SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Fiche article - bientôt disponible

9782350687520
Un autre Toulouse
Une œuvre de Jean Dieuzaide et Christian Authier
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782350687520, vendu 33 € et classé au rayon « Lieux, paysage, pays, voyages », publié le 10 septembre 2019 par les éditions Cairn, large de 220 millimètres pour 240 de haut et comportant 152 pages.
Jean Dieuzaide et son oeuvre ne peuvent être réduits à Toulouse, ville à laquelle il a consacré tant de photos, car son art, son regard, ses motifs touchent à l’universel. Cependant, à l’instar d’un Claude Nougaro, le nom de l’artiste restera à jamais lié à celui de Toulouse où il créa en 1974 la galerie municipale du Château d’Eau, premier lieu d’exposition en France consacré à la photographie. Surtout, il sublima en noir et blanc la ville dite rose. Ce Toulouse insolite nous le rappelle, si besoin était. Insolite ? Oui, forcément parce que rien n’est banal et tout devient singulier à travers l’oeil de Jean Dieuzaide. L’un des bonheurs que réservent les clichés réunis ici est de nous faire partager un temps à la fois si loin et si proche. Des siècles semblent parfois séparer une photographie d’une autre et pourtant le même homme (1921-2003) en est l’auteur. Il y a des reflets, des ombres, des fantômes, des ruines dans Toulouse insolite mais c’est néanmoins la lumière, la joie, l’innocence, l’émerveillement qui l’emportent.
Jean Dieuzaide (1921- 2003), est un photographe français. Initié par son père à la photographie, il commence son art peu avant la Seconde Guerre mondiale. Il gagne sa renommée en photographiant la Libération de Toulouse et en réalisant à cette occasion, le premier portrait officiel du Général de Gaulle. IIl réalise en particulier une série de portraits, restés célèbres, de Salvador Dalí. Il est honoré par le prix Niépce en 1955 et le prix Nadar en 1961.
Christian AUTHIER, né en 1969, est journaliste et écrivain. Passionné de cinéma et de football, il a signé entre autres Les bouffons du foot (Éditions du Rocher), A l’est d’Eastwood (la Table Ronde) et coté romans : Enterrement d’une vie de garçon (Stock 2014), Les liens défaits (Stock 2006) ou encore De chez nous (Stock 2014).

Du même éditeur:

15.00 €
9782350688121
20.00 €
9782350686899
10.00 €
9782350688077
49.00 €
9782350688138
13.00 €
9782350686967
12.00 €
9782350686820
9.00 €
9782350688060
35.00 €
9782350687995
13.00 €
9782350687681
15.00 €
9782350686929
10.50 €
9782350687063
12.00 €
9782350687056
10.00 €
9782350688107
12.00 €
9782350688053
11.00 €
9782350687773
13.50 €
9782350686974
25.00 €
9782914028134
17.00 €
9782350686714
17.00 €
9782350685984
15.00 €
9782350687971

Dans le même rayon:

Dominique Duplanti(...)
Pour réaliser ce livre, Dominique Duplantier a sillonné le Pays Basque. Sa connaissance approfondie de ce territoire l’a guidé dans une approche curieuse, celle d’un amoureux. Il ne s’agit pas d’une recherche systématique mais plutôt d’un appel esthétique d’un inventaire subjectif, composé au gré des impressions du regard, au gré des sensations. Les maisons présentes dans cet ouvrage sont les témoins attachants et toujours vivants de la profonde originalité de ce département, pluriel et singulier. Le propos de l’artiste est de montrer la diversité, la richesse et la multitude de personnalités architecturales singulières. En pointant chaque détail méticuleusement repéré sur le dessin, en reprenant chaque trace originale du bâtiment observé, il atteint paradoxalement une impression générale d’unité que la mise en couleur par Francine Callède magnifie encore davantage.
Fils d’un père landais et d’une mère d’origine basque, Dominique Duplantier est né à Bordeaux en 1945. Après des études d’histoire en Faculté des Lettres, il intègre les Beaux-Arts de Paris où il s’initie à la gravure. À Paris en 1973, il est choisi par le centre Pompidou avec une trentaine de dessinateurs d’humour comme Reiser, Chaval, Bosc, Bretécher, Mose, Topor et d’autres, pour participer à l’exposition « Drôle de solitude ». En 1974 et 1975, il réalise des bandes dessinées pour les magazines Zinc et Charlie Mensuel. En 1977, il quitte Paris et s’installe à Ondres, village du Sud des Landes où il réside toujours. En 1978, la rencontre avec Claude Aubert, architecte chargé de la rénovation du quartier Saint-Pierre de Bordeaux, est décisive pour la suite de sa carrière. Pour lui, il dessine le plan « axonométrique » de ce quartier historique de Bordeaux. La même année, il dessine le plan de Bayonne qu’il expose au musée Bonnat avec les planches de son livre Bayonne publié aux éditions Utovie. Parallèlement, il continue une œuvre personnelle qu’il présente au musée des Beaux-Arts de Pau, à la galerie Le Troisième Œil de Bordeaux et au club des dessinateurs d’humour de Paris « Le jardin de la paresse » en 1981. En 1988, après avoir réalisé, à main levée, une vingtaine de plans de ville et exposé en divers lieux, il est appelé par Pierre Marchand directeur de « Gallimard Jeunesse» afin de créer, à Bayonne, un atelier, pour participer à l’illustration des Guides Gallimard. Avec une équipe de cinq dessinateurs et deux coloristes, il élabore une cinquantaine de plans de ville de France, de très nombreux dessins d’architecture ou « élévations » et des plans de régions. En 1997, à l’issue du contrat avec les Éditions Gallimard, Dominique Duplantier crée, en compagnie de trois associés, les « éditions du Quai Rouge » pour réaliser et commercialiser des affiches, des « posters » et des cartes postales sur des thèmes régionaux. En parallèle, avec son équipe, il collabore à divers magazines comme GÉO, Pyrénées-magazine, Détours en France, National Geographic, Air France Magazine, ainsi qu’avec plusieurs sociétés de cartographie. En 2007, il expose à Urdax une centaine de dessins qui illustrent trente ans de travail personnel. Fin 2008, il publie aux éditions Cairn un ouvrage de 400 dessins dans le livre  Maisons du Pays basque dans lequel il propose « une lecture nouvelle » du paysage architectural du Pays basque, éloigné des inventaires établis par les cercles d’architectes ou de photographes. Cet ouvrage a un grand succès. Deux années de travail intensif seront nécessaires pour le repérage et la réalisation des dessins du livre Bordeaux les rues du centre historique. Il est le père de Joseph et Mario du groupe Gojira et de la photographe Gabrielle Duplantier.  Dominique Duplantier est un amoureux timide et talentueux. Amoureux du Pays Basque qu'il observe de son atelier de Ondres depuis 30 ans et qu'il traduit à travers des dessins d'une technique particulière parfaitement maîtrisée : la représentation axonométrique. Vous ne le rencontrerez jamais dans des cercles mondains, fussent-ils artistiques ou prétendument tels. Et pourtant, les grandes maisons d'édition comme Gallimard connaissent ses dons, sa puissance de travail, la justesse et l'esthétique de ses rendus. Aujourd'hui, il nous livre le résultat de mois et de mois de ballades à travers toutes les communes du Labourd, de la Basse-Navarre et de la Soule. Objectif : rendre hommage à la maison basque, à la culture paysage qui lui est attachée, à la diversité qui est parfois ignorée. Représentation subjective d'impressions révélées par un détail découvert sur un linteau navarrais, sur un toit pentu d'ardoises souletin, dans l'éclat d'un mur blanchi labourdin. Ne nous y trompons pas : au-delà des clichés habituellement répandus, la maison basque est diverse et renvoie à des histoires lointaines ! Regardez le jeu de couleurs et de lignes sur la façade de cette maison de Mendive : l'encadrement de pierres rouges et grises rappelle sans conteste cette influence orientale qui marque l'architecture de Cordoue à Vezelay. Quel bonheur de découvrir ce que l'on croyait connaître et - allez savoir pourquoi ! - qu'aucune photographie ne rendra aussi bien, aussi justement ! D'autant que l'aquarelle de Francine Callède a la précision et la légèreté que 20 ans de collaboration avec Dominique Duplantier ont magnifiées. Et que le texte d'Odile Contamin apporte par sa science épurée l'éclairage indispensable. Depuis une vingtaine d’années Francine CallÈde participe avec talent à la réalisation, et à la mise en couleur  des plans et dessins d’architecture de l’atelier de cartographie de Dominique Duplantier. Odile Contamin est Docteur en Histoire de l’art. Elle est conservatrice honoraire du Musée Edmond Rostand à Cambo.
49.00 €
9782350688138