SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782916724836
Moi, caravage
Une œuvre de Cesare Capitani
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782916724836, vendu 10 € et classé au rayon « Littérature », publié le 27 janvier 2017 par les éditions TriArtis, d'un poids de 200 grammes et large de 135 millimètres pour 175 de haut.
Mon corps on ne l’a jamais retrouvé. Brûlé sur la plage ? Jeté dans la mer? Oublié comme un chien ? Un autre à ma place, se lamenterait. Moi non! J’ai de la chance : ni tombeau, ni dalle funéraire. Pas de commémorations pour moi. Ce serait hypocrite, après avoir été persécuté de mon vivant ! On ne peut pas mettre sens dessus dessous la peinture et vouloir mourir comme le Titien à quatre-vingt-six ans, couvert de lauriers et riche à millions! Non! De mon existence j’ai fait un précipice, une course à l’abîme. Après quelques avant-premières dans les Instituts Culturels Italiens de Paris, Rabat et Marseille, un extraordinaire concours de circonstances a fait que le spectacle Moi, Caravage – Io, Caravaggio soit créé au Festival Off d’Avignon (Théâtre des Amants) exactement le 18 juillet 2010, quatre-cents ans jour par jour après la morte de Michelangelo Merisi, dit Caravage. Présenté à nouveau au Festival Off d’Avignon en 2011 (Théâtre Buffon), Moi, Caravage a dépassé les 430 représentations entre tournée, en France et à l’étranger, outre les passages parisiens (Théâtre Lucernaire, Théâtre de la Gaîté, Théâtre des Mathurins).
Diplômé de l’école d’art dramatique Paolo Grassi de Milan (anciennement école du Piccolo Teatro), Cesare Capitni vit depuis des années en France où il travaille en qualité de auteur, metteur en scène et comédien. En 2006 il signe la mise en scène de La Traversée de la nuit de Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Il écrit les pièces Rhapsodie et Canossa. Ses dernières créations sont Promenade… in Italia, spectacle en musique créé à l’occasion de la Semaine italienne de Paris en juin 2015 et L’Autre Galilée – L’Altro Galileo, spectacle présenté au Théâtre Lucernaire dans la saison 2015/2016.

Extrait tiré de l'ouvrage :

« Je commence par Vocation de saint Matthieu. Dans cette toile, mon personnage principal sera la lumière. Elle tombe du côté droit, oblique, sur une partie des personnages, en repoussant les autres dans l’ombre. Pour obtenir cet effet, je dois changer complètement l’éclairage de mon atelier.
- Mario, il faut boucher la fenêtre avec un drap noir !
Au plafond, je fixe une tringle qui court sur toute la longueur de la pièce. Sur cette tringle, je fais glisser une lanterne.
- Voilà ! C’est cette lame de lumière que je veux !
Ensuite, je passe au Martyre de saint Matthieu. Je dois peindre un soldat qui tue saint Matthieu pendant qu’il dit la messe. Ce n’est pas compliqué. Pourtant, je recule chaque jour le moment de me mettre au travail. J’ai un pressentiment... Finalement, je me lance. Je peins frénétiquement. Un matin, je m’aperçois avoir donné mon visage à l’un des témoins de ce crime. Pourquoi ai-je besoin d’assister à ce meurtre ? Est-ce là ce qui m’attend ?
- Angelo, c’est ton visage là, mais vieilli… On te donnerait dix ans de plus.
Dix ans : est-ce le temps qui me reste à vivre ? Je me concentre sur les personnages principaux : au soldat, presque nu, je donne le corps de Mario. Saint Matthieu, j’ai décidé de le représenter à terre, renversé sur le dos. Que faire de ses mains ? Il devrait se
protéger le visage, la poitrine… Mais non : je lui écarte les bras, pour mieux accueillir son tueur. Viens et prends ma vie.
- C’est magnifique. On dirait une scène d’amour, pas un meurtre. Mais pourquoi as-tu donné ton visage à saint Matthieu aussi ? 
C’est vrai. Dans cette toile, je suis l’un des témoins, ainsi que la victime du meurtre commis par toi, Mario. Pourquoi ? Pourquoi pas ! Qui n’a rêvé de mourir par la main de celui qu’il aime ?
- Et en plus, regarde : tu as oublié l’auréole du Saint ! 
- Peu importe ! Je ne veux plus y toucher !
C’est mon tableau le plus personnel ! »

Du même éditeur:

10.00 €
9782490198030
10.00 €
9782490198016
10.00 €
9782490198009
10.00 €
9782916724997
10.00 €
9782916724430
10.00 €
9782916724973
10.00 €
9782916724980
18.00 €
9782916724966
30.00 €
9782916724959
10.00 €
9782916724942
10.00 €
9782916724928
10.00 €
9782916724935
15.00 €
9782916724898
10.00 €
9782916724904
10.00 €
9782916724911
10.00 €
9782916724850
10.00 €
9782916724867
10.00 €
9782916724874
10.00 €
9782916724881
10.00 €
9782916724843

Dans le même rayon:

17.50 €
9782490382040
10.00 €
9782490382026
18.00 €
9791035302184
21.00 €
9782353744077
25.00 €
9782353744039
10.00 €
9782364523883
18.00 €
9782364523920
16.00 €
9782373552423
8.00 €
9782373552386
13.00 €
9782373552584
18.00 €
9782911241970
20.00 €
9782376790181
6.00 €
9782357390003
16.00 €
9782374280196
19.00 €
9782954284583
15.00 €
9782373552454
16.00 €
9782373552393
9.00 €
9791094267165
11.00 €
9782907069403
13.00 €
9782373552409
15.00 €
9782919483594