SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62

Logo SOLEILS

Fiche article

9782916724386
MAÏAKOVSKI/LILI BRIK, l'unique et le voyou
Une œuvre de Cla. Et Sev. Vincent
PDF
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782916724386, vendu 10 € et classé au rayon « Littérature », publié le 02 juillet 2012 par les éditions TriArtis et d'un poids de 80 grammes.
Lui, c’est Vladimir Maïakovski, poète génial, figure mythique du mouvement futuriste, pilier fondateur de la nouvelle pensée soviétique, grand provocateur qui joua sa vie à la roulette russe.
Elle, c’est Lili Brik, soeur aînée d’Elsa Triolet, égérie de l’avant-garde révolutionnaire, celle qui fut la femme de sa vie au sens extraordinaire du mot.
De la joyeuse bande bohème de 1915 au militantisme inconditionnel des années de Révolution, des heures sombres de la guerre civile à la désillusion et la lutte désespérée contre la montée hideuse du
stalinisme, voici l’histoire d’une passion légendaire. L’histoire de deux êtres qui ont choisi d’exploser tous les carcans. La Révolution n’a de sens que si la rue et l’alcôve suivent les mêmes
rêves. C’est tout un monde à réinventer sur l’oreiller. Toute une liberté à acquérir dans la rue.
Et vice versa. Important, le vice versa !

Extrait tiré de l'ouvrage :

« Lili
Elsa, ma petite chérie,
Tu me dis : « Volodia, encore Volodia, toujours Volodia ? » Je te répondrai : l’homme a beau me laisser de glace, le poète m’enthousiasme toujours autant.
Notre Russie orpheline est désenchantée, entre la lourde perte de son père du peuple, et le spectre de la mère nourricière du désastre ambiant : la famine. Malgré tout, nos idéaux ont encore de beaux jours devant eux.
Avec Ossip et Volodia, nous avons créé une nouvelle revue, le LEF, le front de gauche des arts, une tentative de bâtir une plate-forme pour l’esthétisme futuriste.
Volodia est maintenant une vraie célébrité de la littérature soviétique. Il est invité partout. Il parcourt le pays en tous sens. Aussi, on l’exporte ! Un véritable tour du monde. Sous la bénédiction de nos autorités. Il sera même bientôt à Paris ! Lorsque tu le verras, ma chérie, surtout raconte-moi tout ce qu’il y fait. Rapporte-moi tout, dans les moindres détails. Malgré ses lettres ou ses télégrammes, il ne dit rien de lui, sinon des anecdotes.
Je t’embrasse, ainsi que Triolet.
Ta sœur qui t’aime.
Lili
Maïakovski
Cher-cher, chéri-chéri, aimé-aimé Lilek.
Je suis déjà depuis une semaine à Paris.
Personne n’est venu me chercher à la gare puisqu’ils ont reçu mon télégramme dix minutes avant l’arrivée du train. Si bien que j’ai dû chercher Elsa tout seul, en m’appuyant sur mon français extraordinaire.
M’ennuie, m’ennuie sans toi.
Chaque fois que ta sœur Elsa a une intonation semblable à la tienne, je verse dans un lyrisme cafardeux et sentimental.
J’ai peur de passer pour un plouc mais si tu savais à quel point je n’ai pas envie de faire cette longue route. Je veux rentrer et lire mes Verses.
Le fameux Paris au printemps ne vaut rien, rien n’y fleurit, sauf des travaux à chaque coin de rue.
Aujourd’hui 1er mai, j’ai décidé de fêter décembre.
Vive le froid et la Sibérie ! Le froid qui a forgé notre volonté de fer.
À bas le doux mois de mai ! À bas la faiblesse ! Vive la haine !
La haine, qui a durci la solidarité ! Vive la Révolution !
Je n’ai rien à dire de moi.
Je me cloître à la maison et je mâchonne des cuisses de poules et du foie gras avec des salades.
Ne déclame mes vers nulle part, sauf dans ma chambre, en messe basse, tout seul.
C’est quoi cette absurdité à propos du LEF ? On n’aurait pas autorisé l’impression du numéro 3 ? Je rentre immédiatement à Moscou s’il le faut !
J’attends toujours mon visa pour les Amériques.
Très copain avec Elsa et Triolet. Me balade avec Fernand Léger.
Affreux de ne pas connaître la langue.
C’est quoi ces gourdes qui te colportent des ragots à
propos de lettres que je leur aurais écrites ? Prends leurs noms et marque-les quelque part ! J’espère qu’au moins cette fois-ci personne ne croit à ces histoires à dormir debout ! Tu m’imagines, assis à table, en train de pondre des lettres à des filles ? Pure fantaisie ! On dirait du Faust, vraiment.
Mal du pays.
Un Chtchen en exil. »

Du même éditeur:

10.00 €
9782490198245
10.00 €
9782490198191
18.00 €
9782490198184
10.00 €
9782490198177
10.00 €
9782490198115
10.00 €
9782490198122
10.00 €
9782490198092
15.00 €
9782490198108
10.00 €
9782490198085
10.00 €
9782490198078
10.00 €
9782490198061
10.00 €
9782490198054
10.00 €
9782490198023
10.00 €
9782490198047
10.00 €
9782490198030
10.00 €
9782490198016
10.00 €
9782916724997
10.00 €
9782490198009
10.00 €
9782916724430
10.00 €
9782916724980

Dans le même rayon:

26.00 €
9789738346451
30.00 €
9789738346369
16.00 €
9782356601087
25.00 €
9782353744947
22.00 €
9789738346635
4.95 €
9782367469676
19.00 €
9782868180650
15.00 €
9782868180421
6.00 €
9782868180858
16.00 €
9782359920710
9.90 €
9791035306458
15.00 €
9782373554250
15.00 €
9782373551495
16.00 €
9791093406169
24.00 €
9791093644202
16.00 €
9782377590384
35.00 €
9782353744923
15.00 €
9782373554236
15.00 €
9782359920697
8.00 €
9782900012062