SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62

Logo SOLEILS

Fiche article

9782916724782
LOUISE MICHEL A VICTOR HUGO - Nous reviendrons, foule sans nombre
Une œuvre de Berling Virginie
PDF
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782916724782, vendu 10 € et classé au rayon « Littérature », publié le 21 juin 2016 par les éditions TriArtis et d'un poids de 50 grammes.
Une révoltée dans l'exil qui se bat contre la barbarie de son pays, et veut la reconstruction d'un nouveau monde social. Elle en appelle son héros, son modèle, son perpétuel secours, Victor HUGO. Depuis le bagne, Louise MICHEL lui confie ses armes de guerre et l'écho de sa colère et de sa rébellion au delà de l'exil.

Extrait tiré de l'ouvrage :

« Quand les tribus canaques se révoltèrent contre l’occupation française pour reprendre leur liberté, on les combattit avec des obusiers de montagnes contre des sagaies, ce qui donna la victoire à ce qu’on appelle la civilisation, sur ce qu’il est convenu d’appeler la sauvagerie.
Eh bien, les bulletins de vote destinés à être emportés par le vent avec les promesses des candidats ne valent pas mieux que les sagaies contre les canons.
Le vote, c’est la prière aux dieux sourds de toutes les mythologies, quelque chose comme le mugissement du bœuf flairant l’abattoir. Il faudrait être bien niais pour y compter encore, de même qu’il ne faudrait pas être dégoûté pour garder des illusions sur le pouvoir.
Est-ce que la raison d’État ne rend pas le gouvernement impuissant à toute autre chose qu’à sa propre conservation, pour laquelle il sacrifie des millions d’hommes et tout ce qui en fait vivre des millions d’autres ? — On a des troupeaux, c’est pour les tondre et les égorger, il n’en est pas autrement du bétail humain.
La volonté du peuple?! Avec cela qu’on s’en soucie de la volonté du peuple !
Si elle gêne, on ne la suit pas, voilà tout ; on prétend qu’elle est contre la loi. Et s’il n’en existe aucune, on en fabrique une, comme les écrivains sans imagination démarquent un chapitre de roman.
N’y a-t-il pas assez longtemps que la finance et le pouvoir célèbrent leurs noces à l’avènement de chaque nouveau gouvernement ?
L’anarchie, c’est l’ordre par l’harmonie. »

Du même auteur:

Virginie Berling
En 1951, Jean Vilar, créateur partagé entre l’État dont il dépend et le peuple qu’il sert, donne au Festival d’Avignon toute son ampleur. Il se lance aussi dans l’aventure risquée du Téâtre National Populaire. 
Artiste au faîte de sa gloire, Gérard Philipe le rejoint. Tous deux sont bien décidés à faire vivre les grands textes d’un répertoire « élitaire pour tous », selon la formule d’Antoine Vitez. 
Ils évoquent les questions de théâtre qui les tourmentent, les imbroglios pratiques du métier, leur conception commune de cet art du jeu qui claque au vent. Leurs plumes, non dénuées d’humour, montrent le dense travail réalisé souvent dans l’urgence. Au-delà des engagements partagés, ils dévoilent leurs doutes et révèlent l’indéfectible respect qu’ils se portent. 
La mort brutale de Gérard Philipe en 1959 devait mettre un coup d’arrêt à cette entente si profonde, à la fois professionnelle et humaine.
10.00 €
9782490198122
Virginie Berling
André Gide a tout juste vingt ans lorsqu’il décide de voyager, de découvrir, de comprendre, pour se consacrer à ce qu’il sait être sa voie : l’écriture. A sa mère qui l’a élevé dans l’amour, la morale et l’honneur d’une lignée, le jeune André raconte. A son fils unique parti au loin, Juliette Gide pose des questions, approuve, condamne. Dans ce dialogue quasi quotidien, on entend l’enthousiasme et les interrogations, les rencontres et les chocs. En filigrane, quelques échappées vers ses œuvres futures viendront mettre en lumière ce qu’André Gide prend grand soin de taire à sa mère...
10.00 €
9782916724911
Virginie Berling
Au départ de sa fille pour Grignan, la marquise de Sévigné est véritablement déchirée d’être séparée de cet être charmant. Elle endosse alors son rôle de mère avec une passion qui lui procure autant de joie que de désespoir. Ses lettres montrent tour à tour son attachement, ses maladresses de mère, son adresse intellectuelle. Les tourments font place aux moments de bonheur, les anecdotes de la Cour s’entrelacent à l’ennui de la Bretagne. Tout est sujet d’écriture, tout est prétexte à écrire à sa fille, encore et toujours, avec une constance et une régularité que les années ne démentiront pas. Ciselée, concise, raffinée, sa plume sert un propos à la fois léger et profond.
Madame de Sévigné viendra finir ses jours au château de Grignan, enveloppée du soleil de Provence et de l’affection de sa fille.
10.00 €
9782916724881
Virginie Berling
Avec la publication de son Zarathoustra, Nietzsche est à un tournant dans sa production intellectuelle. Suivent Par-delà le bien et le mal et Ecce Homo. En même temps que les critiques, le philosophe doit affronter la célébrité. Tandis qu’il se coupe définitivement de l’Allemagne et de ses théories antisémites, Elisabeth fonde avec son époux une colonie de «?purs Aryens?» au Paraguay. Pendant cette période de grande solitude et de profonde dépression, Nietzsche écrit à sa sœur, celle qu’il appelle son «?Lama?», du nom de cet animal résistant et têtu, qui crache pour se défendre. Les lettres du frère, toujours bienveillantes, montrent pourtant que la guerre se prépare… Elisabeth prendra sa revanche.
10.00 €
9782916724874
Berling Virginie
A la suite du coup d'Etat qui instaure le Second Empire, Victor Hugo est obligé de fuir la France. L'exil lui permettra de se consacrer à l'écriture. L'écriture ? Le bras armé de ce titan du travail, indissociable de ses combats : abolition de la peine de mort, égalité des sexes, droit à l'éducation. Avec humour ou véhémence, l'homme raconte dans ses lettres la lutte politique et les difficultés du quotidien, de l'éloignement, de la censure. Au cours des dix-neuf années que dure son exil, Hugo ne vieillit pas, il grandit.
10.00 €
9782916724737
Berling Virginie
Presque une vie entière d'exil. Entre la Bastille et le retour en triomphe à Paris, cinq décennies de luttes. Cinquante ans de lettres aux Grands d'Europe, aux philosophes, aux amis ou ennemis. Un combat, toujours, contre l'infâme. Et pourtant, plus on est vieux et malade, plus il faut rire. En effet, Voltaire rit de ce petit tas de boue qu'est le monde, des règles qui le gouvernent, des maladies qui l'assaillent, des autres et de lui-même. Ma tête de quatre-vingt-quatre ans n'en a que quinze. Des philosophes écrivent sur la liberté ; et moi, je me suis fait libre.
10.00 €
9782916724744

Du même éditeur:

10.00 €
9782490198245
10.00 €
9782490198191
18.00 €
9782490198184
10.00 €
9782490198177
10.00 €
9782490198115
10.00 €
9782490198092
15.00 €
9782490198108
10.00 €
9782490198085
10.00 €
9782490198078
10.00 €
9782490198061
10.00 €
9782490198054
10.00 €
9782490198023
10.00 €
9782490198047
10.00 €
9782490198030
10.00 €
9782490198016
10.00 €
9782916724997
10.00 €
9782490198009
10.00 €
9782916724430
10.00 €
9782916724980
10.00 €
9782916724973

Dans le même rayon:

20.00 €
9791093644479
15.00 €
9782355021138
30.00 €
9791035308803
30.00 €
9791035308810
20.00 €
9782373554748
17.00 €
9791094464175
20.00 €
9791094464199
22.00 €
9791093406190
25.00 €
9782353744961
16.00 €
9782490382187
15.00 €
9782490382217
18.00 €
9782868199393
7.00 €
9782919483853
10.00 €
9782919483839
10.00 €
9782919483846
20.00 €
9782919483785
12.00 €
9782849742822
15.00 €
9782373554670
5.00 €
9782909640662
22.00 €
9791035307264