réinvente, projetant sur elle des instants -réels ou rêvés- de vie personnelle ? Cela dépend de beaucoup de choses. Par exemple du temps qu'il fait à ce moment dans le corps, l'esprit de celle ou celui qui compose cette musique, l'interprète, l'invente à l'instant même, la diffuse, lui donne un lieu où exister. Celui ou celle qui joue, qui chante, recherche-t-il tel jour seulement un public et tel autre soir est-il anxieusement en quête de l'inaccessible note bleue ? Celui ou celle qui écoute entend-il seulement la musique ou n'est-il que la proie, à ce moment, de ses chimères, ses certitudes ou ses renoncements ? Une seule chose est certaine : personne ne sort indemne de l'exercice...
En une cinquantaine de textes (plus un envoi ) Alain Gerber -se penchant sur nombre de jazzmen et jazzwomen, d'hier et d'aujourd'hui, fauteurs de trouble - s'interroge et nous questionne sur ce phénomène. Peut-être Gerber s'adresse-t-il en fait à lui même sur ce qui fait désordre ... C'est pour cela que ce qu'il dit parle au lecteur au plus profond de lui-même. Aussi parce que chacun de ces textes -qu'il participe de l'analyse, de la critique, du récit ou de la poésie pure- est un produit jubilatoire créé par l'immense talent de l'écrivain Alain Gerber.

Du même auteur:

Alain Gerber
La malédiction est une tragédie et en même temps, dans bien des cas, elle vaut une assurance contre le désastre. Grâce à ces débuts de chapelles, à ces groupuscules sectaires qui, presque immanquablement, se forment autour des réprouvés, ceux-ci gardent le contact avec ce monde qui voudrait nier leur existence. Mais, pas plus qu’elle n’est le sûr indice de sa médiocrité, la malédiction ne garantit le génie de l’artiste. De ce fait, dans la mesure où cette flétrissure a bizarrement quelque chose de prestigieux, il paraît clair que tout un chacun ne la mérite pas. A l’exception, bien sûr de ceux qui ont l’honneur — passagers clandestins de l’exécration, simples touristes de l’exil, ou autres astucieux gérants de l’ostracisme — de figurer dans ce Petit Dictionnaire où, sous l’érudition et la précision des notices, transparaît toute l’admiration, sinon la tendresse, de Gerber pour ces héros de l’ombre de l’Histoire du Jazz.
Auteur d’une oeuvre littéraire maintes fois récompensée par des prix prestigieux (Interallié, Goncourt de la nouvelle, Grand prix du Roman de la Ville de Paris pour l’ensemble de l’oeuvre dès 1984, etc.), Alain Gerber fut aussi le producteur d’émissions de radio consacrées aux plus grands musiciens de jazz, sur les ondes de France Musique et de France Culture, où sa voix tout aussi singulière que son écriture et sa pensée n’a pas été pour rien dans le succès des mémorables Le Jazz est un roman et Black & Blue. La plupart des textes de ce Petit Dictionnaire Incomplet des Incompris ont été à l’origine écrits par Alain Gerber pour ces émissions de radio.
19.00 €
9782915528367
Alain Gerber
Des sources d'enchantement,  il y en a partout dans l’univers qu'Alain Gerber nous invite à découvrir par-dessus son épaule. Pour la bonne raison qu’il y a partout, dans chacune de ses pages, à leurs détours et dans tous les tours qu’elles nous jouent, des mots qui chantent et des chants qui empruntent, l’air de rien, les mêmes chemins que les mots.

Après nombre d'essais et de récits, après tant de romans, « Longueur du temps » se présente comme une aventure où cet auteur ne s'était jamais risqué auparavant.
Alain Gerber ici se raconte. Ou plutôt tous ses souvenirs se disent dans l’instant de la lecture. Qu’ils soient ceux de l’enfance ou qu’ils se situent en d’autres temps et en d’autres lieux — au Mexique ou en Grèce, à Montréal ou à Ouagadougou —  ils se disent tous, lorsqu’ils s'offrent à nous, dans une sorte de « présent absolu ». L'un après l'autre, ils s’expriment comme ils viennent, comme ils se ressentent, comme ils s’inventent, se disent et se redisent sans doute : tous sont là, tous vivent intensément. Parce que leur naissance, leur élan ont lieu comme au cœur de chaque mot, dans chacune des phrases de chacun de ces textes. Ces textes dont on ne sait pas trop (et leur auteur pas plus que nous, confie-t-il volontiers) s’il faut dire qu’ils sont « de la poésie » — comme si toute littérature digne de ce nom n’aspirait pas à ce destin quelque voie qu’elle emprunte un jour !  
Alors oui, même si  ces pages l’invitent à explorer des terres nouvelles, le lecteur ne sera pas dérouté s’il connaît l’œuvre d’Alain Gerber. Celui qui aura la chance de la découvrir, pour sa part, comprendra vite ce qu’est la littérature pour cet auteur aussi rare que prolifique : une forme de musique, c’est certain. 
Une forme de jazz peut-être bien…


Parallèlement à « Longueur du temps », Alain Gerber a publié en ce début de 2011 aux éditions Fayard, un roman baptisé  Je te verrai dans mes rêves . Il a récemment signé chez le même éditeur « Blues » (2009) et « Insensiblement Django » (2010), deux ouvrages que l’on peut qualifier de majeurs dans une œuvre littéraire maintes fois récompensée par des prix prestigieux (Interallié, Goncourt de la nouvelle, Grand prix du Roman de la Ville de Paris pour l'ensemble de l'œuvre dès 1984, etc.).
Alain Gerber fut aussi le producteur d’émissions de radio consacrées aux plus grands musiciens de jazz, sur les ondes de France Musique et de France Culture, où sa voix tout aussi singulière que son écriture et sa pensée n’a pas été pour rien dans le succès du mémorable « Le Jazz est un roman ». Rappelons enfin que ce titre est également celui d’un disque pareil à nul autre, qui marie ses textes aux improvisations de quelques-unes des figures de proue du jazz contemporain (label Owl records.)
18.00 €
9782915528275

Du même éditeur:

19.00 €
9782915528619
15.00 €
9782915528602
12.00 €
9782915528589
12.00 €
9782915528572
16.00 €
9782915528565
20.00 €
9782915528046
15.00 €
9782915528558
18.00 €
9782915528541
19.50 €
9782915528534
12.00 €
9782915528510
18.00 €
9782915528503
18.50 €
9782915528497
19.00 €
9782915528473
18.00 €
9782915528480
12.00 €
9782915528459
18.00 €
9782915528442
18.00 €
9782915528411
18.00 €
9782915528435
18.00 €
9782915528428
35.00 €
9782915528404

Dans le même rayon:

31.00 €
9782353744664
31.00 €
9782353744657
31.00 €
9782353744497
31.00 €
9782353744671
15.00 €
9782350688145
12.00 €
9791094464243
45.00 €
9782350688305
23.00 €
9782915195071
9.90 €
9791035303679
28.00 €
9782491494117
7.00 €
9782868192035
8.00 €
9782367467603
15.90 €
9791035305307
9.90 €
9791035303648
18.00 €
9791095492191
35.00 €
9782350686677
9.90 €
9791035303792
9.90 €
9791035303594
9.90 €
9791035303181
9.90 €
9791035303075