Soleils diffusion - distribution
3, rue Jean Dollfus
 - 75018 Paris
 - Tel: 01 45 48 84 62
sollogo

Fiche article - bientôt disponible

9782373555455
Si seulement l'envol
Une œuvre de Gérard Mottet et Jacqueline Persini
PDF
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782373555455, vendu 13 € et classé au rayon « Poesie », publié le 20 mars 2021 par les éditions Unicité, large de 160 millimètres pour 330 de haut et comportant 116 pages.
Jacqueline Persini et Gérard Mottet renouent ici en beauté avec la joute poétique, traditionnelle et vivifiante. Leur conversation en poèmes, tissée au fil des longues semaines de confinement, est dépassement d'une sidération individuelle et collective et plus encore d'un vertige existentiel. Elle vient nous rappeler qu'un bon poème est toujours un poème à l'écoute. Extrait de la préface d'Étienne ORSINI
Comment pétrir
ce qui n'a pas de forme
comment donner visage au feu
retenir le souffle du vent
apprivoiser
la mouvance des mers
toi qui marches sur des nuées
qui cours
après des ombres folles
tes pas
ne laissent pas de traces
et tes yeux seuls
retiennent l'eau
G. M
On voudrait apprendre
à pétrir la vie
comme on apprend
à pétrir le pain
inventant un levain
d'offrandes.
On voudrait apprendre
à séparer
les gestes étriqués
qui embroussaillent
de ceux, ailes d'amitié
ou d'amour, qui s'envolent
vers le partage.
J. P

Du même auteur:

Gérard Mottet, Pho(...)
En ce nouvel opus, Gérard Mottet laisse aller sa plume de poète-philosophe à des rêveries sur les arbres et les rivières, arbres qui s’élancent vers le ciel, rivières qui courent vers la mer, expressions symboliques de nos désirs les plus intimes autant que des forces obscures qui nous travaillent. Trente-huit photographies viennent ancrer ces poèmes dans une réalité qui n’est peut-être, finalement, que celle de nos songes. François Mocaër, éditeur.
Tant de forces contraires
en toi qui te travaillent
cet ardent souffle de lumière
et cet inné besoin d’obscur
d’où jaillissent les rêves
ce lent balancement dans l’immobilité
légèreté des fleurs lourdeur des fruits
et toujours l’âme entre bourgeons et feuilles mortes
et toujours devoir mourir pour renaître
le déploiement des branches
comme un désir
d’envol
cette urgence pourtant
de tenir ferme sous l’orage
pour que le cœur n’explose
tant de forces qui t’écartèlent
pour quelques graines d’espérance
tant de fibres tendues
tant de cordes brisées
d’où résulte la vie.
20.00 €
9782373553840
Gérard Mottet
« Dans les plis du silence, c’est un homme qui vous parle. Un porteur d’eau et d’espoir même si son ombre est celle d’une croix. Un être écartelé sûrement. Celui qui porte le fardeau de notre humanité et de ces questions, parfois si terribles qu’elles sont enfouies très loin sous nos pieds. Celui qui parle aux autres, à tous les autres, comme à des amis, d’une voix faible et vulnérable, silencieuse et chaude. Celui qui interroge l’évidence même et qui, en même temps, peut prier pour un seul instant. Celui qui peut aimer jusqu’à se pencher au bord de nous comme au bord du précipice et de la mort. Celui qui sait l’amour et la détresse dans toute beauté. C’est simplement un homme qui vous parle. Celui qui ose le risque des mots jusqu’aux aveux du silence. Autant dire un poète. »
Guy Allix
« La poésie est un chemin de vie que Gérard Mottet connaît bien et qu’il emprunte résolument. » 
Max Alhau
Comme l’annonce l’auteur lui-même, les poèmes réunis en ce recueil nous parlent « de solitude, d’espérance, de destin, de quête de soi, des couleurs de la vie, du risque d’aimer, bref de tout ce qui mûrit en secret dans l’âme humaine et se confronte aux incertitudes, blessures et contradictions que nous inflige le monde. »


Ce n’est qu’aveugle devenu
aux fallacieux reflets des jours 
qui te fascinent

que tu pourras franchir
au seuil de l’invisible
les portes de la nuit	sourd aux bruits de ce monde
que tu pourras
entrer dans les plis du silence

pour y lentement déchiffrer
signe après signe
l’énigme de ta vie.
Agrégé de philosophie, Gérard Mottet a consacré l’essentiel de sa carrière à la recherche en éducation et à la formation des enseignants.
Poète, il a publié depuis 2016 plusieurs recueils dans lesquels il tente de concilier poésie chantante et poésie pensante.
Dans les plis du silence est son huitième ouvrage de poésie.
14.00 €
9782373553147
Gérard Mottet
Le présent recueil se veut une rencontre entre poèmes et tableaux. Le thème général en est celui des miroirs, c’est-à-dire des images de lui-même que l’homme aperçoit, ou croit apercevoir, dans les choses, les paysages, les êtres qui l’entourent et au travers desquels il tente de saisir – ou plutôt de conquérir – sa propre identité. N’est-ce point, d’ailleurs, toujours par le détour de l’autre, du tout-autre, que l’on peut espérer se rapprocher de soi-même ? Le monde nous parle parce qu’il parle de nous, parce qu’il parle à travers nous, dirait Bachelard. Là est l’essence de la poésie.

Vol d’oiseaux sur fond de soleil pourpre
répondant à l’appel de l’ailleurs
trois blanches caravelles voguant
vers d’improbables eldorados
homme ô combien cela te ressemble.

Croire que ciel et terre se bornent
au peu qu’en laissent filtrer tes yeux
et que l’infini puisse tenir
dans le sourire bleu d’un enfant
homme ô combien cela te ressemble.
18.00 €
9782373552676
Gérard Mottet
Avec ce nouveau recueil, Gérard Mottet nous invite, par son chant, à méditer sur cette “grandeur et misère” humaine qui fait de l’homme en quête de lui-même un être multiple et souvent contradictoire. Le philosophe et le poète qu’il est ont trouvé ici un terrain propice pour donner du sens à la poésie. Chaque poème sous-tend que nous sommes des êtres divisés et, de fait, en finalité nous rapproche par conséquent de nous-mêmes, dans l’émerveillement de notre faculté à voir parfois sans comprendre ce qu’est l’ineffable, le sentiment d’être quel que soit le contexte. La préface de Martine Morillon-Carreau nous expose en diversité et en profondeur les aspects majeurs de la poétique de Gérard Mottet et nous éclaire sur l’œuvre de ce poète qui finalement, et c’est là presque un paradoxe, nous décrit ce qui est au-delà des mots dans une quête poétique hors de tout hermétisme. Qu’as-tu à opposer au tourment d’exister aux spirales de l’infini au formidable écrasement des galaxies à l’oubli à l’indifférence que le souffle léger de ta parole ?
Philosophe, Gérard Mottet a consacré toute sa carrière à la recherche en éducation et à la formation des enseignants, publiant nombre d’articles et d’études spécialisées, notamment sur les images. Poète, il a publié depuis 2016 plusieurs recueils (Encres Vives, Tensing, L'Harmattan, Presses Littéraires, Unicité) dont deux ont été primés, recueils dans lesquels il tente, au travers d’une forme de lyrisme existentiel, de concilier poésie chantante et poésie pensante. Divers poèmes ont été accueillis dans une vingtaine de revues et collectifs.
13.00 €
9782373552270
Unicité
Gérard Mottet
Poésie, cette voix qui tente éperdument d’apprivoiser l’incertitude... « J’aime ce titre : Fragments d’incertitude. Rien de plus fragile. Rien qui impose. Un titre qui se dérobe justement, et qui avoue ainsi simplement, humblement… l’essentiel peut-être pourtant. Seul ce qui meurt existe. Il n’est véritablement que cette « émouvante et tragique beauté d’une fleur / suspendue / au bord des précipices ». Et Gérard Mottet interroge ce qui va mourir. Le plus vrai de son poème est dans cette interrogation, dans ce questionnement du temps, « inachevable conjugaison / de la vie et de la mort ». J’avoue que, dans ce recueil si charpenté, j’aime plus particulièrement ces pages où le poème de Gérard se resserre soudain comme une crampe, dans un souffle juste-ment, « Soulevant la poussière /des vieux chemins abandonnés /vent j’ai vu ton visage / grimacer de détresse /de ne plus savoir où aller ». Ces poèmes brefs semblent ramasser le monde dans une seule main. Toute une quête du sens tend le recueil mais ce sens lui-même ne serait-il pas signifié dès le premier texte par « l’éclat perdu d’invisibles lumières / que percevaient nos yeux d’enfant » ? Nostalgie donc, et le désir de retrouver « l’élan perdu de ses désirs ». Par-delà les élans, les formules impératives et les réflexions revient au fond la question centrale : « Es-tu rien d’autre /que ce sceau de l’absence /gravé au cœur de toi-même ». Oui, peut-être attendons-nous tous ainsi « sur le quai / d’une ligne / désaffectée » ce sens qui ne reviendra pas. Et ce serait là, paradoxe ultime, notre seul sens. ». Extraits de la préface de Guy Allix
Philosophe, Gérard Mottet a consacré toute sa carrière à la recherche en éducation et à la formation des enseignants, publiant nombre d’articles et d’études spécialisées, notamment sur les images. Poète, il a publié Petite suite pour ombre et lumière aux Éditions Encres Vives, puis Murmures de l’absence aux Éditions Tensing et Empreintes & Résonances aux Éditions des Presses Littéraires. Plusieurs de ses poèmes ont été accueillis dans une quinzaine de revues et collectifs.
13.00 €
9782373551549

Du même éditeur:

13.00 €
9782373555608
13.00 €
9782373555325
14.00 €
9782373555080
15.00 €
9782373555240
15.00 €
9782373555332
14.00 €
9782373555271
12.00 €
9782373555479
16.00 €
9782373555462
14.00 €
9782373555431
20.00 €
9782373555448
12.00 €
9782373555417
14.00 €
9782373555486
20.00 €
9782373555066
16.00 €
9782373555349
10.00 €
9782373555059
13.00 €
9782373555127
18.00 €
9782373555189
13.00 €
9782373555387
15.00 €
9782373555158
15.00 €
9782373555196

Dans le même rayon:

Eric Auvray
Tourner la page :  C'est le récit d'un homme qui quitte l'être aimé sur une aire d'autoroute. Il fonce. Il veut s'arracher des restes de son attachement jusqu'au moment où le vide fait un appel d'air. Il veut retrouver le corps désiré.  C'est le flux de ses pensées, un grand mouvement symphonique. Hamlet divague : Le Prince Hamlet ne sait pas où aller dans Elseneur. Il a bien rendez-vous avec « O'Phélie »(O'folie), avec le fantôme de son père qui connait maintenant ce qu'est la mort. C'est sans compter sur l'ennemi des Danois, Timbras. Cela finit par l'image éclatée d'Hamlet sur les rochers suite à un duel.  La mélancolie du Prince bouleverse les repaires du temps. Dans ses divagations, il parle d'aujourd'hui et des figures symboliques abandonnées.
18.00 €
9782374280400
Morgan Riet
Fixer l'instant. Le regarder droit dans les yeux. S'abandonner alors – en clignant du coeur – à la rêverie. Et puis, soudain, parfois, trois petits vers, pas plus, qui viennent dire, juste là, l'essentiel : une impression légère ou grave, ou les deux à la fois, dérobée à l'instant, par ce menu filet de syllabes. Pas plus… Oiseaux, feuilles, vagues, nuages, réverbères ou poings levés, suivons-le à pas menus sur ses chemins de vie.
8.00 €
9782900012147
Ben Coudert, Olivier HB
square de banlieue

se perdre

dans les rires des enfants

 

dans la ville grise

le plus beau paysage

c'est le cœur des gens

 

banlieue anonyme

derrière chaque fenêtre

l'histoire de quelqu'un
20.00 €
9782373555356
Colette Cloutier
« Avec cet ensemble de poèmes écrits à différentes années, Colette Cloutier nous révèle avec un extraordinaire talent une poésie hautement créatrice avec le geste « athlétique » du savoir suivre son propre mouvement intérieur en métamorphose permanente vers un univers parallèle de la « fanfare » quotidienne, conventionnelle et conservatrice d'un certain regard populaire schématisé de la poésie. Notre poète nous invite à parcourir un territoire comme une aventure dans l'inconnu, nous transformant en explorateur qui marche sur des sentiers irréguliers, accidentés et quelquefois dangereux, mais pas moins ludiques, lumineux et joyeux, exigeant du lecteur de faire jaillir à son tour tout son talent sensitif. » Extrait de la préface de Pablo Poblète Poète et Directeur de la collection « Poètes francophones planétaires » Ed. Unicité
Colette Cloutier, poète, peintre, conceptrice culturelle, est née au Québec à Cap-de-la-Madeleine, Trois-Rivières, Ville d'histoire et de culture et Capitale mondiale de la Poésie. L'artiste étudie les arts plastiques et le piano au CÉGEP et à l'Université du Québec à Trois-Rivières, se marie l'année de l'exposition universelle de Montréal en 1967, avec Yvon Pierre Deshaies, et donne naissance à leur fils unique, Jean-Pascal Deshaies. Elle est fondatrice de la GALERIE ART 8, 1980-2000.
14.00 €
9782373555592
Rebecca Gruel
cap« l'arrêt. La plume nourrie de sa révolte intérieure s'étend, prolifique. La couleur qui entérine le geste, la profondeur d'une pensée abyssale, la ré-flexion... Le peintre et le poète ; même combat, face à cet espace blanc-silence, qui au fil des mots, au fil des pas, se déclinera en verve poétique et rhétorique... » Extrait de la préface de Mylène Vignon
La crucifiée du silence
Étrangère à elle-même
Devient verticale
Ingurgite une mémoire
Embrase
Zone
Inconnue
Époque nouvelle
Féline
Elle s'envole
Amazone circonstancielle
L'intelligence artificielle
Ne saurait être
À son regard
Qu'une guillotine
Elle cueille une fleur
Rebecca Gruel vit à Paris. Elle est poète et peintre. Elle aime Erk Satie. Sa nature première est à la fois écriture poétique et picturale matiériste. L'écriture s'inscrit en elle tel un souffle existentiel et la matière de sa peinture regagne au-delà du mot la mystique de l'Etre. Elle participe à plusieurs anthologies, collabore à différentes revues. Elle ex-pose régulièrement ses peintures dans le cadre d'expositions individuelles et collectives en France et à l'étranger.
13.00 €
9782373555516
Alain Clastres
Avec ce nouveau recueil, plus que jamais, Alain Clastres plonge au coeur du mystère de la vie. Les arbres, les oiseaux, la lumière, la mer forment sa poésie tout en découverte de l'instant. Alors naturelle-ment, le lecteur s'ouvre à autre chose de plus essentiel que les plaisirs de la vie identifiée à soi, une autre dimension le gagne : découverte de l'attention toute simple et pourtant si profonde. Sans doute comme il le dit si bien lui-même, en parlant du philosophe grec Anaximandre auquel il fait référence : Sa saisie intuitive a d'emblée porté sur la globalité du réel, qu'il a bien ressentie infinie, indéfinie, unitaire et éternelle dans ses transformations incessantes. Cette réalité mystérieuse, il la nommait « Apeiron » en grec. On peut tout à fait la rapprocher du « Tao « de Lao-Tseu à la même époque, mais à l'autre bout du monde !
13.00 €
9782373555554
Radu Bata
« Le blues roumain » ne finit jamais : sa source ne peut tarir qu'avec la fin du monde. Car la poésie est chez elle en Roumanie : la personnalité la plus admirée du pays est un poète, Mihai Eminescu, il y a des rhapsodes à chaque coin de rue, du Cimetière Joyeux de Săpânţa dont les drôles d'épitaphes ne manquent pas de poésie jusqu'à la statue d'Ovide, le chantre des amours exilé au bord de la Mer Noire. La densité des rêveurs au mètre carré n'a pas d'équivalent sur le globe : au fin fond des Carpates, on fait des plans avec des comètes.
La première anthologie était « imprévue », un enfant arrivé par hasard. Ce deuxième volume est « désiré » : auteur.e.s et traducteur se sont plu et l'ont conçu en s'accordant les mots et les méridiens, en s'aimant entre les lignes. 
Une anthologie désirée ne peut être représentative ni rigoureuse : en amour, on transgresse les règles, on est régi par la passion et le plaisir.
Puissiez-vous les ressentir comme je les ai perçus en les transposant, parfois librement, en français !
Radu Bata
« Comme ils sont malins de vie nos Roumains poètes 
Qui ont tout compris
Au sang au vent à la biographie
À la route et aux souvenirs 
Au firmament et aux rires »   
Éric Poindron
15.00 €
9782373555493
Collectif
Après Denis Ferdinande, Liliane Giraudon, Gérard Jaulin et Patrick Quillier, le photographe Duane MICHALS (U.S.) répond à la rubrique CHANGER D'AIR /CHANGER D'ART. Suite à la reparution de Å Itinéraire suédois de LINKEN & SÖDERGRAN, et la traduction du seul livre de poésie de Risten SOKKI (du lapon), voici publié pour la première fois dans l'Intranquille un dossier scandinave avec trois auteurs. Georges ORWELL entre dans le domaine public, et il est, à l'évidence, de plus en plus d'actualité.  On pourra lire ici une expérience relatée dans un livre paru en 1933, où il est plongeur à Paris, et connait les bas-fonds de l'hôtellerie. Dans ce n° 20, une grande place est donnée aux auteur(e)s hors traductions, souvent des passages de manuscrits - et beaucoup sont tout nouveaux, dans le thème également : Révolution végétale à la suite de révolution animale (N°19)

Auteurs par ordre de parution :
JULIEN BLAINE DUANE MICHALS Carole Naggar

TRADUCTIONS
DOSSIER SCANDINAVE
NORVÈGE : Charlotte Vaillot Knudsen
SUÈDE par Marie-Hélène Archambeaud
Erik Bergqvist
Maja Thrane

GEORGE ORWELL 1933
Dans la dèche à Paris  (extrait retraduit)
Réflexions sur la vie d'un plongeur dans un hôtel

RÉVOLUTION végétale
Céline De-Saër
Laurent Grison
Maxime H. Pascal
Douna Loup : Elle – le Fleuve
Tristan Félix  Il végétait
Clémence Bobillot
Philippe Boisnard
Paul Fournel : la belle couleur de verdana
Zoé : interventions artistiques

AUTEURS
TEXTES OU EXTRAITS DE MANUSCRITS
Claude Minière
Benoit Sudreau
Élodie Loustau
Lénaïg Cariou
Anne Barbusse
Valéry Meynadier
Patrick Arduise
Marie Berne
Nicolas Giral
Charlotte Cayeux
Marianne Martin
Eugénie Favre

ART  caricatures
Damien Glez «Noires & Blanches»

DOMAINE  CRITIQUE
Jean Esponde
Jean-Pierre Bobillot
Françoise Favretto

Iconographies ARNAUD MARTIN, CÉLINE DE-SAËR, EVA BERGSTRÖM, TIM SOTER, FRANÇOISE FAVRETTO, ZOE, TRISTAN FÉLIX, LAURENT GRISON, ANNE POIRÉ, STEPHANE LEMPEREUR, PIERRE VINCLAIR, ANNE-MARIE WEYERS
18.00 €
9782374280431
Dominique Chipot -(...)
Tout savoir sur le haïku, son histoire, son évolution au fil des siècles, sa construction, ses différentes techniques d'écriture… En 17 clés. Un livre parfaitement documenté, pratique, passionnant, par un des meilleurs spécialistes du haïku francophone. L'écriture du haïku, comme tout art, nécessite un temps d'apprentissage pour maîtriser les techniques avant de s'en libérer. S'appuyant sur son expérience d'atelier s d'écriture de haïku s , l'auteur nous accompagne dans la découverte de ce poème dont la brièveté intensifie les sensations suggérées. Il nous aide à avancer sans détours sur la voie du haïku francophone : ne pas prioriser la formule. Ne pas privilégier une capture hâtive dans le vif de l'action. Apprendre l'harmonie. Trouver l'équilibre. Aiguiser ses sens et ses crayons pour reproduire la fragilité d'un fait du quotidien. Chaque mot, chaque segment doit retenir ce petit rien passé à la vitesse de l'éclair. Pas de place pour l'à peu près, pas de place suffisante. Le haïku n'est pas un texte enfermé dans l'enceinte des mots. Il s'ouvre sur une pluralité de sens dans le silence du non dit. Fidèle à son engagement de ne pas enfermer le haïku dans un genre unique, l'auteur nous en dévoile les différentes facettes sans nous imposer un style.
Dominique Chipot a publié une trentaine d'ouvrages de haïkus (recueils personnels, anthologies de haïkus francophones et anthologies de haïkus traduits ou adaptés du japonais, études sur la réception du haïku et du tanka en France). Il a réalisé depuis 2004 plusieurs expositions de photos haïkus, notamment au Japon en 2007. Cocréateur, en 2003 et 2006, des deux associations et revues francophones de haïku, il publie depuis octobre 2020 le journal gratuit du haïku L'Ours dansant . Et il anime des ateliers d'écriture, dont certains échelonnés sur l'année comme à Nancy (à la MJC Pichon) et Paris (à la librairie Pippa). Le haïku en 17 clés est son troisième ouvrage pédagogique.
Après avoir réalisé plusieurs oeuvres de communication visuelle, Anna Maria Riccobono fait ses premiers pas dans l'édition en 2016, en créant une iconothèque destinée à accompagner des textes de poésie asiatique, en collaboration avec les éditions Pippa. Le s estampes d'Hokusai et de Yoshida dont elle s'est imprégnée ont largement influencé son style graphique doux et précis.
20.00 €
9782376790501
Denis Emorine
Le poète Denis Emorine fait l'épopée du réel. Un réel à peine peint, presque d'impressionniste, mais profond, parfois caverneux, comme les abîmes du moi. Dans ce livre au titre sublime – Mots déserts. Suite russe. Poèmes, on dirait le titre d'une symphonie –, la poésie se fait expérience totale. Le poète vit et a vécu. Toute l'histoire s'accumule en lui. Une histoire de drames, de douleurs, de tragédies, et aussi d'amours, de regards, de pensées positives, via la « jeune femme brune aux yeux bleus », mère exemplaire qui connaît les ravins du temps. « Le petit garçon » – le poète – narre d'une voix douce et forte les cordes de ce qui a été et de ce qui est, et même de ce qui sera, dans « le grand pays glacé » et en d'autres pays de souffrance. Dans cette « suite russe », l'émotion poétique n'est pas un dit, ni de l'air tonifiant. C'est le vécu vrai, l'existence en angoisse, le sens des jours qui vont, malgré tout. « J'inventerai une langue / à la syntaxe irisée », annonce Denis. Il tient sa parole, en produisant une langue entre dialogue et réflexion, brève et profonde, qui lance des flashs de mémoire comme un peintre des ombres et de la lumière à la Cara-vaggio. (Extrait de la préface de Giovanni Dotoli)
Denis Emorine est né en 1956 1956. Il a avec l'anglais une relation affective parce que sa mère enseignait cette langue. Il est d'une lointaine ascendance russe du côté paternel. Thèmes de prédilection : la recherche de l'identité, le double et la fuite du temps. Il est fasciné par la culture de l'Europe de l'Est. Plusieurs de ses livres sont traduits et édités en Grèce, Hongrie, Italie, Roumanie, Afrique du Sud, Inde et aux Etats-Unis. Son théâtre a été joué en France, au Canada (Québec) et en Russie. Son premier roman La mort en berne est paru en 2017 (5 Sens éditions, Suisse). Il a été traduit en anglais et publié aux États-Unis : Death at Half Mast (JEF Books, 2019). Site http://denis.emorine.free.fr Couverture : Illustration de Colette Klein Fulgurance
13.00 €
9782373555523
Patrick Fetu
Après son apprentissage auprès de son maître Keikitsu il prit la route tout comme Bashô et nombre de haïjins le firent avant lui. Comme pour Kikaku, l'observation de la vie de ses contemporains était prépondérante chez Taïgi ; qu'il savait parfaitement allier à l'écriture de haïkus traditionnels. On retrouve dans ses poèmes d'une écriture classique sa fine observation de la vie quotidienne et de la nature. sieste la main cesse d'agiter l'éventail Extrait du livre
Patrick Fetu est né en 1952 à Paris. Marié, père de trois fils, grand-père de trois petits-enfants, retraité après avoir exercé la profession de masseur-kinésithérapeute dans le Val-d'Oise. D'un naturel observateur et contemplatif, il écrit des haïkus depuis 2008 et compose des haïshas (photo-haïkus) depuis 2009. Aimant la nature et regarder le monde avec ses travers mais aussi ses côtés attachants et poétiques, il essaie d'en rendre compte dans ses haïkus, ses haïshas et ses haïbuns.
13.00 €
9782373555547
Ronald Nossintchouk
disparaître à soi
ne se reclure
qu'en son silence
et au seul voeu pauvre d'être
ne se laisser ravir
que par cette citadelle diurne
étincelante
qui fait terre à l'âme blanche
Universitaire de rang professoral en France et aux États- Unis, conférencier international, lauréat des universités, lauréat de l'Académie Nationale de Médecine, habilité à diriger des recherches de l'université Paris Descartes, enseignant chercheur en sciences légales et en sciences humaines, expert honoraire agréé par la Cour de Cassation. Est également poète et essayiste (il a publié une vingtaine d'ouvrages). Nommé expert compétant en terminologie et néologie (ministère des Solidarités et de la Santé). Lauréat du Prix International Bernard Landry 2020, pour l'ensemble de l'oeuvre. Il a été élevé au grade d'Officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres. Il préside aujourd'hui l'Alliance Culturelle de France.
15.00 €
9782373555400
Matt Mahlen - illu(...)
La Langue verte, c'est une langue qui râpe, qui écorche, égratigne et déchire. Une parole lancée qui ne tourne pas soixante dix-sept fois dans la bouche mais qui jaillit et explose… Une parole enracinée dans la révolte.
5.00 €
9782900012123
Jean-François Forestier
Le feu. Image de la vie, pétillante ou éteinte. Miroir de nous-mêmes propice à tous les crépitements de la réflexion…
5.00 €
9782900012130
Emmanuelle Soni-De(...)
À tous ceux qui ont 
touché le ciel en 
tombant à terre
Emmanuelle Soni-Dessaigne  est  née en 1985 à Pabu  et a  grandi sous  le  ciel   de  Bretagne  où, inspirée par les  muses de la Poésie depuis son  enfance, les mots coulent de  son coeur à sa plume.  Écrivain et conférencière, elle  partage son temps entre  l'Europe et l'Inde où elle  a  fondé avec son époux un  Centre de Médecine  Traditionnelle.  Au service de l'humain, elle  est à l'initiative de « l'Amour  Médecin » : l'espérance  d'un  autre regard sur la maladie, la  santé, la vie. Elle publie ici  son premier recueil.
17.00 €
9782356231017
Alain Daney
Alain Daney, une des premières victimes de la Covid-19, rescapé après 39 jours    de coma. Le poète Alain Daney a développé une forme très sévère de la maladie. Frappé le 19 mars 2020, il sera plongé dans un coma artificiel de 39 jours. En mai, à son réveil, il entend : «On extube... On extube...» mais il ne se souviendra de rien et le mot confinement lui sera inconnu. Libéré du carcan des appareils de survie, commence alors la lente et longue période de réanimation avec son lot de souffrances et d'hallucinations. Dix mois plus tard, Alain Daney est toujours en rééducation fonctionnelle ne pouvant toujours pas se servir de sa main droite, ce qui est le comble de la punition pour un poète ! Ce témoignage fort bien écrit, sincère, sans filtre et sans masque : du  dévouement    des infirmières et des médecins jusqu'au stupide comportement des complotistes de haut vol aux affirmations invérifiées et parfois nauséabondes, nous donne à réfléchir. Merci Monsieur Daney!
Alain Daney : natif de Villandraut dans de Sud Gironde fut instituteur de village en classe unique, avant de poursuivre une carrière dans la fonction publique territoriale. Aujourd'hui, il se bat pour participer à nouveau à un atelier de défense de langue française, jouer de la guitare et tricoter des écharpes et des bonnets pour les plus démunis.
10.00 €
9782846223461
Giuliano Ladolfi
«Ce recueil de poèmes tente de déchiffrer le travail de la modernité à travers l'observatoire de la parole, perdue dans un divorce avec la réalité, commencé à la fin du XIXe siècle.»
Giuliano Ladolfi (1949) est diplômé en littérature à l'Université Catholique de Milan. Poète, critique littéraire, essayiste, journaliste, il a publié quatre recueils de poésie et fondé la revue littéraire Atelier.
13.00 €
9791094464397
wall°ich
À travers ... En avant comme après... wall°ich nous allume et nous alerte. Sous sa plume prolifèrent des figures sous tensions qui retrament le sens du monde et transforment ses significations. Ses peintures photographiques gestuelles décomposent et interrogent les réalités conniventes. wal °ich plastique les formules de la lumière et détourne les arcanes de la vision, le monde nous arrive comme une résonance aléatoire. Cousus et décommandés, ses mots et visuels deviennent des conjonctions stellaires qui respirent les transformations et autres mutations. De l'image au texte, plastisonneur-langagiste, il nous précipite dans un métalangage aux appétences secrètes. Du monde et de ses au-delà, wall°ich fait une matière pensante où la vibration du sens est utilisée comme énergie. Pour ne pas louper la ligne des limbes... ses Tachyons ghost apprivoisent le hasard, ses productions et ses aimantations. À part être sous l'image de soi, que faut-il devenir… ? L'auteur a, là, l'intuition idéologique et rend compte des valeurs par convictions simultanées. Sujet et lecteur sont pris dans un même réseau où l'informe se signale par son mouvement et ses polyfigures. wall°ich se suppute, se propage et milite pour un développement durable de l'esprit. Tentez le phénomène, comme une fragile incidence...
13.00 €
9782373554205
Cécile Louvel
Dans DE RERUM …Et autres sentiments… la poétesse Cécile Louvel interroge les sentiments. Sont-ils des choses ou des particules sensibles ? «De rerum», en latin, veut dire «des choses», «à propos des choses», «au sujet des choses»… Instables, insaisissables, pouvons-nous authentifier les sentiments, les estampiller de notre plus belle foi ? Ils agissent en nous comme des diagrammes et nous cherchons perpétuellement la pièce manquante à leurs contours. Dans sa composition poétique, Cécile Louvel les assemble comme une matrice d'exigences réalistes. Murmures du fond des puits – Génies malins des insomnies / Mille silences qui nous irriguent dans le silence de nos nuits / Des arrangements quotidiens entre chacun. À travers ces petites combinaisons avec les consciences, l'auteure traque et visite notre profondeur planifiée où se trament nos énoncés. Testons cette sentimentothèque avant de nous dissoudre dans un impératif « impersonnage » pour reprendre le terme du poète Philippe Beck.
14.00 €
9782373555370
Étienne Orsini
Combien de larmes
Se fracassent
Avant de toucher terre
Ou le coeur d'un autre
Étienne Orsini, depuis la parution de son premier recueil de poèmes à l'âge de 36 ans, poursuit un cheminement poétique oscillant entre flânerie et exploration. Photographe quand il écrit, poète quand il photographie, il a mis en résonance poésie et images dans plusieurs de ses livres. Depuis 2014, il est en charge de la programmation de L'Espace Andrée Chedid à Issy-les-Moulineaux. Il a créé dans ce cadre en 2017 un Salon du livre de haïku et anime régulièrement des ateliers d'écriture.
16.00 €
9782356231000