SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9791090590595
Insultes, cris et chuchotements
Une œuvre de Francois Ardeven
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9791090590595, vendu 20 € et classé au rayon « Sciences humaines », publié le 1er mars 2017 par les éditions MJW Fédition, d'un poids de 500 grammes et large de 145 millimètres pour 220 de haut et 15 d'épaisseur.
L’insulte devance la pensée, le cri la dépasse, le chuchotement la répare peut-être. Que fait-on en insultant l’autre sinon le ranger dans une catégorie, le renfrogner dans son origine, dans un genre toujours déjà nommé ? La psychanalyse au contraire se donne pour tâche de déployer, avec la culture et à côté de la politique, la pulsion qui existe vers l’inconnu, de préserver l’Ouvert contre le mythe des abysses qu’est toujours la recherche morbide d’une origine fixe (« ta race ! »). La psychanalyse invente un nouveau métier, et donc un nouveau discours où le raté du désir est placé comme objet. Il incombe à celui qui l’exerce d’être pris pour quelqu’un d’autre, l’Autre, un autre, pour ensuite être abandonné, déchu. Évidemment, d’être pris pour un autre engendre bien des malentendus. C’est insultant comme la vie peut l’être. Celle-ci se récapitule au divan, il y a des cris qui sortent des silences, et se murmurent parfois des chuchotements, comme chez Bergman, non pas adressés au contemporain trop semblable ou complaisant, à l’« ami dans les générations », comme dit le poète russe Ossip Mandelstam, mais à un vraiment autre, qu’il s’agira de rencontrer dans l’écume du monde, passé, présent et à venir. La séance analytique, qui est dans son ordre une performance, reçoit cette vocation de réparer le court-circuit qu’est l’insulte, de rétablir l’ordre des signifiants que la psychose, avec sa façon de poser la réponse avant la question, a inversé . Vingt chapitres comme vingt tableaux viennent examiner, autour de Freud, avec Rabelais, la pensée de Judith Butler et d’autres, l’insu de l’insulte.
François ARDEVEN est psychanalyste à Paris (membre de l’association Dimpsy), titulaire d’un doctorat de recherche en psychopathologie et psychanalyse de l’Université Paris Diderot, professeur de lettres classiques et lecteur du midrach laïque au centre Medem Arbeter Ring à Paris. Site : stam-medem.blogspot.fr

Du même éditeur:

22.00 €
9791090590731
20.00 €
9791090590755
22.00 €
9791090590748
20.00 €
9791090590694
20.00 €
9791090590717
22.00 €
9791090590724
22.00 €
9791090590700
22.00 €
9791090590472
19.00 €
9791090590465
26.80 €
9791090590274
28.00 €
9791090590281
25.00 €
9791090590663
30.00 €
9791090590670
25.00 €
9791090590687
28.00 €
9791090590625
22.00 €
9791090590632
20.00 €
9791090590656
23.00 €
9791090590649
20.00 €
9791090590618
25.00 €
9791090590571
25.00 €
9791090590601

Dans le même rayon:

20.00 €
9791090590755
22.00 €
9791090590731
22.00 €
9791090590748
22.00 €
9791090590700
22.00 €
9791090590724
20.00 €
9791090590717
22.00 €
9791090590472
19.00 €
9791090590465
35.00 €
9782356921703
20.00 €
9782356921710
22.00 €
9782350686417
13.00 €
9782373552508
32.00 €
9782356921697
25.00 €
9782356921673
26.80 €
9791090590274
28.00 €
9791090590281
25.00 €
9782356921611
26.00 €
9782356921659
30.00 €
9782356920607
18.00 €
9782356921642
25.00 €
9791090590687