SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9782918299691
Travaux de vigne et guerre d'usure
Une œuvre de Marc Sorlot
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782918299691, vendu 12 € et classé au rayon « Histoire », publié le 07 décembre 2017 par les éditions Escargot savant, d'un poids de 275 grammes, large de 140 millimètres pour 210 de haut et 10 d'épaisseur et comportant 144 pages.
« Rien à faire, la guerre n’aura fait qu’aggraver la crise des vins fins. » 3 août 1914. L’Allemagne déclare la guerre à la France. Jean-Baptiste Roux, vigneron et maire de Santenay, est mobilisé, à 43 ans, au 48e Régiment territorial d’artillerie dans la zone fortifiée au Nord de Dijon. Débute alors une correspondance exceptionnelle avec sa femme. En vigneron méticuleux, il se soucie de sa vigne, et donne des instructions à Rose sur les travaux viti-vinicoles à réaliser. « Vas-tu, ma chérie, te reconnaître dans toutes ces instructions ? » Il suit également à distance l’évolution de sa commune, et donne un regard patriote et critique, préoccupé par ce qu’il imagine de l’après-guerre. Affecté à Épernay en 1916, Jean-Baptiste Roux se retrouve dans les trois plus grandes maisons de vin connues ! Mais avec les différences météorologiques entre la Champagne et la Bourgogne, il s’inquiète alors de ne pouvoir donner de conseil à Rose pour la vigne, dont il comparera les deux vignobles. Ce dernier relate par ailleurs le premier bombardement subi par la ville, cible d’une offensive aérienne. Ses écrits montrent également l’intérêt que porte Jean-Baptiste Roux aux questions géostratégiques alors que le front d’Orient est largement négligé par ses contemporains. Sa lecture tout à fait lucide de la situation à un moment où la guerre bat son plein, son anticipation vis-à-vis de l’après-guerre, sa reconnaissance du travail des femmes sur les terres, font de cette correspondance un véritable témoignage de l’implication à distance d’un vigneron. Des écrits qui font état des pratiques viticoles de l’époque et de l’implication politique d’un homme déjà conscient des conséquences de la guerre. « Je te plains de toute mon âme, ma chère petite femme, de tout l’embarras que mon absence te cause. »« Rien à faire, la guerre n'aura fait qu'aggraver la crise des vins fins. » 3 août 1914. L'Allemagne déclare la guerre à la France. Jean-Baptiste Roux, vigneron et maire de Santenay, est mobilisé, à 43 ans, au 48e Régiment territorial d'artillerie dans la zone fortifiée au Nord de Dijon. Débute alors une correspondance exceptionnelle avec sa femme. En vigneron méticuleux, il se soucie de sa vigne, et donne des instructions à Rose sur les travaux viti-vinicoles à réaliser. « Vas-tu, ma chérie, te reconnaître dans toutes ces instructions ? » Il suit également à distance l'évolution de sa commune, et donne un regard patriote et critique, préoccupé par ce qu'il imagine de l'après-guerre. Affecté à Épernay en 1916, Jean-Baptiste Roux se retrouve dans les trois plus grandes maisons de vin connues ! Mais avec les différences météorologiques entre la Champagne et la Bourgogne, il s'inquiète alors de ne pouvoir donner de conseil à Rose pour la vigne, dont il comparera les deux vignobles. Ce dernier relate par ailleurs le premier bombardement subi par la ville, cible d'une offensive aérienne. Ses écrits montrent également l'intérêt que porte Jean-Baptiste Roux aux questions géostratégiques alors que le front d'Orient est largement négligé par ses contemporains. Sa lecture tout à fait lucide de la situation à un moment où la guerre bat son plein, son anticipation vis-à-vis de l'après-guerre, sa reconnaissance du travail des femmes sur les terres, font de cette correspondance un véritable témoignage de l'implication à distance d'un vigneron. Des écrits qui font état des pratiques viticoles de l'époque et de l'implication politique d'un homme déjà conscient des conséquences de la guerre. « Je te plains de toute mon âme, ma chère petite femme, de tout l'embarras que mon absence te cause. » « Je ne me fais guère d'illusion. L'Europe sera surtout sauvée par la France. » « Je veux dire que tous les autres alliés seraient incapables de régénérer l'Europe sans nous. Et seuls, ils sont dans l'impossibilité de la sauver. C'est pour cette raison que, vu l'état actuel de nos ennemis, la guerre durera encore plusieurs mois. »
Né en 1944 à Épernay (Marne), Marc Sorlot, Docteur en Histoire et professeur en Histoire-Géographie est à présent retraité. De 1967 à 2012, il multiplie les travaux universitaires principalement concentrés sur André Maginot (André Maginot, le patriotisme républicain de la frontière, 1990 ; André Maginot et la mobilisation des ressources de l'Empire en 1917, 1995) mais plus récemment aussi sur Beaune, avec notamment le recueil des travaux du Centre beaunois d'études historiques Jacques Copeau et le cinquième centenaire de l'Hôtel-Dieu de Beaune (2011), Les Beaunois face à la crise politique de 1896 (2011). Nombre de ses ouvrages sont édités (de 1996 à 2017), ouvrages historiques ou romans (La Chemise de l'homme heureux. Journal de Pierre Chardin, 2013), parfois en collaboration, ou sous forme de chronique. Mais ses talents ne s'arrêtent pas là, puisque ce dernier écrit aussi pour le théâtre, avec, entre autres Les Oiseaux de la pleine lune (Beaune, 2014), Étranges réseaux (Beaune, 2016). Flûtiste à bec, compositeur, conseiller historique pour le film André Maginot de Tewfik Farès (2002), Marc Sorlot est également membre de l'association Pochette surprise à Beaune depuis 2007, et animateur de la Commission Histoire du Centre beaunois d'études historiques depuis 2016. Son implication dans cette association lui permet de mettre à profit ses multiples qualités et talents. Il publie aujourd'hui son premier ouvrage chez Les Éditions de l'Escargot Savant, en mettant en avant cette correspondance exceptionnelle entre un vigneron et maire de Santenay, et sa femme, de 1914 à 1917.

Du même éditeur:

60.00 €
9782918299738
22.00 €
9782918299721
29.00 €
9782918299707
29.00 €
9782918299714
10.00 €
9782918299660
29.00 €
9782918299653
17.00 €
9782918299646
30.00 €
9788392112006
15.00 €
9782918299639
29.00 €
9782918299622
22.00 €
9782918299615
15.00 €
9782918299608
35.00 €
9782918299592
28.00 €
9782918299578
20.00 €
9782918299585
24.00 €
9782918299561
30.00 €
9782918299554
15.00 €
9782918299547
18.00 €
9782918299530
15.00 €
9782918299509

Dans le même rayon:

30.00 €
9782864106579
22.00 €
9782490382170
30.00 €
9782864106562
30.00 €
9791035304737
4.90 €
9791035304928
15.00 €
9782849742785
18.00 €
9782849742778
27.00 €
9782353744459
10.50 €
9782350687063
20.00 €
9782350686899
15.00 €
9782367469300
23.00 €
9782490623051
25.00 €
9791035305178
18.00 €
9791035305826
25.00 €
9791093644332
20.00 €
9791035304768
30.00 €
9782359920666
29.00 €
9782353744428
29.00 €
9782353744435
12.00 €
9782350687056