Soleils diffusion - distribution
3, rue Jean Dollfus
 - 75018 Paris
 - Tel: 01 45 48 84 62
sollogo

Fiche article - bientôt disponible

Couverture indisponible !
Metaux voisins
Une œuvre de Mayrocker Friederike
PDF
Ouvrage broché portant le numéro ISBN 9782930188591, vendu 13 € et classé au rayon « Poesie », publié le 19 février 2004 par les éditions Atelier de l'agneau et d'un poids de 300 grammes.
Pas de résumé disponible...

Du même éditeur:

17.00 €
9782374280424
14.00 €
9782930440057
18.00 €
9782374280394
18.00 €
9782374280417
12.00 €
9782930440279
18.00 €
9782374280387
12.00 €
9782930188829
20.00 €
9782374280356
15.00 €
9782374280370
22.00 €
9782374280332
18.00 €
9782374280363
17.00 €
9782374280349
17.00 €
9782374280325
17.00 €
9782374280318
13.00 €
9782930440200
16.00 €
9782374280301
16.00 €
9782374280295
14.00 €
9782930440354
20.00 €
9782930188331
20.00 €
9782374280264

Dans le même rayon:

Christophe Forgeot
Avec ce nouveau recueil de Christophe Forgeot, nous entrons de plain-pied dans une écriture peu commune où tout laisse à penser que la métaphore (les ruines) est la manière d'appréhender l'existence en fonction de ce que nous sommes intrinsèquement. Ces ruines, il faut les lire comme notre conditionnement dans la diversité. Il y a toutes sortes de ruines comme autant de personnes en proie à la nature de leur psychisme. Mais, ici, c'est le style qui importe. L'auteur s'éloigne de tout lyrisme pour revenir par la poésie à ce qui reste d'essentiel. On pourrait y déceler l'essence d'une poésie matérialiste au sens philosophique du terme. En ce sens, ce recueil sort des sentiers battus et nous invite à nous interroger sur ce que nous pensons être ou croyons être. Ces ruines résonnent en nous par la force des mots à froid et nous confèrent finalement la liberté de les interpréter. « Les ruines appartiennent à un seul réel Et à plusieurs réalités »  François Mocaër
Christophe Forgeot a écrit une quinzaine d'ouvrages et a publié ses textes dans une cinquantaine de revues et d'anthologies, en France et dans d'autres pays. Plusieurs de ses poèmes ont fait l'objet d'une traduction en anglais, en italien et en slovaque.
14.00 €
9782373555271
Gabriel Henry
Les thématiques sociales et écologiques affleurent dans ce deuxième livre de Gabriel Henry. Par fragments de poésie brute à tailler, l'auteur rythme une urbanité souvent vue comme inhumaine. Pessimisme, humour et fatalisme ponctuent le tout. On voit aussi un être qui se cherche, frôlant un certain mysticisme, aimant les êtres et les choses fragiles, fragile lui aussi mais tentant de s'efforcer à...
17.00 €
9782374280448
Christian Moncelet
Christian Moncelet est né en Algérie, d'une mère auvergnate et d'un père bas Breton. Il a vu le jour un 29 février 1944, gagnant ainsi sur le temps un an tous les quatre ans. Il vit toujours à l'ombre des moustaches de Vercingétorix et des années bissextiles. Marié à une Marguerite, il est aujourd'hui, avec ses trois filles, entouré de fleurs. Agrégé de Lettres Modernes en 1967, Docteur du Troisième Cycle en 1972, Docteur d'État grâce à une thèse consacrée à René Guy Cadou, soutenue en 1988 et qui fera un beau livre édité. Moncelet fonda dès 1976 la revue ARPA. Durant plusieurs décennies, il publia d'ailleurs des poèmes dans cette publication talentueuse animée de longue date par Gérard Bocholier et Jean-Pierre Siméon. La poésie de Christian Moncelet est toujours lisible par tous, même les enfants ! Moncelet a été acteur et metteur en scène. C'est un bateleur infatigable qui s'est produit dans des fêtes du Livre, pour des médiathèques, en milieu carcéral. Il demeure « main tendue », « au boulier du bonheur » (sic). Avec feu Michel Baglin, il ne retient pas ses mots dans sa poche fraternelle. Il avoue aimer trinquer « en buvant cul sec l'alcool des vents ». Cette ébriété est rare, elle est rebelle et ne peut que nous plaire.
16.00 €
9782356230997
Marina Poydenot
Marina Poydenot sait que l'essentiel, c'est d'être là. Sa poésie lorsqu'on l'a rencontrée ne nous quitte plus, elle marche, elle nous devance parfois un peu, elle est à nos côtés, ou nous suit de quelques pas. Ses poèmes sont de petites feuilles qui traversent le coeur des hommes et des villes pour remonter ensuite lentement vers la cime des arbres. Lire Marina Poydenot c'est comme observer au microscope, et jusqu'à l'efflorescence, les cellules mêmes de l'écriture.
On se remémore,
on aime chaque flux,
on fait bloc avec les vivants et les évadés,
on devient...
« ... le coeur, ce massif de silence
tourné vers le ciel. »
Francis Coffinet
Soeur consacrée dans la Communauté du Chemin Neuf, Marina Poydenot est poète, musicienne et bibliste.
15.00 €
9782373555172
Jean-Michel Léglise
« Avec le 5/7/5, forme traditionnelle du haïku japonais, Jean Michel Léglise crée un rythme incantatoire pareil à l'incessant va et vient des vagues sur la plage. La lame écumée déferle sur le rivage falaises tonnantes. Ainsi portés par le langage poétique, comme un enfant par ses brassards, nous flottons dans un océan de mots et avançons sans effort de haïku en haïku, îles singulières d'un archipel reliées entre elles par le fil invisible d'un écho de sens. Par la passerelle, la lumière du soleil perturbe mes songes. Nous nageons loin, très loin, toujours plus loin, jusqu'à l'horizon. Comme en rêve. Un rêve où tout commence par le brillant reflet des cieux sur une mer étale La mer est bleue. Mais très vite l'eau sombre s'enrage et le songe devient cauchemar, le réel s'impose dans toute sa brutalité. À une mer idyllique répond une mer envahie d'un septième continent. À défaut de Mer des espaces de déchets Filets entravé s. La mer couleur plastique. » Extrait de la préface de Dominique Chipot
15.00 €
9782373555097
Collectif
Vous retrouverez ce qui rend incomparable un tel concours destiné aux 15-25 ans : un instantané d'une génération, qui se débrouille comme elle peut avec ses « Rêves démesurés, réalité assommante » (Ramla Albdekhalek) (...) Ils sont conscients que les drames se trouvent parfois au coin de la rue, et Juliette Cordier, qui a obtenu le Prix spécial Être femme, aujourd'hui prend aux tripes quand, à la fin d'un beau poème, elle surprend, désarme et scandalise contre l'intolérable : « Je ne suis pas cette fille nue que l'on a laissée sur un lit tiède, les jambes encore ouvertes comme un cadavre sur les bords d'une rivière- / gonflée d'eau et de rien. » (...) Par ailleurs, ils ne rejettent pas le bonheur et proclament l'ivresse de vivre (...) et Gaspard Dancot approche le mystère de l'écriture : « Le paysage aux creux des cieux peint le hurlement de cette plaie fragile qui transcende le poète, encore et encore ». Ils sont sensibles aux « éclats de jeunesse » (Daniela Sabova), et même si nous ne savons pas encore l'étendue de la tempête à venir, Manon Picot redonne confiance : « Un jour / On ira à la mer / Et ce sera doux ».
16.00 €
9782373554922
Marc Le Gros
Quatre poèmes puissants où les oiseaux sont de vrais oiseaux, à la fois familiers et irréductibles aux humains, par lesquels Marc Le Gros nous fait entrer dans un  monde complexe et limpide, fait de  langage. En relisant ces poèmes, je n'ai cessé de penser à une phrase que j'ai apprise de Jean-Marie Serreau, qui la tenait de Bertolt Brecht : « L'important  c'est ce qui est devenu important  » L'oeuvre de Marc Le Gros, trop souvent, passée sous silence, écartée des anthologies, à mesure qu'on la découvre et la redécouvre, ne cesse de prendre de l'importance, et il faut s'en réjouir.
22.00 €
9782868180865
Guy Perpère
Guy Perpère est né en 1930 à Bordeaux. Les enfantillages est son deuxième recueil après Oui, ouvre-moi. Dans son âge mûr la vie du poète est traversée par un météore : l'élu, l'enfant du rêve, celui qui était attendu sans le savoir ou qui croyait l'ignorer et qu'on n'espérait plus ; le seul devant lequel on ne pouvait que se montrer nu de corps, d'âme et d'esprit car il était la cime et les abîmes. Bien plus tard lui qui écrit de la main gauche est revenu pour effacer symboliquement les traces de son passage. Il ne veut pas savoir que nous avons toujours rendez-vous pour nous parler d'amour.... Ailleurs
10.00 €
9782919483884
Daouda Keita
Daouda Keita, de sa plume sensuelle, amoureuse, obsessionnelle et répétitive nous convie par un rythme chaloupé qui scande ses mots à écouter son histoire ; Le récit de sa vie traversée par les visages aimants et admirables de son enfance, des femmes qui l'ont élevées, de ses amis, de ses amours, de ses frères et sœurs autour de lui réunis. Sa famille malienne, omniprésente, tentaculaire au-delà des frontières occupe une place primordiale et constitue le ferment de l'homme à venir. Elle a tracé au plus profond de son être le goût du juste et de la vérité.   De ce parcours particulier se dessine le destin universel des âmes de ce monde.  De Bamako à Okamab, de Telongab à Bagnolet une seule et même conduite prévaut l'amitié, l'amour, la dignité d'être homme, le travail, la foi dans la persévérance et l'effort pour tenir haut la rampe. Lui qui a connu comme beaucoup des siens les difficultés de l'exil n'espère qu'une chose, la paix ultime entre les peuples.   Le poète clame sans relâche sa reconnaissance éternelle pour tout ce qui lui a été donné. Ses mots nous touchent comme une flèche qui nous atteint directement en plein  cœur. Un hymne au courage, à la joie de vivre et une ode à celui qui donne à l'instar de son ami Bouba à qui Daouda rend hommage à la fin de son recueil et qui fait ainsi de lui à jamais un heureux sur cette terre.
10.00 €
9782919483891
Anny Pelouze
« Avec ce nouveau recueil, Anny Pelouze se dévoile avec douceur en nous exhortant de la suivre sur les chemins de la vie. Elle ex-prime avec peu de mots mais terriblement bien choisis ce qui fait l'existence. Elle y met toute la force de sa poétique qui va à l'essentiel, au plus juste de l'intime, ce qui en elle ouvre des chemins de profondeur jusque dans l'essence de son être... Les dessins d'Anny Pelouze accompagnent ses poèmes. En nuances de noirs et de gris, ils semblent appeler à une légèreté du temps qui passe. Si certains paraissent complexes dans la forme, ce n'est qu'une façade car ils vont droit au coeur tant par leur simplicité parfois que par leur complexité justement qui nous laissent libres de les interpréter par ce qui vit en nous. »
En surface : alternance
plus au profond : une division mal vécue
blessure fine d'où sourd un chagrin qui
s'assoupit et se réveille
et au centre, lorsque j'y parviens,
une confiance paisible et forte
en la suite du chemin
15.00 €
9782373554991
Dibbouk20
Ainsi il en va des images, du son et des textes qui arpentent la littérature. Brèche n ‘est pas un livre comme les autres qui veut souvent impressionner, enjoliver, s'approprier une pensée, un genre. Non Brèche c'est le contraire, qui n'a pas de nom en fait. Tous ceux qui ont collaboré à ce livre se sont engouffrés dans la brèche laissant passer comme un filet aigu de lumière aussi brillant qu'un diamant.  Dans ce livre chaque page est étonnante justement parce qu'elle détone du reste qui suit ou précède. Mélange de toutes les manières de raconter, de tous les esthétismes en couleurs.  En tant qu'éditeur de poésie, c'est bien la première fois que je publie un livre aussi coloré de genres différents qui, au lieu de s'affronter, de s'opposer se laissent prendre au jeu de la complémentarité au premier abord impossible. Brèche  invente alors tout devient poésie. La musique fait partie du livre avec ses commentaires poétiques, parfois volontairement décalés, qui donnent de l'épaisseur, de la générosité.  Des œuvres et des textes qui décrivent les affres de l'existence mais où s'ouvre justement la brèche, la fameuse, pour nous inviter à voir plus loin, toujours plus loin , parfois jusqu'en nous-mêmes. On y écrit en plusieurs langues qui s'apprivoisent. Ce moment précieux où tout en lisant une langue inconnue, on se murmure miraculeusement que l'on sait ce que cela veut dire. En lisant Brèche le lecteur trouvera du sens, c'est le miracle de ce livre iconoclaste qui, au fil des pages, ouvre comme une voie nouvelle, jamais ou rarement abordée.
20.00 €
9782373555011
Marie Guerrini
Avec ce premier livre, Marie Guerrini nous offre ici, un peu à la manière d'un journal de bord, des poèmes ayant trait à sa vie d'artiste de cirque ou de femme qui a observé, non sans générosité, tous ceux qui ont partagé des moments avec elle. Loin des contingences de la poésie moderne avec ses accents lyriques ou métaphysiques, l'auteure a su au contraire plonger au coeur de la vie et privilégier le sensible, le palpable, tout en nous laissant voir plus loin en nous-mêmes comme si on avait été convié à ce partage. D'une certaine manière, Marie Guerrini renoue avec la poésie réaliste qui touche le coeur et qui, par le pouvoir des mots, fait ressortir du quotidien toute une humanité. « Et le monde marchait avec elle. Et les quarante humains ac-crochés aux haubans qui tendaient sa corde marchaient avec elle. Et la foule muette et immobile marchait avec elle. Elle s'est arrêtée au milieu, là sur ses quelques centimètres de corde elle s'est posée, elle a posé son balancier sur ses genoux, elle a levé les mains au ciel. »
14.00 €
9782373555080
Patrick Fetu
“Mon ticket pour Paris !, un inventaire à la Prévert teinté de Pierre Dac” Bel-Air pic de pollution sur Paris Pour rire il suffit de quelques muscles dont le grand zygomatique, pour faire la tête il en faut quatre fois plus. Non seulement il est moins fatigant de rire mais en plus c'est bon pour la santé. D'ailleurs RATP ne signifie-t-il pas : rire à tout prix ! Maison Blanche, Château Rouge encore un coup des frères Ripolin
Patrick Fetu est né en 1952 à Paris. Marié, père de trois fils, grand-père de trois petits-enfants, retraité après avoir exercé la profession de masseur-kinésithérapeute dans le Val-d'Oise. D'un naturel observateur et contemplatif, il écrit des haïkus depuis 2008 et compose des photo-haïkus (haïshas) depuis 2009. Aimant la nature et regarder le monde avec ses travers mais aussi ses côtés attachants et poétiques, il essaie d'en rendre compte dans ses haïkus, ses photo-haïkus et ses haïbuns.
10.00 €
9782373555059
François Mocaër
C'est dans le manque que nous découvrons ce point lumineux où se fondre pour demeurer dans l'éternité Les doigts posés contre la chair dans la dimension de l'atome Pourtant une part d'infini en nous boit une eau blanche Et nous voyons alors l'immense voyage à parcourir d'ici jusqu'à l'aube prometteuse en ce rivage accueillant l'unique règle d'or des particules secrètes Extrait du recueil de poésie ⁂ Prier revient à se dissoudre dans l'écoute afin de s'ouvrir au non-jugement qui laisse alors filtrer la lumière Le plus beau cadeau est ce chemin qui t'amène à cette présence du non-savoir Le plus grand voyage est cette immobilité qui embrase le tout Extrait des textes mystiques. Ces textes ont déjà été publiés dans un ouvrage intitulé S'abandonner à la plénitude aux éditions Accarias L'Originel en 2010 http://originel-accarias.com/
11.00 €
9782373555073
Shahrzad Ghaffari
« Ces graines d'espoir que la conscience essaie de jeter dans le jardin de mon coeur…! » Toutes nos félicitations sincères à toi chère maman-terre Shahrzad pour être ici, une messagère avec toute ta simplicité, tes parcours modèles qui font ces prédictions poétiques pleines de sagesses facilitant le chemin du retour des humains à l'Anicinabe pour ressentir la connexion à la vie, tu es un modèle pour les femmes/les mamans-terres qui ont les plus grands rôles dans l'éducation de leurs enfants, dont l'avenir de la paix! Encourageant est ton regard sur la vie ainsi que tes outils artistiques liant ta propre culture aux autres croyances invitant les êtres humains à nous connecter à nos racines communes! Que les échos de toutes les vibrations de toutes les actions bénéfiques et harmonieuses résonnent dans la mémoire de l'éternité du temps tissant la grâce, ce que l'être privilégié du Créateur a toujours mérité sans le savoir! T8aminik (Dominique) Rankin, C.M., C.Q. Chef héréditaire algonquin Les Laurentides, Québec, Canada, 2020/08
Shahrzad Ghaffari, Iranienne-Québécoise. Poète, photographe, née à Hamadan/Iran en 1956. Mariée et mère de deux enfants. Elle arrive avec sa famille à Montréal au Québec en 1994 et devient par la suite citoyenne canadienne en 1999.
14.00 €
9782373554984
Henri Le Guen-Kâpras
D'une écriture symbolique, ce recueil explore les interstices d'un corps imaginé et imagé. Ses métaphores brisent les limites de la conscience. « Avec le temps qui vagabonde, notre corps asséché se reflète dans un miroir de cendre ». Ainsi se révèle l'intransigeance d'un texte pétri d'humanisme où les gemmes royales de l'être cisèlent la témérité mystique. Une pensée sensible, à la lisière d'une société apaisée de ses élans insidieux, tressaille dans un chant intérieur pour bâtir un éden métaphysique. Henri Le Guen-Kâpras s'interroge sur l'indifférence d'un monde trop replié sur lui-même. En vérité, il s'attache à défendre la Beauté, un idéal que le poète cherche à honorer pour éclairer l'esprit du lecteur.
Originaire de Bretagne, après des études scientifiques à Angers et managériales à Lille, Henri Le Guen-Kâpras a publié à ce jour vingt-sept recueils de poèmes. Il écrit depuis 1998, date à laquelle il a édité son premier recueil Le coeur sur la plume. Semeur de graines pacifistes, il cherche à pourfendre la colère pernicieuse du monde. Cette quête le possède en permanence. Ce qui l'habite, poétiquement, c'est le partage de ses idéaux avec le lecteur qui fera preuve d'une âme contemplative façonnée à la lumière du questionnement.
13.00 €
9782373555004
Jeanne Morisseau
(...) Mais quand le destin loin de vos regards
Me laissa hagard sans nourriture
Et que la froideur de l’hiver austère
Me saisit le cœur, vous, que faisiez-vous ?
Entendiez-vous mes prières chagrines de sauvagine ?
Et aviez-vous mal de laisser mourir cet oiseau malade ?
Oh oui, j’avais mal et je souffrais de carence
Je vous cherchais et me pesait fort l’absence
Car si j’avais tout, mais tout sans être avec vous
C’était ne pas être
Le paradis du ciel
Resterait fermé à nos coups de pied d’âmes sans échelle
Et t’ai-je fait souffrir ?
T’ai-je laissé mourir ?
Ne voulais-tu guérir ? (....)
13.00 €
9782373554724
Pierre-Jean Carrus(...)
Le zoo est un espace social, un lieu de rencontre entre animaux et visiteurs de tous horizons. Au delà des principales missions de pédagogie, de conservation des espèces et de recherche scientifique, c’est surtout la dimension récréative qui séduit le public. Pour beaucoup, une visite au parc zoologique cristallise des images et des émotions inoubliables qui nous feraient presque oublier l’artificialité de ces environnements naturels recréés. Dans son recueil, Pierre-Jean Carrus capture avec une pointe d’ironie tout ce qui fait la vie des zoos. Au fil des pages, notre poète des zoos ne se contente pas de faire défiler devant nos yeux des oiseaux, des reptiles et des mammifères venus du monde entier, il nous fait sentir – de l’intérieur – comment ces êtres à plumes, à poils ou à écailles subissent et endurent, tant bien que mal, leur enfermement. Transformés en objets de curiosité, en bêtes de spectacle ou en banals produits de consommation (sous forme de peluches, mugs ou porte-clefs en vente dans les boutiques des parcs), ces animaux dénaturés en disent long sur notre rapport à nos origines. À travers eux, n’est-ce pas aussi finalement une part de nous que nous emprisonnons derrière des barreaux ? Extrait de la préface de Thierry Cazals
dans les coussinets
sous les pattes des panthères
des douceurs probables
Pierre-Jean CARRUS, né en 1971, poursuit des études musicales aux conservatoires de Toulon, Marseille et Paris. Licencié en musicologie (Aix-en-Provence), diplômé d'Etat en formation musicale et en piano, il enseigne la musique dans un conservatoire. Parallèlement, il conçoit et met en scène des concerts et des spectacles musicaux dont Mozart au bistrot (2002). Très tôt passionné par le théâtre et le cinéma, il compose des musiques pour la scène et les courts métrages. Sa curiosité pour tous les arts de la scène lui permet d’offrir avec humour et originalité un regard pertinent et parfois impertinent sur les œuvres artistiques. Toujours animé par le plaisir de l’écriture et de la lecture, il publie son premier ouvrage aux Editions Pippa.
Orphée CAZALS, est né en 2003, passionné de dessins humoristiques et de B.D., il réalise ses premières caricatures pour Science & Vie Junior et Okapi à l’âge de quatorze ans. Il illustre aujourd’hui son premier livre aux Editions Pippa.
15.00 €
9782376790488
Matthias Vincenot
Matthias Vincenot contemple la mer comme il contemple la vie avec cette lucidité propre aux poètes engagés dans le réel qui n'est pas l'actualité que l'on croit. Cependant, il ne s'y perd ni ne s'y noie. Son écriture a parfois des airs de chanson ou de pamphlet, parfois la mélancolie se fait jour mais sans désespoir. L'humour vient à la rescousse de la tristesse possible et le lecteur appréciera la clarté de l'intention, le juste ton et la juste mesure des poèmes de Matthias Vincenot qui écrit pour se tenir tête. J’ÉCRIS… 
J’écris pour la liberté de dire 
Et contre la facilité de la pensée qui se rassure 
J’écris pour un murmure, dans le tumulte organisé 
Pour un rêve plus ou moins lucide 
Pour ne pas me tromper de monde 
Pour ne pas me tromper de vie 
Pour l’idéal entrevu 
J’écris pour la beauté des choses 
Pour livrer les fissures 
Et creuser le sillon 
En espérant m’être fidèle 
Et que l’enfance est éternelle
Une éternité provisoire est le septième recueil publié dans la collection Le Vrai Lieu aux Editions Unicité.
13.00 €
9782373554731
Collectif, Georges(...)
Sources d’affection, d’amour, de rêverie, de connaissances, mais aussi, hélas, souvent objets d’exploitations ou de sévices, les animaux sont un peu les miroirs des sociétés humaines, nous avons voulu leur consacrer la présente anthologie. Si les animaux sont très présents dans les haïkus japonais – on se souvient du célèbre haïku de Bashô sur la grenouille dans son étang - ils le sont relativement peu dans les haïkus ou tankas en langue française. Pour combler ce manque, nous avons voulu leur consacrer la présente anthologie. Comme souvent, le vécu poétique débouche sur l’interrogation métaphysique et morale. En l’occurrence, il importe en effet de savoir comment nous devons traiter ces êtres sensibles et souffrants qui partagent avec nous la planète et dont certains nous ressemblent tant. Cette importante interrogation éthique est le thème des poèmes qui forment la dernière partie de notre anthologie. Georges Chapouthier
Georges CHAPOUTHIER, biologiste et philosophe, a écrit de nombreux livres sur les animaux, leur cerveau, leur intelligence et leur comportement. Il est aussi connu pour son activité poétique sous le pseudonyme de Georges Friedenkraft.
Aurélia COLOMBET est une jeune dessinatrice de talent formée à l’École Émile Cohl de Lyon. Elle illustre ses premiers livres chez Pippa en 2018.  Daniel CARDONA, élève à l’ENJS Paris, a réalisé les dessins de la deuxième partie de ce livre dans le cadre d’un stage de classe de 3e consacré a la découverte des métiers de l’édition.
16.00 €
9782376790440