SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article

9791090590755
Bilinguisme et comique
Une œuvre de François Sauvagnat et Mareike Wolf-Fédida
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9791090590755, vendu 20 € et classé au rayon « Sciences humaines », publié le 13 mars 2019 par les éditions MJW Fédition, large de 145 millimètres pour 220 de haut et comportant 158 pages.
Parler plusieurs langues est incontestablement un atout et les situations imposant de passer d'une langue a l'autre sont de plus en plus fréquentes. C' est surtout la vie familiale ou professionnelle qui imposent le bilinguisme. Toutefois, on n'est pas nécessairement à l'aise de la même manière d'une langue a l'autre. En plus, l'attention à la communication n'est pas toujours égale à tout moment. Celle-ci se relâche et régresse. Ceci favorise des situations comiques : sous l'effet d'un certain relâchement se produisent toute sorte de phénomènes connus par la psychanalyse comme manifestations de l'inconscient. Dès les travaux de Sigmund Freud sur ce thème, le multilinguisme s'est joint a la prise en compte des nombreuses oeuvres qui dans les traditions germanophones (traditions jiddisch, F. Th. Vischer, Th. Lipps, W. Busch) privilégiaient le rire et le comique, au-delà des autres apports occidentaux (Swift, Twain. Bergson...). Cet ouvrage élargit l'exploration de ces références, à incontournables recherches sur les traditions extra-européennes du comique, notamment afro-caribéennes et extrême-orientales. Douze spécialistes internationaux, psychologues cliniciens, psychanalystes ou psychiatres contribuent dans cet ouvrage au regard décalé que le bilinguisme peut parfois introduire au sujet d'une situation. Plus ou moins connue de tous les plurilingues, l’observation du comique dans le transfert entre les langues n'a pas encore vraiment formalisée. II s'agit ici d'une ébauche pour réfléchir a un outil clinique et théorique à la fois plaisant (le rire, le comique, l'humour) et puissant par son implication affective et pulsionnelle. Prendre en compte cet aspect transférentiel/contre-transférentiel dans la consultation aussi bien pour le patient que pour le clinicien est un autre atout majeur.

Du même auteur:

Mareike WOLF-FÉDIDA
L'ouvrage s'adresse aussi bien à ceux qui sont concernés eux-mêmes (ou dans leur famille) par le sujet que ceux qui travaillent auprès d'enfants, d'adolescents ou d'adultes comme professeur, éducateur ou comme soignant. Les auteurs sont des chercheurs composée de psychologues cliniciens, psychothérapeutes/psychanalystes et psychiatres plurilingues qui font ici part de leur expérience sur le terrain clinique avec les patients ou les élèves pour expliquer comment ils vivent leur intelligence ou leur bilinguisme/plurilinguisme. Le cadre d’observation se situe donc dans le soin. Cela ne voudra pas dire que ces phénomènes sont à soigner de manière générale, mais qu’ils peuvent donner des renseignements précieux sur les caractéristiques de la souffrance psychique chez une personne. Ces champs d’investigations volontairement inattendus rendent compte d’une autre manière comment l’intelligence ou la capacité pour les langues est vécue par une personne et éclairent ceux qui en sont directement concernés. Cette équipe a investi la recherche sur le bilinguisme depuis plusieurs années. Suite à la demande récurrente « quel est le rapport entre le bilinguisme et l’intelligence ? », cet ouvrage propose de répondre à cette question et d’ouvrir à une réactualisation de la conception de l’intelligence.
Mareike WOLF-FEDIDA, professeur des universités, Centre de Recherche en Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS, E.A 3522), Université Paris Diderot – Paris 7, Sorbonne Paris Cité, a créé l’équipe de recherche sur la phénoménologie du langage et le bilinguisme vécu comme une applica?? on de la psychopathologie fondamentale, réunissant la phénoménologie et la psychanalyse, et ouvrant à d’autres disciplines.
20.00 €
9791090590618
Mareike Wolf-fedida
Une famille sur cinq est monoparentale et le bilinguisme toucherait une famille sur quatre. On estime que les chiffres augmentent, et la monoparentalité et le bilinguisme sont beaucoup plus répandus qu'on pense. Puisque le bilinguisme est aussi répandu, il est étonnant qu'il intrigue toujours et suscite toutes sortes de préjugés. Deux tendances croissantes se conjuguent dans notre recherche: celle de la famille monoparentale et celle du bilinguisme. Les auteurs de cet ouvrage se sont montrés attentifs à l'évolution de ces tendances dans notre société et donnent un aperçu sur les témoignages récoltés auprès du parent isolé, de l'enfant ou des enfants de familles monoparentales bilingues sur la cohabitation de langues et de cultures dans leur famille. S'intéresser à ce vécu est un travail important dans la psychothérapie, mais aussi dans toute situation de soin médical, dans l'assistance sociale, éducative et administrative. La présence du bi- ou plurilinguisme dans une famille monoparentale signale souvent qu'il manque quelqu'un qui donne sens à cette présence de la pluralité des langues et des cultures: l'autre (souvent le parent) n'est plus là pour représenter la langue qui fait partie de la vie familiale et qui est désormais la sienne. Dans cette nouvelle forme de famille, le parent isolé deviendra porteur isolé de langues et de cultures. Cette situation porteuse de créativité comporte aussi des vulnérabilités et doit surmonter le risque du handicap.
19.00 €
9791090590045
Mareike Wolf-fedida
L’acte « criminel » a toujours interrogé les grands cliniciens qui se sont consacrés à la question de la personne du criminel (Charcot, Freud, Lacan, Rorschach, Szondi...). L’histoire de la criminologie s’écrit en même temps que celle de la psychologie, de la psychopathologie et de la psychiatrie, mais aussi de la philosophie, de la médecine et de la pharmacologie. C’est l’aspect phénoménologique et psychopathologique de la criminogenèse (origines plurielles du comportement criminel) qui sera abordé ici. Loin d’une justification psychopathologique, les auteurs cherchent à comprendre le chaos d’un cheminement psychique et ses méandres anamnestiques aux origines supposées du crime. Les réponses possibles sur le plan psychothérapique, pénal, pénitentiaire ou de réinsertion doivent composer avec une analyse de l’ensemble de ces variables condensées dans l’acte surdéterminé criminel. Le consentement est également une question majeure et nouvelle. Celleci ouvre à de nouvelles voies d'accès à partir de la phénoménologie de l'intersubjectivité, mettant en lumière le corps à corps qui le constitue et le partage dans une fusion des horizons de signification.
« Criminologie et Phénoménologie » a été le titre d’un colloque organisé par M. Wolf-Fédida et Ph. Besolles à l'Université Denis Diderot - Paris 7 donnant lieu à une formation en Master2 Recherche du même nom à l’École doctorale et Centre de Recherche en Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS, E.A. 3522) - une tradition dans cette UFR qui a vu l’attribution du doctor honoris causa de Peter Szondi, criminologue-phénoménologue, par excellence. Les auteurs témoignent ici de la continuité de leur travail dans ce domaine et répondent à l’intérêt de nos jeunes chercheurs pour une telle formation.
20.00 €
9791090590021
Wolf-fedida Mareike
Alors que la psychopathologie fondamentale a acquis une renommée internationale, que sa qualification s’est trouvée facilement adoptée par la communauté scientifique, et que ses recherches dépassent les frontières de sa propre discipline, il se trouve que sa définition n’a jamais été clairement établie. Cet ouvrage, rappelant d’abord les conditions de la création du premier Laboratoire de Psychopathologie fondamentale par Pierre Fédida et s’appuyant sur de nombreux documents, propose donc une définition de son objet et de ses méthodes, et en détermine des champs d’application et des exemples de recherche. Cet ouvrage s’adresse aux lecteurs avertis ayant déjà le goût de la recherche, et au-delà de son propos, aborde aussi la question de l’avenir de la recherche en sciences humaines. L’abécédaire des publications de Pierre Fédida montre à la fois l’étendue de ses collaborations et la stabilité de ses investigations sur quarante années de travaux scientifiques.
14.00 €
9782952466899
Wolf-fedida Mareike
L'utilité de la psychothérapie commence à faire l'unanimité. Mais les différentes orientations théoriques suscitent des controverses. Les débats se caractérisent par l'absence d'une définition de la psychothérapie. C'est comme si l'on proposait des modes d'emploi pour quelque chose dont on ignorerait le fonctionnement. Cet ouvrage étudie l'action psychothérapique depuis la découverte de la psychothérapie par la psychanalyse, l'hypnose et la phénoménologie. Il s'agit de la Thèse de doctorat de Mareike Wolf-Fédida écrite sous la direction de Daniel Widlöcher, qui en a rédigé la préface dans ce livre. Elément de documentation pour la recherche et l'enseignement, cet ouvrage a été rapidement épuisé. La réédition que nous présentons ici est augmentée de deux textes, maintes fois cités sur le plan international, qui complètent le contenu du livre et traitent des travaux de L. Binswanger et V. v. Weizsäcker. L'idée qu'on se fait de la psychothérapie diffère sensiblement selon qu'on considère une phase du traitement, son ensemble ou sa visée. L'auteur décrit les débuts de la pratique psychothérapique qui évoluent vers une psychanalyse. Il s'avère que l'expérience du début est un révélateur de concepts. La dimension psychosomatique y occupe une place particulière, car l'existence du somatique reste toujours préoccupante. Le préjugé selon lequel la technique psychothérapique devrait être homogène est remis en question en référence à l'affection psychique qui n'évolue pas nécessairement de manière homogène. L'auteur examine minutieusement les étapes du traitement en appliquant la méthodologie phénoménologique d'origine germanique qui consiste à appliquer une vision microscopique aux variantes psychologiques.
20.00 €
9782952466837
Mareike Wolf-Fédida
Nos histoires d'amour sont la partie la plus obscure de nous-mêmes. Tomber amoureux, c'est un peu comme tomber malade : c'est subir les affres de ses propres passions. Troublé par l'expérience de l'autre qu'on porte déjà en soi et qui peut devenir hostile, on se demande si ce qu'on éprouve relève encore de l'amour ou pas plutôt de la maladie psychique. L'amour possède sa propre logique. Dans cette perspective, l'amour ressemble au symptôme psychique : tous les deux donnent vie à une histoire ancienne. Puis, ils contiennent aussi tous les deux une part de résistance, tout comme un potentiel de changement. Enfin, tous les deux expriment la vérité du sujet et sa quête d'identité. Pour autant que l'amour réveille en nous la part inconsciente, l'inconscient de nos choix amoureux reste un objet obscur pouvant motiver d'entreprendre une psychanalyse. Non seulement il existe une psychopathologie de la vie amoureuse, mais encore celle-ci est la contribution la plus importante dans la constitution de soi. Quand les patients parlent d'eux au psychanalyste, ils parlent de leurs amours. Au psychanalyste, reste le travail d'entendre l'intime qui cherche à se communiquer. Le patient évalue la satisfaction qu'il peut attendre de l'autre, en découvrant que celle-ci dépend étroitement de ses propres attentes. Bien que tout le monde possède ses propres expériences dans le domaine de l'amour, le doute ne manque pas de survenir quant à la fiabilité de ses propres observations. L'amour étant purement subjectif, l'amoureux se trouve devant les mêmes problèmes d'observation que les premiers psychiatres à la naissance de l'observation clinique. S'il est vrai de dire qu'il y a de la folie dans la revendication amoureuse, il est aussi vrai qu'il existe des revendications amoureuses dans les différentes maladies psychiques. Toute relation comporte des révélations inattendues, peut-être même provoquées par soi-même ! Toute personne qui aime peut, de manière soudaine, se voir confrontée à l'étendue des souffrances de l'âme sans comprendre ce qui lui arrive. Le trouble est alors d'ordre identitaire.
L'auteur établit ici le lien entre la clinique psychanalytique, le transfert dans l'amour et les histoires d'amour, les nôtres, telles qu'elles se racontent.
27.50 €
9782952466806

Du même éditeur:

30.00 €
9791090590922
25.00 €
9791090590939
25.00 €
9791090590762
22.00 €
9791090590731
22.00 €
9791090590748
22.00 €
9791090590700
20.00 €
9791090590717
22.00 €
9791090590724
20.00 €
9791090590694
22.00 €
9791090590472
19.00 €
9791090590465
28.00 €
9791090590281
26.80 €
9791090590274
25.00 €
9791090590687
30.00 €
9791090590670
25.00 €
9791090590663
22.00 €
9791090590632
28.00 €
9791090590625
20.00 €
9791090590656
23.00 €
9791090590649

Dans le même rayon:

24.00 €
9782356921765
15.00 €
9782373553291
26.00 €
9782359920604
20.00 €
9782350686806
36.00 €
9782356921734
20.00 €
9782356921710
35.00 €
9782356921703
22.00 €
9782350686417
13.00 €
9782373552508
32.00 €
9782356921697
25.00 €
9782356921673
26.00 €
9782356921659
25.00 €
9782356921611
30.00 €
9782356920607
18.00 €
9782356921642
18.00 €
9782356921635