SOLEILS diffusion - distribution
23, rue de Fleurus - 75006 Paris - Tel: 01 45 48 84 62 - Fax: 01 42 84 13 36

Logo SOLEILS

Prochaines parutions 

Retrouvez sur cette page les nouveautés Soleils parues - dans la limite d'une antériorité de six mois - ou à paraître, que nous n'avons pas encore en stock mais que vous pouvez commander ou précommander. Le présent classement propose un ordre croissant des dates de parution.

Déjà paru !
Avec ce recueil de textes de genres différents, Henri-Hugues Lejeune dévoile toute l’étendue de son talent. À merveille, il nous fait sentir que les souvenirs agissent comme autant de pouvoirs en nous qui exercent une fascination constante sur notre vie en cours. Mémoire de l’enfance ou liée à son passé de diplomate, les histoires et anecdotes s’enchaînent avec toujours cette note ou remarque profonde qui chez lui crée le style, et donc engendre l’écrivain. Henri-Hugues Lejeune connaît la littérature et le prouve à travers ses écrits. C’est peut-être là son secret. Ces récits composés sur vingt ans témoignent d’une richesse étonnante et nous font entrer dans une intimité foisonnante. On se croirait parfois en compagnie de Proust ou de Paul Morand. Par ses phrases tout en profondeur d’où ne s’exclut pas une certaine légèreté qui fait le charme de ce livre, Henri-Hugues Lejeune fait figure parfois de moraliste bienveillant et nous emporte dans une littérature aussi émouvante que rigoureuse et sans concession aux modes, et ce pour le plus grand plaisir du lecteur. « Bien plus tard, vers la fin de mes séjours là-bas, elle ne me vit plus hélas qu'y passer, y vivre des séjours de plus en plus désenchantés?; j'abandonnais moi aussi cette ville en passe de mourir au moins pour moi. Je ne voulais plus y poursuivre des phantasmes dont j'avais bien fini bien malgré moi par savoir qu'ils perdaient tout sens. Ceci est banal : les vieillards se confinent à ressasser ce qu'ils se croient seuls à éprouver dans des méandres d'une mémoire où ils s'égarent. » Extrait de La Vie inimitable
18.00 €
9782373553833
Déjà paru !
À Bordeaux, un commandant de police opiniâtre enquête sur la disparition d’une jeune fille. A l’autre bout de la France, une jeune prof, parachutée dans un collège de banlieue, fraichement débarquée dans ce milieu défavorisé, nous fait vivre ses tribulations d’apprentie romancière, au rythme des étapes d’une relation amoureuse toxique. Au Cap Ferret, dans un blockhaus, Lola se bat contre la marée. Elle revient sur trois années de son existence vécues sous l’emprise d’un pervers narcissique, et se remémore son parcours et son combat pour se libérer de cette dépendance affective et sexuelle. Ces deux récits nous révèlent comment les failles des êtres, l'environnement sociétal, et les aléas de l'existence peuvent favoriser ce type d'asservissement, et de déstructuration. Les destins de ces deux femmes se sont-ils se croisés ? Où et quand ? Et jusqu’où un manipulateur est-il capable d’aller pour retrouver sa toute-puissance lorsqu’il comprend que sa proie va lui échapper ? Jusqu’au crime ?
Après une carrière dans l’enseignement, Simone Gélin se consacre à l’écriture de romans dont le cadre privilégié est Bordeaux et le bassin d’Arcachon, où elle vit et puise son inspiration. Ses écrits ont reçu plusieurs récompenses : Prix de la nouvelle au salon du livre de Hossegor en 2012, et au Festival Paris Polar en 2016 ; Prix Augiéras en 2014 à Périgueux et prix du jury au salon de Saint‐Estèphe pour le roman Le Journal de Julia. En 2017 elle obtient le Prix de l’Embouchure au festival international de littérature policière Toulouse Polars du Sud pour L’Affaire Jane de Boy. En 2018 elle publie dans la collection Du Noir au Sud son cinquième roman : Sous les pavés la jungle.
12.50 €
9782350688374
Déjà paru !
Couverture et quatrième indisponibles !
18.00 €
9791094464458
Déjà paru !
Un cahier de coloriages sur le Marais poitevin composé de 15 planches mettant en scène les paysages, les animaux et les habitants de ce lieu plein de légendes. En page de droite, la planche colorisée, en page de gauche, le dessin à remplir par les enfants (et les grands). Des maisons aux barques, et des canards aux créatures des légendes, l’heure est à la découverte, en 32 pages de ce lieu incontournable.
Jean-Phi, de son vrai nom Jean-Philippe Pogut, est né le 8 juin 1973 à Niort. C’est cette même année que fut créé le festival de bande dessinée à Angoulême. Destin ou pur hasard ? Quelques années plus tard, un comics de spiderman entre les mains et c’est le déclic. En 1992, le premier concours de dessin et 12 ans plus tard c’est la sortie de Mahona, son premier album. Amoureux de Niort et du Marais poitevin, ce livre lui permet de faire découvrir sa ville avec ses illustrations et les textes de Bernard Martineau.
3.90 €
9791035307097
Déjà paru !
En page de droite, la planche colorisée, en page de gauche, le dessin à remplir par les enfants (et les grands). Casernes, véhicules, matériel, grande échelle, feux de forêt, sauvetages... pour découvrir, en 32 pages, le métier de pompier.
Auteur et illustratrice, Julie Eugène s’installe à Albi, après un diplôme obtenu à l’Ecole Emile Cohl de Lyon. Elle a publié une dizaine d’albums et documentaires pour la jeunesse dans différentes maisons d’éditions dont : De la Martinière Jeunesse, La Geste, Edune, la souris qui raconte, Arphilvolis, Zoom, Un Autre RegArt, Milan Presse, ect... Elle travaille principalement à la gouache et aux crayons de couleurs, en alternant aplats et dessin au trait.
3.90 €
9791035306212
Déjà paru !
Cet ouvrage retrace la vie de Robert Baron, né en 1927 à Prailles dans les Deux-Sèvres. Sans nostalgie ni misérabilisme, cette biographie parle de mémoire paysanne du Poitou. Robert suit le même parcours professionnel que son père, et pratique l’agriculture à l’ancienne comme lui. Leurs vies sont similaires également dans l’importance que les guerres prennent, la Grande Guerre pour ses parents, et la Seconde Guerre mondiale pour Robert Baron. Tous les bouleversements techniques, économiques et sociaux font de la vie du fils un récit à part entière, qui diffère de celui des paysans et ouvriers avant lui.
Jean-François Proust est né en 1953 à La Couarde. Ses parents, d’origine urbaine et extérieurs à la région, ont effectué un « retour à la terre » en 1952, bien avant que ce ne soit de mode. Enfant et adolescent, il a participé aux travaux de la ferme en y côtoyant Robert quasi-quotidiennement. Après son diplôme d’ingénieur agronome, il a repris la ferme de ses parents pendant dix ans. Robert avait alors sa propre ferme, pas si petite et ils se sont entraidés.
20.00 €
9791093644394
Déjà paru !
Le premier livre destiné à la jeunesse présentant le bas-marchois. Il présente de manière illustrée 1 000 mots de la vie courante dans la langue traditionnelle de la Basse-Marche, pratiquée en Haute-Vienne, au Nord et à l’Est de la Gartempe. Cet ouvrage s’adresse en premier lieu aux enfants et adolescents, mais il pourra intéresser les locuteurs du bas-marchois ainsi que leur famille, qui souhaiteraient découvrir ou redécouvrir leur langue familiale.
Maximilien Guérin est titulaire d’un doctorat en Sciences du Langage de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Il est spécialiste de typologie et de linguistique descriptive, et travaille essentiellement sur des langues romanes et africaines (Niger-Congo). Depuis 2016, il est membre du projet de recherche « Les parlers du Croissant » et travaille, dans ce cadre, à la documentation, à la description et à l’étude de ces parlers, notamment en Basse-Marche.
Michel Dupeux est né en 1946 dans une famille du nord de la Haute-Vienne. Après une enfance rurale en Basse-Marche, des études à Bellac, Limoges puis Poitiers, il a mené une carrière universitaire à Grenoble. Depuis 2008, il retrouve avec grand plaisir ses racines marchoises et s’emploie à collecter et diffuser le parler de son enfance dont il découvre les traits spécifiques grâce aux compétences de ses amis linguistes du projet CNRS « Les parlers du Croissant ».
14.90 €
9791035307356
Déjà paru !
Cet ouvrage est la retranscription des recherches historiques et photographiques réalisées par le Club photo de Pornichet. C’est un parcours à travers le patrimoine local, mêlant clichés et descriptions. Optant pour une définition ouverte de la notion de patrimoine, les membres du Club ont exercé librement leur regard photographique aussi bien sur des « objets » que sur des activités traditionnelles pornichétines. Les prises de vues ainsi réalisées ont été exposées en référence à quatre périodes successives du développement patrimonial de la station balnéaire.
Le Club photo de Pornichet est un club de photographie numérique en activité depuis plus de vingt ans. Les adhérents sont des passionnés de tous niveaux qui pratiquent, expérimentent et exposent localement. Ils organisent des sorties et ateliers pour se former. Ils se sont donnés pour mission de partager leurs expériences et connaissances liées à la photographie. En plus de leur exposition annuelle du mois de mai à la salle d’exposition de Pornichet, les membres du club participent à divers concours, salons et expositions dans toute la France. Le club est affilié à la Fédération Photographique de France.
5.50 €
9791035307578
Déjà paru !
Fait rarissime, une montagne s’écroule en 1248. Dès lors les crimes commis sur le versant du mont Apremont, dans la vallée de la Chartreuse, ne seront jamais élucidés. C’est sans compter sur la pugnacité d’Anselme Viloc, le flic de papier, qui, confronté à la fois au mystère du naufrage d’un chalutier d’Arcachon et à la disparition d’une jeune fille du pays partie en apprentissage à Paris chez un cuisinier en devenir, va, non sans mal, arriver à remonter le temps. Anselme Viloc, le savoyard adopté par le Bassin et ses humeurs, est devenu une référence dans le domaine des « crimes à haute probabilité de non-résolution », c’est son patron le commissaire Plaziat qui l’affirme et il va, encore une fois, nous en faire une brillante démonstration.
Ecrivain et homme de télévision, Guy Rechenmann avoue être un rêveur et un poète. Le hasard, il n’y croit pas beaucoup préférant parler de coïncidences, son thème de prédilection... Il attendra 2008 pour publier un recueil de poésies et de nouvelles «La Vague»  suivi de six romans où se mêlent suspense, poésie et onirisme… Avec ses romans noirs “Flic de papier”, “Fausse Note”, “A la place de l’autre” et “Même le Scorpion pleure” un polar mentaliste, il revisite le genre policier d’une façon inattendue grâce au même personnage Anselme Viloc, un flic atypique et obstiné. Guy Rechenmann écrit ses romans au Cap-Ferret. A la place de l'Autre a été finaliste pour le prix Polar de Cognac, sélectionné par lecteurs.com orange dans les 10 Polars à ne pas manquer et a remporté le Prix virtuel du Polar 2016 Même le Scorpion pleure, sélectionné pour le Prix Hors Concours 2019 fait partie des 10 livres coups de coeur des lecteurs orange pour l'année 2018 et Fausse note pour février 2019
11.00 €
9782350688664
Déjà paru !
« Le ciel se couvrait et le soleil n’éclairait plus que l’horizon. Soudain, alors qu’il allait faire demi-tour, son regard fut attiré par une vision insolite. Sur sa gauche et légèrement en contrebas, il aperçut, sur le sommet acéré d’un rocher, ce qui pouvait ressembler à des vêtements qui auraient été jetés, là. On distinguait des couleurs dans les rouges et dans les bleus. Damien décida d’aller voir. Il lui fallait escalader quelques monticules, puis redescendre un peu pour atteindre la cible. Plus il avançait, plus la vision se faisait précise. Il voyait à présent comme un agrégat de lambeaux de tissus. C’était la couleur rouge qui dominait. » Sur la commune de Buissière, La Butte de Frochet est un endroit mystérieux où, selon la légende, vivait la terrifiante Mandragore, dragon avide de jeunes filles. Alors que le commissaire Dumontel est suspendu de ses fonctions, il est entraîné malgré lui dans une histoire étrange où se croisent des chamanes, des gourous et des familles « yourtistes ». Le 9e opus de la série, qui flirte avec le fantastique, n’a pas fini de vous surprendre...
Franck Linol est né à Limoges. Il vit dans sa région du Limousin dont il reste éperdument amoureux. Son maître est le grand écrivain suédois, récemment disparu, Henning Mankell. Mais il est aussi influencé par l’œuvre de Jean-Claude Izzo et de René Frégni. Il s’est lancé dans l’écriture pour simplement raconter des histoires, donner le plaisir de la lecture et aussi témoigner des dérives d’une société qui entrave de plus en plus les libertés de chacun.
12.90 €
9791035308322
Déjà paru !
Une nouvelle enquête de l'inspecteur Dumontel dans son Limousin natal. Chantal Frugier, professeur de français, quitte à 18h le lycée où elle enseigne. Elle n'arrivera jamais chez elle. Michel Frugier, son époux, signale sa disparition à la police et à l'inspecteur Dumontel qui ne prend pas l'affaire très au sérieux. Après tout, une femme qui abandonne le domicile conjugal sur un coup de tête, cela se produit tous les jours. Mais le cadavre d'une prostituée est découvert dans les eaux du lac d'Uzurat et la victime ressemble étrangement à Chantal Frugier.La disparition et l'assassinat seraient-ils l'œuvre d'un meurtrier obsessionnel ? Une nouvelle enquête limousine au cours de laquelle les certitudes et l'honneur du désormais célèbre inspecteur Dumontel vont être mis à mal…
Franck Linol est né à Limoges. Il vit dans sa région du Limousin dont il reste éperdument amoureux. Son maître est le grand écrivain suédois, récemment disparu, Henning Mankell. Mais il est aussi influencé par l’œuvre de Jean-Claude Izzo et de René Frégni. Il s’est lancé dans l’écriture pour simplement raconter des histoires, donner le plaisir de la lecture et aussi témoigner des dérives d’une société qui entrave de plus en plus les libertés de chacun.
12.00 €
9791035308308
Déjà paru !
Plongez dans une histoire sombre et mystérieuse en plein cœur de Limoges. Une nuit, un homme est abattu dans une rue de Limoges, sans mobile ni motif apparent. Ce meurtre déchaîne alors des passions aussi violentes et soudaines qu'inattendues... Il y a tout d'abord les réactions des proches de la victime. Face à l'horreur de la situation, ces derniers sont naturellement en proie à l'incompréhension la plus totale. Mais s'immisce peu à peu en eux le doute. Connaissaient-ils réellement cet homme avec qui ils ont partagé tant de bons moments ? N'y avait-il pas en lui une part sombre, méconnue de tous ? Il y a ensuite les réactions des habitants de la ville. Attristés par la nouvelle, chacun semble apporter son soutien et faire preuve d'empathie. Mais quand le masque tombe, les faux-semblants se dévoilent et la vérité s'impose, impitoyable… Un ouvrage qui mêle suspense et rebondissement jusque dans ses dernières pages.
Joël NIVARD est né à Limoges où il a passé toute une carrière de commercial, il vit toujours dans cette ville qu’il a longuement évoqué dans les pièces de théâtre qu’il a écrite et qui ont été jouées à Limoges comme « Limoges avril 1905 » ou « Les chroniques du trolley ». Il a publié 2 romans : « Loser » en 1983 aux Editions Denoël et « On dira que c’est l’été, deux ou trois jours avant la nuit » aux Editions Albin Michel en 1986. Son théâtre « On pourra pas dire qu’il a pas fait beau aujourd’hui », « Rien n’arrive pour rien », « Limoges, avril 1905 », « T’avais qu’à prendre le trolley » et « Faut il abattre les tringleurs de rideau ? » est publié aux Editions Le Bruit des Autres. Il aime la nuit, le vin, le roman noir et le rock’n’roll qu’il consomme sans modération.
11.05 €
9791035308292
Déjà paru !
En ce nouvel opus, Gérard Mottet laisse aller sa plume de poète-philosophe à des rêveries sur les arbres et les rivières, arbres qui s’élancent vers le ciel, rivières qui courent vers la mer, expressions symboliques de nos désirs les plus intimes autant que des forces obscures qui nous travaillent. Trente-huit photographies viennent ancrer ces poèmes dans une réalité qui n’est peut-être, finalement, que celle de nos songes. François Mocaër, éditeur.
Tant de forces contraires
en toi qui te travaillent
cet ardent souffle de lumière
et cet inné besoin d’obscur
d’où jaillissent les rêves
ce lent balancement dans l’immobilité
légèreté des fleurs lourdeur des fruits
et toujours l’âme entre bourgeons et feuilles mortes
et toujours devoir mourir pour renaître
le déploiement des branches
comme un désir
d’envol
cette urgence pourtant
de tenir ferme sous l’orage
pour que le cœur n’explose
tant de forces qui t’écartèlent
pour quelques graines d’espérance
tant de fibres tendues
tant de cordes brisées
d’où résulte la vie.
20.00 €
9782373553840
Déjà paru !
de la lumière éployée dans tes yeux 
écarter l’ombre et de l’ombre 
en elle résistant 
t’aimer dans sa folle clarté
Universitaire de rang professoral en France et aux États-Unis, conférencier international, lauréat de l’Académie nationale de médecine, enseignant en sciences légales et en sciences humaines, expert honoraire agréé par la Cour de Cassation, habilité à diriger des recherches (Université Paris Descartes). Est également poète et essayiste (il a publié une quinzaine d’ouvrages). Nommé expert compétent en terminologie et néologie (ministère des Solidarités et de la Santé), intervenant aux Journées annuelles du dictionnaire, il a été élevé au grade d’Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres, il préside aujourd’hui Le Centre de Poésie française et francophone.
15.00 €
9782373553994
Déjà paru !
Quand Antoine Mesabki apprend les meurtres de deux de ses anciens camarades de lycée, il quitte immédiatement Toulouse pour partir enquêter dans les Pyrénées. Un tueur sévit dans le village fantôme des Eaux-Chaudes alors que la population est entièrement mobilisée contre la privatisation prochaine des barrages hydroélectriques. Entre un maire volubile et un survivaliste qui vit en ermite au milieu d'un véritable arsenal, Antoine a du mal à trouver un départ de piste. Ni suspect sérieux, ni mobile apparent. Tandis qu'une étrange délégation de l'entreprise norvégienne Statkraft rajoute encore plus de confusion, certains indices, récoltés comme autant de petits cailloux, vont aider l'enquêteur à remonter une piste bien plus ancienne.
Originaire des Pyrénées-Atlantiques, Serge Nicolo vit depuis une dizaine d'années à Toulouse, où il travaille dans un musée. Passionné de littérature il a, dès sa création en 2009, rejoint l'équipe d'organisation du festival Toulouse Polars du Sud. Aujourd'hui, il franchit le pas en écrivant son premier roman «Les pêcheurs de sable ». « La victime raisonnable » est son second polar à paraître dans la collection Du Noir au Sud en mars 2020
9.00 €
9782350688459
Déjà paru !
Bordeaux, automne 2003. Un tueur en série frappe sans discernement. Sur sa piste, seul le lieutenant Lazare Servent semble capable de saisir la logique du meurtrier. Soupçonné d’être lui-même un assassin, perdu aux yeux du monde, hanté par son passé, il semble ressusciter soudain grâce à l’arrivée inopinée de sa nouvelle partenaire et la catharsis de cette nouvelle enquête sous forme de défi. Sa traque le mènera jusque dans l’ancien et gigantesque commissariat abandonné de la rue Castéja, où elle se terminera dans un bain de sang.
Philippe Charrac est né en 1975 à Perpignan. Adolescent quelque peu agité, il suit une scolarité chaotique durant laquelle il est renvoyé de deux lycées, avant de partir faire son service militaire chez les “paras” de l’autre côté du monde, et de s’engager dans la Police. Il y sera tout à tour patrouilleur à la BAC ou “agent secret” à la PJ, entre autres. Il arpente une douzaine d’années durant le bitume du Nord-Est de l’Île de France, côtoyant le pire et la misère sur fond de de violence et d’alcool, avant de s’établir à Bordeaux, où une visite impromptue de l’ancien commissariat mythique de la rue Castéja lui donne l’idée de son 2ème roman.
10.00 €
9782350688633
Déjà paru !
À quelques mois de l’élection présidentielle de 2007, la chaîne nationale d’informations continues Infos-Plus lance sa nouvelle émission « Et si on parlait politique ». Le premier invité est la coqueluche des médias, Arthus Le Landec, sénateur-maire de Saint-Brieuc, qui connaît une ascension fulgurante au point de se retrouver candidat pour le compte de l’association nationale des élus de territoire. Pour lui apporter la contradiction, Infos-Plus invite François Langoat, journaliste au Nouveau Courrier, journal local de Saint-Brieuc. Bien que très expérimenté, il n’est pas rompu à cet exercice télévisé et perd complètement ses moyens devant les caméras. En direct, Arthus Le Landec se glisse dans la brèche et le mortifie devant la France entière. L’humiliation est terrible. François Langoat décide alors de ne pas en rester là. Il met en place une machination pour assouvir sa soif de vengeance. Une conspiration dont les conséquences le dépasseront. Arthus Le Landec et François Langoat n’en ressortiront pas intacts.
Natif de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), Xavier Le Roux vit dans les Deux-Sèvres depuis 1997. Journaliste à La Nouvelle République du Centre Ouest, il a travaillé dans ses rédactions de Parthenay, Bressuire et Niort. Il a aussi exercé dans plusieurs rédactions du journal Ouest-France. Auteur, avec MC Monin, de Diff’art dans la peau, 30 histoires de vies amplifiées (2018), L’affaire Le Landec est son premier roman.
12.90 €
9791035306373
Déjà paru !
Au bord du paisible golfe du Morbihan, à deux pas des plages de sable fin, le taux de mortalité des retraités monte soudainement en flèche. Des personnes sans histoire, hommes ou femmes, qui n’ont jamais fait de mal à autrui, sont assassinées de sang-froid, parfois d’horrible manière, sans la moindre pitié. Et on ne leur vole aucun objet de valeur, s’ils en possèdent. Apparemment, ces gens ne se connaissaient pas, rien ne semble les relier les uns aux autres ; les enquêteurs ne détectent aucune anomalie particulière dans leur passé et ne constatent aucun point commun… hormis leur statut de retraités. Mais on ne tue quand même pas les gens pour cela ! Un esprit ou un groupe détraqué se serait-il mis en tête de redresser à sa manière les comptes de la branche retraite de la sécurité sociale ? L’écrivain et biographe familial Gabriel Flamet va percer cet invraisemblable mystère et aider les policiers à comprendre enfin qui tue ces anonymes et pourquoi.
Originaire du petit village de Port-Blanc, en Morbihan, Guillaume Moingeon est né en 1961 et père de deux garçons. Journaliste en presse quotidienne durant 16 ans, il a quitté ce métier en 1997 pour s’installer « au pays » et se consacrer à ses deux passions : l’écriture et la voile. Il a publié une trentaine de livres dans des genres aussi variés que des nouvelles, des romans d’aventures, des policiers ; deux guides gastronomiques et plusieurs livres d’histoire sur la Bretagne et les Bretons. Tout en rédigeant ses œuvres de fiction et d’histoire diffusées en librairie, il a inventé en 1997 le métier de « Nègre pour inconnus » qui consiste à rédiger la vie de tous ceux qui le désirent pour en faire un livre diffusé à 30 ou 40 exemplaires dans le cercle familial et amical du narrateur. Invention qui lui a valu de recevoir de nombreux prix comme le prix Créavenir (1999), le Cristal régional de l’innovation (1999) et un prix national de la fondation Vivendi (2000). Il vit à Ploeren, près de Vannes.
12.90 €
9791035306366
Déjà paru !
« La Drollière » Comment parler de ceux que l’on a aimés, que l’on a connus mais dont on ne sait presque rien car ils se taisaient, trop occupés à travailler pour vivre ou survivre ? Ces « héros de tous les jours » n’ont pas laissé leur nom dans les livres, ils ont pourtant fait l’histoire de nos vies, de leur pays. « La Ribraille » Quelles que soient nos opinions politiques, religieuses, quel que soit notre pays ou notre région, on rit, on chante si l’on est heureux, on pleure quand on est triste. On crie de peur, de souffrance ou contre l’injustice. Des Deux-Sèvres jusqu’en Provence, de Paris à Djibouti ou Abidjan, en Ethiopie, au Kenya, chacun cherche son bonheur.
Jacqueline Le Coq, enfant du « Baby-Boom » née dans les Deux-Sèvres, a vécu dans différentes régions françaises et plusieurs pays africains avant de retrouver son « péyis ». Bénévole dans diverses associations, elle a écrit dans un journal local édité par Bayard-Presse pendant les trois ans d’existence de celui-ci. À la Claire Fontaine est son premier livre.
20.00 €
9791093644417
Déjà paru !
Maryse, une femme née dans le centre de la France, habitant en Vendée, veut raconter à 90 ans comment dès sa conception elle a vécu douloureusement le « refus émotionnel de sa mère avant sa naissance », puis à l’âge de 12 ans, une agression sexuelle : viol par le regard de l’intimité de son corps. Elle relate comment elle est arrivée à PARLER – ce qui la sauva – des traumatismes qu’elle a vécus. Son fils également a connu une agression sexuelle à l’âge de 9 ans par un curé de paroisse en Vendée en 1974 ! Elle décrit merveilleusement tout au long de ce livre le long chemin parcouru pour laisser venir au jour, à la lumière de la conscience ses profondes blessures. Une belle libération progressive lui permettant de vivre plus pleinement !
20.00 €
9791093644400
Déjà paru !
« - Au début, les poètes outre Atlantique, excepté les plus grands,  regroupés autour de la légende de Poe, mais aussi devant Walt Whitman et Emilie Dickinson, nous semblaient subsidiaires et subalternes. Aujourd’hui, ils nous sont devenus les plus essentiels et les plus primordiaux. Elle est le prolongement des plus grands des poètes anglais, Wordsworth, Byron, Thomas Dylan et tant d’autres, et elle a projeté sur l’Amérique du Sud et du Nord les grands traits et les grands travaux de la tradition coloniale, tout en laissant la parole à ceux qui voulurent s’en affranchir et la contester... »  « - Même ces modestes succès vous permettent d’être fiers d’une société éduquée. - Seuls ceux qui se risquent à aller trop loin sauront jusqu’où il est possible d’aller, et ils Survivront difficilement à la foi à laquelle ils doivent leur signification ». Thomas Eliot (1888-1965). « - Nous pouvons voir la beauté des âmes cachée comme diamants dans l’horloge du monde »  Allen Ginsberg (1926-1997).
15.00 €
9782373554014
Déjà paru !
Avec ce recueil de poèmes, Kitty Holley nous relate avec une émotion maîtrisée et terriblement juste ce qui a fait ce qu’elle est aujourd’hui jusque dans sa profondeur intime. Souvenirs d’enfance, émois amoureux, quête de l’art et mystiques se succèdent loin des paradigmes et lieux communs pour nous « donner à voir » tous les paysages intérieurs qui l’ont transformée. Ce sont donc comme autant de morceaux de vie à la fois disparates et complémentaires qui offrent de l’épaisseur à cette poésie réaliste et contemplative des instants vécus. « Elle savait que ce qu’elle allait peindre  correspondrait à ce qu’elle ressentait. Elle pouvait l’analyser à postériori. Elle ne pouvait pas l’analyser  au moment où elle peignait. Il lui fallait lâcher prise. Il lui fallait une prise de risque. La toile blanche portait déjà en elle  ce qu’elle allait accomplir. Il lui fallait une totale confiance dans cet inconnu qui allait advenir si elle voulait que cela sonne juste que cela corresponde vraiment à ce qu’elle ressentait à l’instant présent. Pour elle, la peinture c’était la vie, c’était sa vie qui se dévoilait. »
14.00 €
9782373554199
Déjà paru !
Rétrospective sur l'histoire de ce cinéma nantais à travers les archives et les souvenirs de ceux qui l'ont fréquenté, du fondateur, un forain venu s'installer près de la place Graslin au début du XXe siècle, à l'étudiant qui a découvert ses premiers films grâce aux Goûters de l'écran. L'album est illustré de nombreuses photographies qui témoignent des périodes sombres comme des plus heureuses.
20.00 €
9782842384746
Déjà paru !
Cet ouvrage est la version courte d’une édition précédente, plus volumineuse, aujourd’hui épuisée. On y découvre les premières cartes dessinées puis les textes d’ascensionsdécouvertes des grands sommets : Ossau (1796), Mont-Perdu (1802), Mont-Valier (1802), Montcalm (1807), Maladeta (1817), Vignemale (1838), Aneto (1842), pique d’Estats (1864). La galerie des premiers découvreurs y est affichée, donnant ainsi un visage à beaucoup de pionniers de l’exploration. Les grands paysages de ces montagnes sont illustrés par de nombreuses estampes. Car le propos de ce livre est d’offrir un panorama synthétique, très illustré, selon plusieurs points de vue. Une sorte de plongée dans une chaîne qui a fasciné de nombreux voyageurs et touristes au fil des siècles et qui conserve encore une part de mystère.
Claude Dendaletche, biologiste, bibliophile, féru de littérature et d’art…, bref un esprit universaliste, est parmi les spécialistes des Pyrénées des plus réputés. Il a publié plus d’une trentaine d’ouvrages, souvent de référence.
20.00 €
9791090257214
Déjà paru !
WILCO WESTERDUIN est un photographe néerlandais. Installé au Pays basque, il travaille depuis plusieurs années sur ce projet qui l’a conduit à décourir la chaîne des Pyrénées de l’est à l’ouest, du nord au sud. Sa vision unique du paysage, de l’architecture, de l’exploration de lieux oubliés a été remarquée dès ses premières expositions à Bayonne, Biarritz ou Saint-Sébastien. Son travail, ainsi que Planet Basque, son premier livre, ont été primés à plusieurs reprises. Il est suivi par des milliers de personnes sur les réseaux sociaux. La préface est rédigée par Patrice Teisseire-Dufour, grand reporter à Pyrénées magazine. Des haikus signés d’Alexandre Hurel, fondateur des éditions Pimientos et Arteaz, prolongent dans la retenue ces photos spectaculaires.
32.00 €
9791090257221
Déjà paru !
Durant la Féria du Riz, en Arles, un torero, enfant du pays, est retrouvé mystérieusement assassiné dans les arènes, juste avant le paseo, quasiment sous les yeux de sa cuadrilla et des autres professionnels de la corrida prêts à entrer en piste. Un meurtre qui va plonger dans la stupéfaction le petit monde du toro, mais aussi toute une région, un territoire de nature et de culture, la Camargue. Il va revenir au commandant Sagnes de la police judiciaire et à son équipe de trouver le mobile du crime et de mettre un nom sur un assassin déterminé aux méthodes surprenantes. Et pour cela ils devront se familiariser avec un monde parfois interlope et souvent fermé, où se croisent riziculteurs et hommes politiques, russe en mal d’amour, avocats et juges, peones et picadors, financiers équivoques… Bref, les marécages sont partout !
Jacques Lavergne est avocat au barreau de Toulouse et également … et également Président de la radio Esprit Occitanie au sein de laquelle il produit et anime les émissions Cap e Cap, Ça va mieux et Ciao Italia. Barcelone aller simple est son deuxième roman.
10.50 €
9782350688718
Déjà paru !
Le bien nommé Splendid est l’un de ces trésors pour lesquels le terme « chef-d’oeuvre » a été inventé. Avec l’Atrium voisin, il campe parmi les constructions majeures de la période Art Déco, et s’impose comme l’un des projets phares dans la carrière de son concepteur, André Granet. L’épure de ses décors en majorité encore intacts, et de sa façade, en fait l’un des rares témoins d’une époque foisonnante et des hautes heures d’un art de vivre typiquement français. L’histoire du Splendid méritait d’être racontée depuis son origine, née de l’imagination du visionnaire local Milliès-Lacroix qui rêva sa ville en station thermale à la pointe de la modernité. La réouverture de l’hôtel en avril 2019, après d’importants travaux de rénovation, marque une nouvelle étape dans son histoire, un siècle après son inauguration, et permet de faire l’inventaire de ses qualités architecturales et décoratives exceptionnelles.
Marianne Le Morvan (rédaction et archives) Docteure en histoire de l’art, elle est la fondatrice des archives de la galeriste d’avant-garde Berthe Weill (1865-1951). Commissaire d’expositions, elle assume des responsabilités auprès de comités d’artistes de l’École de Paris et dans des conseils scientifiques pour des projets d’expositions. Elle est également chargée de cours en histoire de l’art moderne, histoire de l’architecture et ingénierie culturelle dans plusieurs établissements d’étude supérieure, et dirige le département Beaux-Arts du projet Art faber porté par le lab Industries et Cultures de l’Université Paris II-Panthéon-Assas. Dans le cadre de ses recherches autour du Splendid, elle a rencontré la famille du décorateur biarrot Victor Courtray, avec lesquelles une collaboration a permis de valoriser ses archives (à découvrir à l’adresse : www.victorcourtray.weebly.com). www.mariannelemorvan.com
Pierre Dupin (photographies) Fort de plusieurs activités qui dialoguent entre elles, c’est d’abord en évoquant la photographie que Pierre Dupin se définit. Dans ses images, il totémise ce qui l’entoure, en privilégiant les formats carrés, et le noir et blanc. Artiste discret, il partage la sensibilité de ses rencontres et la poésie du fragment qui a retenu sa curiosité. Son univers mêle ainsi l’intime et l’espièglerie, dans une certaine tension fragile qui est devenue sa signature. Pour ce projet autour du Splendid, à l’invitation de la SCI il a pu observer les temps forts de cette renaissance, témoigner des savoir-faire de ceux qui ont redonné au Splendid son éclat d’origine, depuis le plus petit détail du décor jusqu’aux vues d’ensemble vertigineuses. Second narrateur de cet ouvrage par ses images, il se fait le passeur d’une étape importante de la vie de cet emblème de la ville, dans la césure qui estampille le chapitre suivant de son histoire.
35.00 €
9782350688411
Déjà paru !
Pour qu’une révélation mystique, bannie par huit siècles d’obscurantisme, n’émerge à nouveau, Maximilien de Borotra, fanatique chrétien ultra conservateur, avait versé le sang, il y a deux ans, laissant pour mort Richard Quayrane et Jérôme Carven. De Borotra incarcéré, la vie, depuis, semblait suivre son cours, paisiblement, mais la haine est un poison tenace. Un des pires criminels que la terre bulgare ait porté se présente à Richard Quayrane et lui signifie qu’une partie sordide commence : L’éradiquer lui et tout son entourage, le priver de tout ce à quoi il tient, dévaster tout jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien à détruire. Terroriste de réputation internationale, chimiste de talent, il va répandre sur Toulouse l’effroi et la fureur des bombes.
Alain Roumagnac, cinquante ans, gendarme en unité dédiée à la prévention auprès des jeunes. Passionné boulimique : littérature, musique, cinéma, voyages, sports mécaniques... en bref, toute lucarne vers ailleurs... À quarante ans, il se lance le défi de l’écriture, par amour des mots. Il ne finalise son premier roman, L’ombre des derniers cathares, qu’à la décennie suivante. Un objectif : par le polar, saisir le coeur des gens, faire résonner les émotions, en mettant en scène les situations tragiques, éblouissantes, révoltantes qui font vibrer le genre humain. Installé en Haute-Garonne depuis 2003, il réside désormais à Muret.
11.00 €
9782350688428
Déjà paru !
Sait-on qu’avant la célèbre bataille de Poitiers Eudes, le duc d’Aquitaine, s’allia à un gouverneur musulman et lui donna sa fille en mariage ? Sait-on qu’au temps des Croisades le comte de Toulouse, Raymond de Saint-Gilles, créa un Etat occitan multiculturel au Moyen-Orient ? Sait-on que lors de sa détention au château de Pau, l’émir Abd el-Kader entama un dialogue interreligieux avec un prélat bordelais, Mgr Dupuch, ancien évêque d’Alger, et qu’à peu près à la même époque un curé charentais, l’abbé Michon, suite à son voyage en Orient, soutient que l’islam et le christianisme sont au fond une même « religion abrahamique » ? Sait-on que notre tourtière gasconne, pourtant spécialité du terroir par excellence, a sans doute des origines orientales ? Ces quelques exemples montrent que le Sud-Ouest et le monde musulman ont connu des situations d’échanges qu’en ces périodes de raidissements identitaires on a tendance à oublier. Ce livre se propose de retrouver cette mémoire partagée. Il raconte une quinzaine d’histoires de rencontres surprenantes entre des cultures et des populations que trop souvent on enferme dans une opposition radicale.
Christian Coulon est professeur émérite à Sciences-Po Bordeaux où il a enseigné la sociologie de l’Afrique et du monde musulman. Il a par ailleurs écrit plusieurs ouvrages sur les pratiques culturelles et identitaires du Sud- Ouest et sur sa gastronomie, notamment Ce que « manger Sud-Ouest » veut dire (2003) et La Table de Montaigne (2009). Plus récemment il a publié deux ouvrages sur le Médoc : Médoc. Les valeurs du lieu et autres textes (2014) et, avec la photographe Delphine Trentacosta, Un autre Médoc (2017). Le présent ouvrage se présente comme trait d’union entre ses deux centres d’intérêt
18.00 €
9782350688442
Déjà paru !
Agen est aujourd’hui surtout connu comme préfecture du Lot-et- Garonne, pour ses pruneaux et son équipe de rugby. Cette cité a pourtant bien d’autres atouts et son histoire est particulièrement dense. Appelée Aginnum dans ses débuts et occupée par une peuplade celte, les Nitiobriges, elle est devenue au Moyen Âge la capitale du comté de l’Agenais. Puis elle a traversé de dures périodes telles que la guerre de cent ans ou les guerres de religion. À l’occasion de la Révolution de 1789, elle a acquis sa fonction préfectorale mais ce sont surtout les grands travaux du XIXe siècle qui lui ont donné sa physionomie actuelle avec en particulier son pont canal, ses boulevards et ses nouveaux édifices publics. Plus récemment après les deux conflits mondiaux elle a fait l’objet de nombreuses visites présidentielles, s’est développée et s’est adaptée à la vie moderne en valorisant en particulier l’industrie agro-alimentaire.
Jacques Dubourg est un ancien officier de l’armée de terre. Émerveillé par les richesses architecturales et humaines du Sud-Ouest de la France il a écrit plus d’une quarantaine d’ouvrages sur le patrimoine de ce territoire. Parmi les sujets qu’il a traités on peut citer notamment les bastides, les templiers, les abbayes, les guerres de religion, les grandes révoltes ou les Gavaches
9.00 €
9782350687032
Déjà paru !
Le développement du tourisme à Royan, Soulac, Biarritz, Arcachon, attise l’envie des villages médocains et landais. C’est dans l’espoir d’ouvrir une route touristique qu’une caravane relie Arcachon à Hossegor en 1905, randonnée au cours de laquelle Maurice Martin lance le nom de Côte d’argent. Le tourisme a réagi aux évènements politiques, recevant les souverains en 1860, la bourgeoisie avant et après la guerre de 1914, les jeunes sous le front populaire, se repliant sur soi pendant la guerre de 1940/45, passant de la villégiature aristocratique aux compétitions de surf, changeant de style au fur et à mesure des années et des inventions techniques – dont
l’automobile-, mais gardant, tel un feuilleté, des habitudes anciennes sous les nouveautés touristiques. Les « vacances » restent essentiellement ouvertes sur le soleil et sur la mer, naguère craints ou ignorés, mais le tourisme a rendu plus fragile un littoral qui l’était déjà …
Charles Daney est né en 1927 à Gujan-Mestras et vit actuellement à Arcachon. Entre-temps, il est passé par l'École normale d'instituteurs de la Gironde et l'École normale supérieure (enseignement technique) de Cachan. Cet ancien professeur agrégé de géographie enseignant à Paris a soutenu une thèse de météorologie historique devant un jury présidé par Leroy-Ladurie. Son passage par la Télévision scolaire et le secrétariat de la Société de géographie l'a conduit à s'intéresser aux rapports de l'image et du texte - intérêt qu'il a développé dans quelques textes de la Documentation française, des dossiers et films du Centre national de documentation pédagogique et des albums « Beaux-Livres » publiés notamment chez Hersher, Flammarion et La Renaissance du livre. Il a publié depuis son retour en Gironde des ouvrages d'histoire, des documents, des contes et des souvenirs presque exclusivement girondins.
9.50 €
9782350688435
Déjà paru !
Les Landes ont une histoire à l’image de son nom, plurielle, comme celle des nombreux « pays » qui les constituent ou comme les multiples mues paysagères que ce département connut. Son histoire est celle de populations qui n’ont cessé de conquérir leurs propres terres, les modelant, les « mettant en valeur » selon leurs besoins ou ceux d’une élite politique ou économique. Cette Petite histoire des Landes raconte celle d’un « peuple » à l’étonnante faculté d’adaptation face aux diverses et nombreuses transformations que peu de territoires français vécurent, façonnant ainsi une histoire beaucoup plus riche et nuancée que celle qui lui fut longtemps associée.
Né à Dax, Jean-Jacques Taillentou, professeur d’histoire-géographie, président de la Société de Borda jusqu’en 2019 et de l’association Mémoire en Marensin est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dédiés aux Landes. Il est l'auteur de Petite Histoire des Landes, publié en avril 2020 aux éditions Cairn.
9.50 €
9782350685649
Déjà paru !
Nous sommes précédés par le vide, nous dit Davide Napoli dans Le lapsus de l’ombre. En lui, nous érigeons et instruisons nos ombres, ces croquis amnésiques avec lesquels nous dialoguons. Auteur, poète, essayiste, plasticien, performeur, Davide Napoli embellit nos seuils invisibles et nous aide à les traverser en suivant ses traits. Nous restons en suspension, appelés à de fertiles gravitations où sinuent et naviguent nos envers et nos endroits. Suivons ces étranges lapsus, pénétrons sa poétique où « l’œil garde son regard » comme « une tension cachée. » Le lapsus de l’ombre se lit, enveloppé sous une sphère immobile, dans « la peau du souffle. »
Écrivain et plasticien, Davide Napoli explore les formes fulgurantes de la pensée, à travers les « in-tensions » de l’encre de chine et de l’écriture. Sa recherche sur le geste du vide et sur le temps explore la chute et le vertige du chemin de l’intime. 
Docteur en Philosophie et en Arts et Sciences de l’Art, il enseigne les Arts plastiques à l’université Paris I, Panthéon Sorbonne et « Méthodologies et techniques du contemporain » à l’Ecole des Beaux Arts de Palerme en Italie. Il est membre de l’équipe de recherche « Art Sciences et Société » Institut ACTE à la Sorbonne.
13.00 €
9782373554076
Déjà paru !
...Vous allez lire un livre qui n’est pas publié dans la prestigieuse maison d’Éditions du Seuil, qui ne sera pas présenté par son auteur à la Grande Librairie, et qui n’a pas les critères pour cela. Il a des critères tout autres.
C’est un livre qui n’a pas la même importance…
Il en a une tout autre.
Vous y rencontrerez aussi Walter Benjamin. Mais dans un rapport plus intime encore. Plus simple aussi. Dans une simplicité qui a aussi le souci de ce qu’elle dit, et de ceux qui en prennent connaissance, mais là aussi, d’une tout autre manière.
Mais là vous rencontrerez Walter Benjamin, dans un livre de Philosophie, pas dans un livre d’Histoire, écrit par un philosophe, pas par un historien.
L’exposition est donc autre.
Alors, si j’étais l’esprit de Walter Benjamin, vivant parmi ceux qui le lisent, où est-ce que je me sentirais le plus en affinité ? Avec lequel de ses deux auteurs, avec lequel de ces deux livres ?
Je pense que je choisirais sans hésiter Fragments d’Arnaud Landreau...
Extrait de la préface d’Olivier Barbas
13.00 €
9782373554083
Déjà paru !
Presque rien qui se laisse frôler par le vent.
Gilbert Lascault
Sans s‘abolir pourtant

Ainsi est dit le mystère de l’ombre, ce tableau d’immédiateté, cette éphé-mère sculpture de surface. Traduction du fugace passage d’un sens capté dans l’instant, fugace et léger comme le vent. Mais aussi correspondance précise avec le geste mental de la création, où se forge dans la conscience un espace vide de concepts, une présence de regard intense qui voit mais ne pense pas. Seul le corps énergétique sait. Concentration extrême et retrait mental : la meilleure métaphore de cet état intérieur serait le vent qui frôle. La photographie est une métaphysique sans mots. Photographier ainsi est une expérience aporétique : totalement là, et pas du tout. Saisie ontologique du réel, du Tout, mais à travers le « presque rien ». 
Marie-Claude San Juan
(écriture, photographie, blog Trames nomades)

sinuosités taches ou lignes
empreintes du hasard
dans le visuel et le temporel
Des fragments se sont peu à peu retrouvés là. Nous devons les considérer comme des éléments désormais intégrés, acceptés après une maturation toujours marquée par ce doute profond inhérent à notre esthétique. Tous ces fragments visent ainsi à s’inscrire dans une continuité remplie d’énigmes et de paradoxes jamais résolus, toujours en suspens.
Roland Chopard
(écriture, art plastique, typographie, édition)
13.00 €
9782373554038
Déjà paru !
Ce recueil, en même temps que de marquer un étonnement ou un émerveillement devant l’étrangeté ou la beauté des choses, essaie de faire ressortir que chaque chose, chaque être est l’expression, la cristallisation, la réponse silencieuse de la réalité mystérieuse qui ne peut cesser d’être.
Et même si l’on vit les changements, les transformations du monde, l’unité, l’éternité du réel, au fond nos natures profondes, restent toujours présentes.  Pourrait-il, d’ailleurs, en être autrement ?  
Cette perception peut amener un sentiment de plénitude, d’apaise ment, de respect ou de joie. Mais elle peut aussi amener à un sentiment moins conflictuel avec le monde et les autres.
L’attitude générale d’opposition des hommes entre eux, et tous les conflits meurtriers qui vont avec, tient, pour une large part, à une vision limitée d’eux-mêmes et du monde qui les entoure, une vison largement repliée, centrée sur eux-mêmes.
La poésie, par ses modes d’expressions, qui bouscule une rationalité étroite, qui peut relier des réalités éloignées, qui peut créer des images, faire surgir des sentiments nouveaux ou des intuitions nouvelles, peut participer à une saisie différente, plus large du monde et, peut-être un peu, à un apaisement du monde.
Les poèmes à la fin du recueil sont d’ailleurs une défense de la poésie.
13.00 €
9782373554052
Déjà paru !
Le camp d'internement de Gurs (Pyrénées-Atlantiques) dérange. En 1939, lorsqu'il a été construit, le Béarn n'en voulait pas. Après la guerre, on s'est acharné à l'oublier. Aujourd'hui, il exacerbe notre mauvaise conscience. Il est vrai qu'il symbolise, dans le sud-ouest de la France, l'exclusion, la persécution et l'antisémitisme. Bref, la dignité humaine bafouée. Cet immense camp, le plus vaste du sud de la France, « accueillit » sous la IIIe République les combattants de l'armée républicaine espagnole vaincue par le franquisme. Sous le régime de Vichy, il fut utilisé durant l'été 1940 comme centre de rétention de toutes les catégories d'hommes et de femmes jugées « indésirables » . Il devint ensuite l'une des bases de l'internement puis de la déportation des Juifs de nationalité étrangère. La collaboration a conduit les Gursiens à l'abîme et à l'extermination. La pression des événements saurait-elle, seule, expliquer ce fatal engrenage ? Fermera-t-on les yeux encore longtemps sur cette partie de notre Histoire, sur « ce passé qui ne passe pas » ? Ne convient-il pas de le regarder en face et d'y réfléchir ? C'est l'objet de cet ouvrage. Un ouvrage pour les jeunes. Un ouvrage pour l'avenir.
Béarnais d’adoption, agrégé d’histoire, historien, Claude Laharie a mené ses recherches à Gurs, Pau, Bayonne, Paris, Bonn ou Tel Aviv. Il montre les effets de l'antisémitisme de Vichy. Claude Laharie, Béarnais d’adoption, universitaire, est l’historien du camp de Gurs. Ses recherches et ses publications, depuis une vingtaine d’années, ont permis de tirer le camp de l’oubli. Avec « Gurs. L’art derrière les barbelés : 1939-1944 », il nous propose un petit ouvrage précurseur, dans un domaine jusqu’à présent peu étudié par les historiens, au croisement de l’art et de l’histoire.
10.00 €
9782350688831
Déjà paru !
Depuis une vingtaine d’années, l’irruption des sangliers va jusqu’à inquiéter les habitants des villes au point de susciter des « battues administratives » qui autorisent les chasseurs (bénévoles) à utiliser leurs fusils en zone urbaine. Nouvelle, cette intrusion de la nature sauvage interroge les ancestrales pratiques de chasse dont un des buts est de maîtriser le développement de la faune, les nuisibles et le gibier. L’étroit cadre d’une association communale de chasse permet de comprendre de l'intérieur, l'établissement d’intenses relations avec la nature, l’identification aux animaux sauvages, la recherche de leurs traces, des indices sur leurs vies et leurs conduites par la connaissance de chaque mètre de la forêt. Par la proximité des chasseurs et des lieux de leurs activités, par d’intenses relations avec la nature, il devient possible de comprendre tant les animaux sauvages que ceux qui se consacrent à gérer leur nombre et leurs dégâts.
Né dans les Landes où il vit et dont il parle la langue, Bernard Traimond est Professeur émérite d’anthropologie à l’Université de Bordeaux. Après des études des sciences économiques dont a rapidement vu les insuffisances, il a soutenu deux thèses d’anthropologie historique sous la direction de Maurice Agulhon sur la sociabilité puis les pratiques monétaires dans les Landes. Par la suite, il a surtout insisté sur la nécessité d’éloigner les études anthropologiques de leurs objets canoniques pour se consacrer à de nouveaux sujets tels que l'orthographe française. L’attention portée aux preuves l’a conduit conduit à privilégier les discours, leurs contenu et leur forme, chaque information exprimant la marque de pratiques.
16.00 €
9782350688589
Déjà paru !
« Chère Docteur, cette lettre s’achève, j’espère que la machine de guerre qu’elle contient a été assez déflagratrice et que le chant d’amour qui s’y trouve également a obtenu votre grâce. Mais je ne sais que trop bien que mes pauvres mots seront impuissants et qu’à l’effet produit par l’intelligence et l’élégance du verbe, vous préférerez inlassablement celui dû à la bosse présente dans le boxer de vos patients. N’importe quel débile mental bien monté trouvera grâce à vos yeux.  Je n ignore également pas que vous nierez avec force cette indéniable vérité en lisant ces lignes, et que vous vous prétendrez scandalisée par mes propos que vous jugerez haute-ment fallacieux. Indigne et nécessaire cette lettre s'achève, elle est aussi crade que l'Abominable Mâle absolu, ce bouffon, aussi belle que vous l'êtes et aussi poétique que je le suis. Pour me guérir de vous, il me fallait trouver quelque chose de plus beau que vous, de plus rassurant et de plus fort aussi, ce n’était pas gagné, c était même une véritable gageure. Je l’ai trouvé ; c’est le poème. »  Ce texte inclassable, aux allures de minutes d'un délibéré judiciaire et au style limpide, cru et poétique, est un édifiant et violent réquisitoire moral à l’encontre d’une femme médecin hors normes qui a dérogé à ses devoirs déontologiques en cédant aux charmes d'un de ses patients : l'Abominable Mâle absolu, ce bouffon. C’est aussi un magnifique et poignant chant d’amour que lui adresse la narratrice.
Brigitte Brami est poète. Elle a consacré sa thèse de doctorat en littérature et civilisation françaises à l’œuvre de Jean Genet. Surtout ne pas nuire est son cinquième livre publié. Illustration Première de couverture : Emmanuelle Dorot ©
15.00 €
9782373554274
Déjà paru !
Avec La tentation du présent, Najat Aguidi nous invite à partager la beauté inhérente de tout ce qui fait le quotidien d'une vie, avec simplicité. Dans ses haïkus, nous redécouvrons la richesse des choses même les plus ténues, d'une nature, ou de moments de vie, le tout évoqué ici par une sensibilité discrète et profondément humaine.

« Fin mai
des roses anciennes
un parfum d'enfance »

Dans ce recueil d'une poésie offerte avec autant de pudeur que d'éclat, nul doute que l'auteure souhaite nous amener à considérer le présent comme une chance pour nous tous...

« Juste avant l'été
elle tente un solo
la petite cigale »

Gérard Dumon
Illustration couverture : sprite
13.00 €
9782373554021
Déjà paru !
Un beau cadeau pour les amoureux du Pays Basque, ce calendrier présente 12 illustrations de lieux incontournables et magiques du Pays Basque. _ Saint-Jean-Pied-de-Port _ La Bastide Clairence _ Le château Observatoire Abbadia à Hendaye _ La Villa Arnaga à Cambo-les-Bains _ Sare _ La Rhune _ Saint-Jean-De-Luz_Biarritz _ Ainhoa _ Espelette _ Bayonne _ La corniche basque
15.00 €
9782350688497
Déjà paru !
Nathalie Dhénin et Jean-Luc Vankersschaver associent leurs ta-lents artistiques en Pantouns et Peintures. De ses précédents livres de haïkus parus aux Éditions Unicité, Au-tour d'un parc et Autour de nous, Nathalie fait ici le lien entre le court poème japonais et le pantoun malais dans sa forme francophone, comme l'indique la préface de Georges Voisset, directeur de publication de « Pantouns et Genres brefs ». Jean-Luc dédie la palette nuancée de son monde imaginaire en un triptyque pictural vibrant dont les scénettes ont inspiré de fervents courts poèmes.
13.00 €
9782373554359
Déjà paru !
Le Testament de la licorne regroupe la grande majorité de l’oeuvre poétique de Jean Hautepierre, exclusion faite de ses pièces de théâtre et de son épopée Le Siège, déjà publiées par ailleurs. Les textes du Testament sont inédits pour la plupart d’entre eux ; leur composition, qui s’étale de 1987 à 2019, a suivi un rythme très variable, pour l’essentiel en fonction inverse de la composition par l’auteur de ses tragédies en vers, sur lesquelles a porté l’essentiel de son action depuis 2011. Jean Hautepierre aborde ici ces grands thèmes de la poésie que sont la mort, l’amour et la douleur, y joignant parfois l’occultisme et le fantastique. Quoi d’étonnant, puisqu’ils sont les grands thèmes de la vie même ? La fidélité de l’auteur au vers classique s’accompagne d’une rénovation de celui-ci qui va jusqu’à la proclamation d’une nouvelle catégorie de vers, les vers cataphractaires, longs et rythmés. La présente édition portant sur les oeuvres poétiques complètes de l’auteur, elle se devait de comprendre un choix de ses poèmes de jeunesse, Les Idoles. L’auteur lui-même souligne que ces textes juvéniles ne sont pas sans défaut. Pourquoi les publier alors ? Parce que Les Idoles forment en quelque sorte un avant-propos à l’ensemble de son oeuvre poétique. La publication tardive de ces textes, composés entre 1982 et 1986, est aussi un salut du poète de 2020 à un jeune poète en devenir des années 1980.
Jean Hautepierre est poète, auteur tragique et traducteur. Son oeuvre comporte quatre volets principaux : l’épopée Le Siège (dont le roman Le Meurtre de la Tour de Cristal), les tragédies en vers, les traductions de poètes américains (Edgar Poe, Clark Ashton Smith) ainsi que les autres oeuvres poétiques, quasi-intégralement publiées ici. Il organise des spectacles théâtraux, dont un festival de théâtre en vers contemporain au théâtre du Nord-Ouest (Paris, mai-juin 2015). Couverture : Les chevaux de Neptune par Walter Crane (1892) Nouvelle Pinacothèque (Munich)
20.00 €
9782373554045
Déjà paru !
À l’ouest, bien à l’ouest... Puis vous continuerez tout droit et saluerez de notre part les personnages plus ou moins fréquentables que vous rencontrerez au fil de ces pages insolites : Don Juan sur le retour, savant imbu de son grand S ou plombier de légende... Des nouvelles singulières à la lisière de l’absurde et du fantastique. « Ma protestation s’avéra bien inutile car l’autre avait disparu. Je pestais intérieurement contre le malotru quand mon reflet dans une vitrine se chargea de m’annoncer la terrible nouvelle : je venais de perdre une jambe et appartenais désormais à la catégorie tant décriée des culs-de-jatte ou assimilés. Que l’autre m’eût volé ma jambe, cela ne présentait pour moi aucun doute. Hélas, que pouvais-je bien faire pour le retrouver ? L’idée d’aller porter plainte au commissariat le plus proche me prit d’assaut. Je décidai de me remettre en marche. Curieusement, non seulement, je ne rencontrais aucune difficulté à me mouvoir, mais je me sentais au contraire bien plus léger, comme si, en me subtilisant ma jambe, on m’avait délesté d’un poids insoupçonné. J’avais le sentiment de voler au-dessus de cette foule qui n’était constituée cependant que d’obstacles. Jamais, depuis longtemps, je ne m’étais connu d’humeur aussi badine, à tel point que j’en aurais oublié et ma récente amputation et mon intention de déposer plainte, si un cri, le plus perçant qui fût, n’avait mis la foule en lambeaux. Comme un seul homme, celle-ci, et moi avec, se tourna dans la direction du cri. Une jeune fille aux cheveux de lionne montrait, de son bras gauche, l’absence de son bras droit. » Extrait de la nouvelle À la gomme
13.00 €
9782373554311
Déjà paru !
La douce et juste exploration du monde de Paul Guillon, qui entaille discrètement nos certitudes, m’émeut toujours. Nous avons ici à la fois une archéologie céleste, avec ses griffures blanches et ces à plat bleus, et une écoute attentive et ai-mante des veines de notre temps qui affleurent à la surface de chaque feuille et de chaque être tombé ou marchant sur cette terre. « Au jour des noces les enfants jouent parmi les tombes ». L’esprit est ici comme modelé par un sculpteur, et cette maïeutique, en quelque sorte, nous est donnée tel un viatique. On pourrait presque dire que la spiritualité de Paul Guillon vient dans ce livre nous prendre par la main. « et de nouveau l’apparition des choses... » Francis COFFINET
13.00 €
9782373554106
Déjà paru !
À travers son huitième recueil de haïkus, trilingue, Minh-Triết Phạm puise son inspiration dans la magie de la culture germanique, dans les profondeurs du Rhin et dans le mouvement de l’élément « Eau » pour offrir à ses lecteurs une immersion totale et séculaire dans les paysages splendides de la Vallée du Haut-Rhin moyen, également patrimoine mondial de l’UNESCO. Ses compositions perspicaces et innovantes laissent cette fois libre cours à nos émotions pour suivre les flots entre rêve et réalité. Au fil de cette croisière énigmatique, se succèdent les panoramas idylliques et enchanteurs dont on ne sait plus s’ils sont contes ou légendes. À la croisée de l’histoire et du mystère, Minh-Triết nous permet la rencontre avec une Allemagne aussi facétieuse que sa Loreley, aussi multiple que les courants de son fleuve mythique, aussi authentique que ses vieilles pierres au charme incomparable. Le lecteur n’en finit plus de poser son bivouac à chaque page. Il se délecte de l’aventure et de la découverte, au gré des saisons et des âges, des scènes pittoresques, des lumières changeant de nuances et d’intensité, des odeurs et des saveurs venues d’outre-Rhin réveiller nos sens et notre imagination pour un moment privilégié de partage avec le poète…

Wiederbegegnung —
sie trinkt Sekt
und meine Worte

retrouvailles —
elle boit du Sekt
et mes paroles

get-together —
she drinks Sekt
and drinks in my words

Cécile Marchal
15.00 €
9782373554243
Déjà paru !
C’est en parcourant l’entreprise Recoupage Québec que l’exaltation de créer a trouvé racine auprès de cette noble matière, le carton dans tous ses états ! Une magie s’est opérée, un dialogue s’est amorcé dans l’imaginaire du poète, artiste visuel, Pablo Poblète. La poésie de la matière, les espaces émergeaient en prenant possession de ses inspirations, s’offraient à lui, toujours à l’affût de déconstruire pour reconstruire. Le voyageur s’est mis à l’œuvre, explorant la matière entre tendresse, résistance, fragilité, lourdeur, légèreté et l’agilité de son geste créateur. Noble matériau aux multiples formes, rempli d’espaces secrets et intimes, le carton avec la complicité de l’artiste a peu à peu révélé ce qui était camouflé ! Le psycho-portrait, sujet cher à l’artiste, abordé au fil des dernières années avec les médiums comme le pastel gras, la peinture à l’huile, les techniques mixtes, se déployait maintenant dans l’espace, le temps à contrecourant du temps, de la résistance, devenait musique, rythme en pleine matérialisation. L’expression murale a envahi l’espace, les psycho-portraits se sont mis à communiquer entre eux, séduits par la générosité et la détermination intuitive de l’artiste. Ils se sont majestueusement dévoilés avec l’instinct assuré du poète. Au fur et à mesure que les ébauches prenaient forme, le dadaïsme, le cubisme, le constructivisme, l’art brut, le pop art se sont rappelés à lui, se sont profilés dans son esprit comme des notes habitant ses gestes et son intuition. La création, le désir de l’explorateur de déconstruire pour reconstruire ont ressurgi spontanément. Le jeu, l’importance de dire, d’exprimer ce qui compose son être se sont manifestés. La famille s’est peu à peu agrandie et les découvertes du chercheur se dessinaient amplement avec grandiloquence dans l’espace. La fascination, la nécessité de créer habite le poète depuis son enfance. Tout devenait prétexte à mettre en forme, à s’aventurer dans la matière avec toute sa diversité culturelle, pour exprimer la beauté, dénoncer à sa manière les événements inacceptables qui ont tatoué son passé et se défilent dans la quotidienneté imbriquée dans la vie actuelle. Son besoin de créer se conjugue implicitement avec la sublimation et la passion de faire parler, danser la matière, notamment dans les expressions de ses psycho-portraits EGO déconstructif aux accents dérisoires et auto-dérisoires.
15.00 €
9782373554328
Déjà paru !
À la queue leu leu des fourmis disciplinées — quatorze juillet Un aspirateur pour la fête des mères — elle s'interroge De la maison au jardin le chat dans la neige — sauts de puce
13.00 €
9782373554304
Déjà paru !
Mais très vite nous nous rendons compte que l’âme de son recueil gravite autour de la perte de l’être très cher, de la vie qui perdure à travers son absence, et de certains changements inévitables que ce bouleverse-ment implique. sachant mon chagrin les grues cet automne passent très vite Véronique sait partager avec beaucoup de pudeur, de retenue, ses sentiments, et ne cède jamais à l’auto-apitoiement. Elle sait user parfois même d’humour, et nous faire ressentir toute la palette de ses émotions, jusqu’aux plus poignantes. Ainsi, pour conclure son recueil des plus pro-fonds : notre maison à vendre — le jardin crie de toutes ses fleurs
13.00 €
9782373554298
Déjà paru !
Pour que vivent les mots Les fenêtres du monde Regardent les mots en peine L’âme hisse des voiles, Épitaphes suspendues au silence, Les larmes de cristal se perdent Dans les pages oubliées. Un jour respire la révolte Au diapason de ton corps à vif. La grêle touche le cœur, La tempête arrache le poète à la torpeur, Le souffle d’un possible Fait vibrer des mots neufs Oui, la poésie est au cœur de la vie ! Le souffle d'un possible fait vibrer des mots neufs
13.00 €
9782373554212
Déjà paru !
Christiane Simoneau vit et travaille à Trois-Rivières au Québec. Sa poésie s'inspire de Dame nature et de ses activités intimement liées aux arts visuels et aux voyages. Ce recueil réunit, sous un même ciel, ses poèmes écrits en Guadeloupe et la poésie visuelle captée lors de ses séjours en Guadeloupe, en Bretagne, au Costa Rica, au Chili et au Québec. Depuis quatre recueils ont été publiés dans la collection Poètes francophones planétaires des éditions Unicité en France : Mots voyageurs en 2014, à l'ombre où je suis en 2016, Quelque part ici en 2018 et Vague entre vagues en 2020.
14.00 €
9782373553956
Déjà paru !
D’étranges histoires rêvées par un livre sinuent entre nouvelles et dialogues théâtraux. Anne de Commines monte et démonte les fictions, architecture mouvements et scènes et crypte des poétiques symbolistes. Une histoire d’amour en trompe-l’œil, des fluctuations inspirées, des souvenirs involontaires, des duos initiatiques en forme d’invocations, l’auteure produit des textes qui cartographient les songes et équilibrent les forces. Pour Anne de Commines, les rêves se respirent en attendant leur su-jet. D’utopies réfléchies en solutions imaginaires, l’auteure de-vient l’intime de l'étrange. Illustration de couverture : Wall°ich
15.00 €
9782373554236
Déjà paru !
En 1975, Paul quitte la province avec ses parents pour venir vivre en région parisienne. Le père est promu au rang de contre-maître dans une annexe de son usine en Normandie et sa mère espère trouver meilleure situation que câbleuse à la chaîne. La famille Bouquint est logée dans une HLM récemment construite en bord de Seine à une époque où la banlieue proche de Paris se développe à grands pas. Le changement de qualité de vie et le sentiment d'exil vont fragiliser la santé de Madame Bouquint qui sombre dans une forme de mélancolie que l'alcool tentera de combattre. De son côté, Paul, troublé dans son corps qu'il ne reconnaît pas comme étant le sien, est l'objet d'une forme de harcèlement et d'incompréhension de la part de son entourage. Une camarade de jeu et de cœur, Hélène, et un instituteur attentif vont devenir de précieux alliés. Ensemble, ils vont voir s'achever le vingtième siècle et se transformer une banlieue elle aussi en quête d'identité et d'affirmation.
Laurence Bouvet est née à Saint-Mandé dans le Val-de-Marne et partage sa vie entre la campagne pour le repos de l'âme propice à l'écriture et Paris où elle travaille comme psychologue et psychanalyste. À ce titre, elle attache une importance particulière au langage, à l'enfance et aux rêves. Également poète, elle a publié de nombreux recueils et dirige la collection «Le Vrai Lieu» aux Éditions Unicité.
15.00 €
9782373554229
Déjà paru !
Avec ce nouveau recueil, Antemanha nous dévoile tout un pan de sa sensibilité où la nature, sous tous ses aspects, ne peut que renouer avec l’humain. Mais ce sont aussi souvenirs de sensations intimes qui le parcourent et les observations de cette nature sont comme autant d’accroches avec nous-mêmes. Les rêves de l’auteure ponctuent ce récit poétique et en mettent à nu l’émotion. Voici donc un livre de poèmes qui sort des sentiers battus par ses trouvailles de langage inspirées par une sincérité qui, de fait, nous convie au partage.
ANTEMANHA est née à Schwelm (Allemagne) et vit depuis 1991 à Tilly près de Paris. Elle écrit poèmes et nouvelles en français et allemand, anime un atelier d'écriture pour adolescents, et se produit comme récitante avec des musiciens dans de nouveaux répertoires, en Europe et aux États-Unis.
15.00 €
9782373554182
Déjà paru !
« Si son premier texte Cri étranglé épouse les mêmes qualités de style que Éruption volcanique, Le mur des lamentations est construit aussi bien dans la même ferveur littéraire que dans le même militantisme séditieux. À mon avis, ce livre ne méritait pas une préface en plus. Car, celle octroyée à Éruption volcanique englobe et rejoint peu ou prou la force et la fragilité de la pensée poétique, qui caractérisent Le mur des lamentations. Quoique, par endroits, ce florilège contienne des édifices mieux élaborés par rapport à ceux constituant l’ossature antérieure, celui-ci présente de multiples similitudes architecturales. Ainsi, inversions, ellipses, réitératifs (qui impriment une vélocité anaphorique au texte), usage de vers asymétriques, emploi prolongé de contrastes, etc. gravent-ils sur le corps et l’âme du poème un langage affranchi. » (Extrait de la préface de Raphaël Misère-Kouka)
13.00 €
9782373553987
Déjà paru !
Au départ, il y a eu les photos de Virginie. De celles qui sont précieuses, n'étant pas nombreuses comme le sont les hasardeuses prises au vol, multipliées, triées pour garder les meilleures. Celles-là étaient essentielles, bien inscrites en un lieu et dans le regard. Des photos qui ont un truc qui retient l'attention au-delà du compliment. Je me suis lancée à faire des textes qui leur correspondent sans rivaliser avec. Puis nous en avons conçu un projet plus large qui longerait toute la côte landaise : un trait de côte qui montrerait tous les trésors que nous avons décelés naturellement, sans chercher, depuis notre enfance. Tout y est nécessairement simple et profond en cet endroit sauvage. Ce livre est pour ceux qui aiment les Landes et pour ceux qui pensent ne pas les aimer.
La photographe. Virginie Lapeyre est née à Suresnes. Après avoir travaillé dans l'informatique, puis dans le domaine du son et lumière, elle a affiné son goût pour la photographie et puisé dans sa sensibilité de cavalière en créant un magazine spécialisé dans les chevaux lusitaniens. Vivre dans les Landes lui a permis d'associer son amour de la photo à celui du lieu. Elle installe son Camion Photo l'été au pied de la dune et toute l'année dans son ''loft'' d'exposition à Mézos et au marché de Saint-Julien en Born.
L'auteure. Frédérique Hardy est née à Maisons-Laffitte. Ses études de Lettres l'ont amenée à l'enseignement puis aux rencontres littéraires sous forme d'interviews d'auteurs dans tous les domaines de la pensée. Elle pratique l'écriture et le théâtre qu'elle associe volontiers à sa passion première, la danse. Elle vit à Pau, à proximité des Landes. Elle donne, actuellement des cours de littérature à l'Université du temps libre et organise des événements littéraires et théâtraux.
35.00 €
9782350688008
Déjà paru !
C'est seulement lors d'une deuxième lecture, en attribuer à chacun sa production, que l'on constate avec étonne-ment la forte proximité des deux écritures. Leur métier, d'engagement aux autres, n'est sans doute pas étranger au fait que ces deux là, pétris d'humanité, portent sur leur environnement un même regard, tendre mais réaliste. elle ajuste sa perruque retour de chimio combien de femmes mutilées ciel rose d'octobre Extrait de la préface de Bikko Couverture et photos de Patrick Fetu
15.00 €
9782373554281
Déjà paru !
À Limoges, au milieu des années 90, Hacène, Alex, Séb et leurs potes tournent en rond autour du triptyque fumette, branlette, basket. Nourris au ragga et à la fusion hard-core, aspirent-ils vraiment à mieux ? Souvent drôles, parfois tragiques, leurs aventures picaresques les conduisent à louvoyer entre violence et loose totale, jusqu’à côtoyer les rebords de la folie. De façon inattendue, une conversation intime se noue entre l’un des personnages et le narrateur, son double vingt ans plus tard. Apportant une dimension psychanalytique, ces entretiens suscitent une prise de recul salvatrice. Roman d’une génération, la première à n’avoir eu pour horizon que le chômage de masse et la fin des idéologies, Diffractés est une immersion dans le quotidien intense mais désenchanté de ces ados.
Pierre Christen est journaliste. Il a passé son adolescence à Limoges. Aujourd’hui, il partage sa vie entre le Limousin et la Bretagne.
20.00 €
9791093644448
Déjà paru !
Avec ce nouveau recueil, Pascal Hermouet nous plonge au coeur de cette Antiquité qu’il nous fait revivre par ses mythes et ses lieux qui sont comme autant de résonances en nous et de rituels se jouant devant nos yeux. Il se fait acteur et créateur de ses stances mémorielles qu’il nous livre ici dans un flux de mots. Les mythes et leurs beautés prennent corps dans la lecture de ces poèmes qui se prolongent en chacun comme un voyage métaphysique qui projetterait sa lumière sur les lieux.
« Mais voici Thèbes
Thèbes s’étire
Thèbes aux palais d’argile
le Sphinx occis OEdipe enfoui
présent passé toile d’araignée
seuls restent les hommes de Béotie
gardiens des mythes soldats sans titres
fières sentinelles à ciel ouvert
Thèbes
Thèbes s’avance. »
Après des études de lettres modernes et d’espagnol, Pascal Hermouet a enseigné le français langue étrangère au Mexique pendant plusieurs années.Traducteur de textes de la littérature mexicaine et espagnole pour la revue Siècle 2. Autre titre déjà publié aux éditions Unicité : Sillage.
12.00 €
9782373554427
Déjà paru !
Avec ce nouveau recueil qui fait écho à l’évocation des côtes atlan-tiques de Sillage (éditions Unicité), Pascal Hermouet poursuit son exploration intime de l’Ouest, au gré d’un éventail de sensations va-riées et d’émotions fortes. L’accent est mis sur les terres mystérieuses et méconnues du bocage et des marais envoûtants. Peu à peu se des-sine une poétique des retrouvailles entre l’homme et une nature secrète, avec en toile de fond une quête d’unité et de réconciliation des éléments – ombre et lumière. Au bout de la nuit, le chemin parcouru accouchera d’une nouvelle clarté.
« Trouble tourbe pâte précieuse
de jour comme de nuit la terre obscure condense
le fertile et tes empreintes spongieuses te mènent vers
de nouveaux subtils silences.
Chaque
pas
compte. »
Après des études de lettres modernes et d’espagnol, Pascal Her-mouet a enseigné le français langue étrangère au Mexique pendant plusieurs années. Il a déjà publié Lignes de fuite et Ligne de crête (éd. Inclinaison), suivi de Sillage puis Mosaïques (éd. Unicité). Photo de couverture : Pascal Hermouet.
12.00 €
9782373554410
Déjà paru !
Je suis au bord des larmes
Je jouis sans
Sans toi
Sens
De cette distance
Lumière qui me pense
À toi
Et j’appelle le nom des vivants que j’ai
                                                             J’aime oui
L’air qui entre par mes narines a un goût de
                                                              bois de prunier
La production n’a pas de sens lorsqu’elle crée
                                                              des débordements.
Depuis plus de trente ans nous savons que
                                                              nous débordons.
Peut-être que moi-même
plus âgée que ça
je déborde
déjà.
Tout est question de débordements
depuis ma naissance.
                                                           L’amour au temps du Co-vide
15.00 €
9782373554267
Déjà paru !
À travers Bris épars, Stéphane Amiot relate ces « cimes et abysses / les crachats d'encre sur le silence des pages. » Hommage à son père, décédé en 2016, ce recueil de haïkus instruit nos voix basses et ponctue nos rythmes verticaux lorsque nous approchons notre blessure du soleil pour paraphraser René Char. La nuit pour corps subtil et « seconde mère, » « chaque homme trace son chemin de lumière » en écrivant l’énigme tendue par l’horizon. Dans des épures habiles et émouvantes, Stéphane Amiot nous aide à franchir l’impasse magique des mirages.
Charentais d’adoption, tourné vers l’Atlantique et attiré par les montagnes, Stéphane Amiot vit en Midi-Pyrénées. Pétrisseur de mots, il aime aussi croquer et peindre. Il est le fils de Jean Amiot, cheminot, fils de cheminot, autodidacte nourri par les livres, dont il n’oublie pas la voix d’humaniste, épris de hauteurs et de justice.
13.00 €
9782373554335
Déjà paru !
Parcourir le silence est un singulier voyage qui donne à voir, avec justesse, une part d’universel. À l’ombre des signes, se glisse la présence poétique de la vie, celle des hommes et celle des lieux. L’expérience esthétique du photographe et de l’écrivain se double d’une dimension humaniste et d’une quête de sens. Parcourir le silence est le sixième livre en commun de Nathan R. Grison, photographe, et Laurent Grison, son père écrivain. Il est composé d’un ensemble d’expériences libres et inventives associant des photographies et des récits de fiction.
13.00 €
9782373554175
Déjà paru !
Ce livre part d’un constat : rien de simple et d’abordable par tout le monde n’existait, à ma connaissance, dans ce domaine. D’où la démarche osée de pailler à cette lacune. Plus de quinze ans de notes diverses, recueillies au cours de milliers de livres, conférences, disséqués, fruit d’une passion dévorante pour ce  Moyen Âge pourtant si décrié. « Ces mots redécouverts, comme ces grains de blé recueillis dans les tombes des pharaons, le baron Faurie De Vassal, du haut de sa tour d’Uzerche, s’apprête à en faire des semailles, avec un espoir : que certains retrouvent une nouvelle vie dans ce siècle où l’on assiste au carambolage mondial des langues avec une chance : des racines qui plongent jusqu’aux rivières souterraines de l’histoire ». (Michel Peyramaure, romancier).
Jean-Denis Faurie de Vassal pratiquera tour à tour théâtre, cinéma, radio, écriture de texte avec la voix off pour une scenécénie médiévale, sans oublier les conférences, l’écriture de livres et la participation à des spectacles « son et lumières ».
31.00 €
9782353744749
Déjà paru !
Vous apprendrez tout sur l’ordonnancement du repas, le protocole ainsi que les us et coutumes de la table, les manières de s’y tenir, l’annonce ou aboiement des metz, les charges tenues par l’écuyer échanson, l’écuyer tranchant et moult autres enseignements nécessaires à la mise en place d’un festin médiéval. Vous entrerez aussi dans les coulisses de ces grands repas : les cuisines, domaine des maistres queux des seigneurs féodaux, des marmitons et autres acteurs de ces préparations culinaires propres à enchanter les papilles les plus raffinées. Vous y découvrirez les secrets des poudres et herbes présentes dans tous les plats et même dans de nombreuses boissons. En parcourant cet ouvrage, fermez les yeux et faites appel à votre imagination. Laissez vous bercer des bruits des marmites et ustensiles, du brouhaha des serviteurs qui s’affairent et des parfums des mets, subtils arômes ou se mêlent gingembre, cannelle, cardamome et bien d’autres épices encore. À la fin de votre lecture, n’hésitez point à vous lancer dans ce voyage temporel. Revêtez l’armure ou l’habit du chevalier, la robe de la gente dame, le pourpoint du damoiseau et joignez-vous à la troupe des convives lors d’une fête médiévale, d’une festoyance, d’un banquet, dans une auberge médiévale... ou devenez vous-même créateur de cet événement en famille ou entre amis. Avec ce grimoire entre vos mains, véritable bible du festoiement, vous aurez tous les atouts pour réussir à vous dépayser et à surprendre vos invités.
Jean-Denis Faurie de Vassal pratiquera tour à tour théâtre, cinéma, radio, écriture de texte avec la voix off pour une scenécénie médiévale, sans oublier les conférences, l’écriture de livres et la participation à des spectacles « son et lumières ».
27.00 €
9782353744756
Déjà paru !
« Alerte, voilà les Rouges ! » Une rafale crépite. Le cavalier pique des deux, disparaît au tournant de la route, dans un nuage de poussière. Le roulement de la canonnade, au loin, déferle sur les vallons boisés, amplifié par l’écho. Nous sommes en 1943. Stalingrad vient d’être repris par les Russes. Le front allemand craque de toutes parts. Le général Helmut von Pannwitz, officier de cavalerie légendaire dans la Wehrmacht, obtient de Hitler la création de divisions cosaques autonomes, pour lutter contre les Soviétiques. Dès juin 1941, les Cosaques, qui n’ont jamais accepté l’oppression bolchevique, accueillent les Allemands en libérateurs, mais ces derniers ne savent pas utiliser leur courage et leurs qualités guerrières. Contre tous, le général von Pannwitz doit se battre pour créer sa Division. Dès que celle-ci est engagée, elle retourne la situation, son héroïsme étonne… Après la capitulation allemande, en dépit de la parole donnée par le général Alexander, ils sont livrés aux Russes et massacrés. Au long de ces pages, au milieu des chants, des batailles, des chevauchées, de l’amour aussi, on voit lutter pour leur liberté les Cosaques Zaporogues, les derniers cavaliers de l’Histoire.
29.00 €
9782353744824
Déjà paru !
Michel de Nostredame, dit Nostradamus, né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence, est un apothicaire français. Sa famille lui enseigne les arts de l’alchimie et il a de grandes dispositions pour les mathématiques et l’astrologie. Son intérêt pour la magie et la philosophie hermétique montre que, pour lui, la nature humaine est divine. Il étudie et pratique longtemps l’occultisme. En Sicile, il a des contacts avec les mystiques soufis. Sa vie est sans cesse menacée. L’originalité de sa conduite et de ses idées le contraint périodiquement à prendre la route pour échapper aux Autorités. Sa philosophie combine ainsi la magie et la médecine qui visent à soigner le corps de l’intérieur grâce aux pouvoirs de l’esprit. Mais pratiquant l’astrologie comme tous ses confrères à l’époque de la Renaissance, il est surtout connu pour ses prédictions sur la marche du monde et c’est pendant des états de transe qu’il rédige ses fameuses prophéties. La transe est un état profond dans la méditation. Elle survient au bout d’une longue pratique, aidée par des méthodes magiques. Nostradamus est très rapidement réputé dans toute l’Europe comme un homme pouvant lire l’avenir. Il est reçu par les cours royales et conseille même les chefs d’États sur la conduite du monde. Il décède à Salon-de-Provence le 2 juillet 1566.
27.00 €
9782353744831
Déjà paru !
Huit jours chez M. Renan a été écrit quand Maurice Barrès débutait dans les lettres et quelques pages même quand il était étudiant ; d’autres, plus anciennes, qui devaient être réunies sous ce titre, ont paru dans le Voltaire au mois de mai 1886. L’auteur ne s’attendait pas au scandale qu’il causa involontairement dans l’entourage de M. Renan : « Les amis de ce grand homme eussent voulu que je le traitasse avec plus de réserve qu’il n’avait lui-même traité les héros et les saints. Ils disaient, en levant leurs bras, qu’il était un auteur vivant. Pitoyable raison ! Que pour les gens de l’Institut, des salons et de sa famille, M. Renan fût un homme en chair et en os, c’est possible, c’est indéniable, et par la suite moi-même je le vis sourire, parler, manger, mais pour moi, dans ma petite chambre d’étudiant ignoré, il était trente chefs-d’œuvre sans plus, que mon âme seule animait. Vivant, le vieux M. Renan pour le jeune M. Barrès ? Quelle folie ! Croyez-vous donc qu’il soit jamais venu s’asseoir à ma table de la bibliothèque Sainte-Geneviève ? » Taine et Renan est constitué d’une dizaine d’articles publié dans divers journaux et revues, recueillis et commentés par Victor Giraud pour qui « ces articles ne cons­tituent assurément pas une étude complète et méthodique sur les deux grands écri­vains qui ont dominé tou­te la pensée française de la fin du XIXe siècle. Mais ils ont paru curieux, suggestif pleins de vues pénétrantes, de vives et perçantes formules, et l’on y peut suivre comme à la trace ce passionnant phénomène psychologique qu’il est si rare de pouvoir observer avec quelque détail : l’action d’un esprit sur un autre esprit. Les historiens, les moralistes et les lettrés jugeront sans doute qu’il y avait lieu de tirer ces pages perdues, presque inédites, de l’oubli. » Ses souvenirs sur Stanislas de Guaita, occultiste et poète français, cofondateur avec Joséphin Peladan de l’Ordre kabbalistique de la Rose-Croix, est un hommage à cet ami rencontré au lycée de Nancy, vers 1880 qui le fit adhérer plus tard au martinisme et dont il préfaça l’une des éditions d’Au seuil du mystère. Maître à écrire des principaux écrivains français du XXe siècle, de Montherlant à Mauriac, d’Aragon à Drieu La Rochelle, Maurice Barrès (1862-1923) joua en même temps un rôle essentiel dans l’Histoire des Idées puisqu’il fut, littéralement, l’inventeur du nationalisme français.
27.00 €
9782353744794
Déjà paru !
C’est en révélant les mécanismes du passé que l’on est à même de corriger le présent, comme pour mieux formuler l’avenir. Mission des Juifs propose cette savante exploration historique et sociologique dans une relecture des temps qui précédèrent la Chrétienté, jus­qu’à la destruction du Temple de Jérusalem. Certains y virent une énième tentative encyclopédique basée sur un argumentaire empirique imbriquant une multitude de faits (soigneusement choisis) dans une logique révisionniste (Jésus perçu ici comme un prophète et non comme l’Incarnation), faisant fi de ses précédents ouvrages. D’autres s’interrogèrent sur cette singulière mise en lumière des préludes de l’ère chrétienne, plagiat suggéré de l’Histoire philosophique du genre humain de Fabre d’Olivet, à moins qu’il ne s’agisse d’une interprétation ? Joseph Alexandre Saint-Yves d’Alveydre (26 mars 1842 à Paris - 5 février 1909 à Pau) est un occultiste français. Héritier de Fabre d’Olivet, il a à son tour influencé Papus et Stanislas de Guaita. Franc-tireur de l’histoire, historien de la tradition, ses œuvres reflètent une analyse originale de l’enchaînement psychologique des causes et des effets qui tissent les schémas socio-politiques de l’histoire des hommes.
33.00 €
9782353744206
Déjà paru !
C’est en révélant les mécanismes du passé que l’on est à même de corriger le présent, comme pour mieux formuler l’avenir. Mission des Juifs propose cette savante exploration historique et sociologique dans une relecture des temps qui précédèrent la Chrétienté, jus­qu’à la destruction du Temple de Jérusalem. Certains y virent une énième tentative encyclopédique basée sur un argumentaire empirique imbriquant une multitude de faits (soigneusement choisis) dans une logique révisionniste (Jésus perçu ici comme un prophète et non comme l’Incarnation), faisant fi de ses précédents ouvrages. D’autres s’interrogèrent sur cette singulière mise en lumière des préludes de l’ère chrétienne, plagiat suggéré de l’Histoire philosophique du genre humain de Fabre d’Olivet, à moins qu’il ne s’agisse d’une interprétation ? Joseph Alexandre Saint-Yves d’Alveydre (26 mars 1842 à Paris - 5 février 1909 à Pau) est un occultiste français. Héritier de Fabre d’Olivet, il a à son tour influencé Papus et Stanislas de Guaita. Franc-tireur de l’histoire, historien de la tradition, ses œuvres reflètent une analyse originale de l’enchaînement psychologique des causes et des effets qui tissent les schémas socio-politiques de l’histoire des hommes.
33.00 €
9782353744213
Déjà paru !
Un récit au coeur des deux guerres mondiales (de 1914 à 1945) à la rencontre des familles deux-sévrienne dans la tourmente en cette première moitié du XXe siècle. L’histoire des familles au sein de leur foyer durant les conflits, l’occupation, la résistance... mais aussi la vie des soldats dans les tranchées. Son récit n’oublie pas les souffrances, le travail des femmes, des enfants, restés en attente de nouvelles, de retours.
Ginette Savariaux est née à l'Hermitain, dans ce pays Pèlebois. Ayant été nourrie de la terre et du bois de cette région, elle a à cœur d'en conter les coutumes, les joies et les drames par une écriture naviguant entre réel et imaginaire ... En dehors des lieux et faits connus qui ont servi de support à ce récit, les situations décrites sont le fruit de son imagination. Kinésithérapeute à la retraite, elle a déjà écrit en 2013 un livre à compte d'auteur : Faites comme si ... Lieux, personnes et petites histoires, réservé à sa famille et concernant ses ancêtres. Depuis le printemps 2018, au sein de l'association Val-de-Sèvre Généalogie, presidée par Jean-Claude Pignon à Saint-Maixent-l'École, elle s'implique activement dans la commission Littérature.
20.00 €
9791093644462
Déjà paru !
Ce livre retrace la création des sapeurs pompiers de la ville de Bourges du xviie siècle à nos jours. La première partie du livre est consacrée à l'histoire de la caserne de Bourges au cours des siècles. Les incendies et les interventions marquantes mais aussi les avancées technologiques et l'évolution du métier de pompier dans une ville de taille moyenne. Dans la seconde partie du livre, l'auteur retrace sa carrière et revient sur les faits qui l'ont marqués.
Incorporé comme sapeur pompier volontaire le 1er mars 1979, le 1er avril 1982 Pascal Fontaine intègre la Brigade des sapeurs pompiers de Paris pour effectuer son service militaire, il revient à Bourges comme sapeur pompier professionnel le 1er avril 1983 jusqu’au 1er janvier 2019, pendant ces années il gravit les différents grades jusqu’à celui d’adjudant chef. Il prend sa retraite en tant que professionnel mais il réintègre les sapeurs pompiers volontaire pour continuer sa passion.
25.00 €
9791093644455
Déjà paru !
12 magnifiques planches illustrées par Jean Navarre avec les lieux incontournables de nos belles Pyrénées ! Un beau cadeau pour les amoureux des Pyrénées, 12 magnifiques planches illustrées par Jean Navarre avec les facettes incontournables de notre belle région !
- Vignemale
- Saint-Lary-Soulan
- La Brèche de Roland
- Lourdes
- La Rhune
- Le cirque de Gavarnie
- Le Col du Tourmalet
- Les Aiguilles d’Ansabère
- Cauterets
- Le Pic d’Ossau
- Le Pic du Midi de Bigorre
- La Pierre-Saint-Martin
Fort d'une solide formation chez Disney au début des années 90, suivie de 25 années de direction artistique en Édition, Jean Navarre adore sublimer les paysages du Sud-Ouest ! Artiste / graphiste / affichiste, il a publié en 2018 le calendrier « l’Épicerie du Sud-Ouest - 2019 », suite à ce premier succès, il réalise désormais, deux nouveaux calendriers chaque année…
15.00 €
9782350688503
Déjà paru !
Qui ne connaît pas le jeu de 7 familles ? Ce jeu de cartes indémodable permet ici de redécouvrir les personnalités historiques de Fort Boyard pour jouer en famille. Faites découvrir à l’aide des 7 familles le Fort Boyard. Un jeu d’antan, qui amusera les enfants et les grands-parents, pour partager un bon moment avec des cartes grand format.
Jurassien d’origine, Luc Turlan, né en 1958, s’est fixé dans la Vienne en 1996. Autodidacte, passionné de bandes dessinées, il en a adopté la graphie. Après quelques essais à Rouen dans la publicité, il illustre l’actualité pour un journal étudiant. Il travaille ensuite dans la bande dessinée comme assistant coloriste. Sa façon de travailler la couleur lui ouvre les portes de l’illustration jeunesse et en 2002 il publie ses premiers projets pour enfants : « Saperlipopette » et « Sapristi ». Il rencontre alors Régine Deforges et illustre pour elle, « La Sorcière de Bouquinville » suivi de « Mésaventures à Bouquinville » publiés aux éditions Albin Michel. Depuis mars 2007, il travaille chez Geste éditions. Aujourd’hui, Luc Turlan présente des collections de plus en plus diverses et variées pour tous les âges : des livres tactiles à la BD en passant par les romans jeunesse. « Les Amis de la ferme », sa collection à succès ne cesse de s’agrandir et dépasse largement le cadre régional. Il travaille désormais près de Poitiers dans un atelier plein de projets prometteurs.
6.90 €
9791035308544
Déjà paru !
Au soulèvement de Sa Miséricorde, en grâce du Vivant éternel, chanter Dieu avec le coeur des mots… L’aventure en Dieu « s’incarne » ici dans un chant écrit… L’âme y témoigne du désir de progresser en Lui, du désir de rendre grâce, d’implorer, de chercher, et chercher encore, de s’agenouiller, de se dresser, de se dresser en s’agenouillant, en s’abandonnant, de palpiter Dieu à l’espace complice ouvert par la Grâce : proche Clarté où s’irisent la prière, la Foi, l’Espérance et la Charité… L’âme brûle de tout éloignement de son divin Seigneur, les mots se donnent comme « proximité »…
16.00 €
9782373554342
Déjà paru !
Jean-François Blavin nous incite à renouveler notre regard sur nos contemporains et les injustices et inégalités persistantes de notre société. […] La transe, celle qui animait le jeune homme dans ses nombreuses lectures, est ce vagabondage de l’esprit poétique, par ses oscillations, elle rend sensible la complexité du monde en même temps que sa beauté ; le crépuscule, comme l’aube, est ce moment de passage, de bascule entre lumière et ténèbres… Laurent Desvoux-D’Yrek (Préface)
Entre extase et accablement
Je chemine ici ou là
Est-ce joueur de flûte
Et qui m’entraîne sans trêve
Au coeur des chimères
Où s’écrit la vie fragile
Gracile, à fleur de peau et d’âme…
Jean-François BLAVIN, le poète parisien nouvelliste et diseur, depuis qu’il a pris sa retraite, se consacre en totalité à sa vie littéraire. Il est sociétaire de la Société des Gens de Lettres, de la Société des Poètes Français, membre du Pen Club Français et du comité du Cercle de poésie et d’esthétique Aliénor, codirecteur de l’association littéraire les Ricochets Poétiques. Il publie ici son onzième livre de poésie. Il figure également dans de nombreuses anthologies dont Poésies de langue française (Seghers), Haïti 2010, numéro spécial de la revue Intuitions (D’Ici et D’AilleurS), Poètes francophones contemporains (Ellipses), Attention Travail ! (L’Harmattan, collection Accent tonique)…
13.00 €
9782373554441
Déjà paru !
Voici le calendrier 2021 de Noirmoutier. Mois après mois vous découvrirez ce territoire grâce à des photos de paysages mais aussi du quotidien des Noirmoutrins. 16 photos en grand format illustrent un lieu, une scène, un paysage…
Didier Babarit, né en 1963, photographe autodidacte depuis bientôt 25 années, il délaisse l’argentique en 1998 au profit de nouvelles technologies, telles que l’arrivée des boîtiers numériques et le perfectionnement accru de l’informatique. En 2015, il est l’auteur et éditeur du livre photos sur Noirmoutier, intitulé «?Photos d’Her Moutier ». Il vit à Noirmoutier.
9.90 €
9791035308698
Déjà paru !
Voici le calendrier 2021 sur les bords de la Loire. Mois après mois vous découvrirez ce territoire grâce à des photos de paysages mais aussi du quotidien des Ligériens. 16 photos en grand format illustrent un lieu, une scène, un paysage…
Dominique Drouet débute la photographie à 9 ans, « armé » du vieux boîtier 6 x 9 de son père. Passionné d’ornithologie, il se dirigera tout naturellement vers la photographie animalière. Un reportage sur « les ventres jaunes » – les potiers du Fuilet et sur leur lande d’extraction – lui vaudra le Prix de la Fondation de France à Paris. Cette distinction le propulsera professionnel. Aujourd’hui, l’Anjou, la Loire, les Hommes et la Nature restent ses sujets préférés. Il a publié une dizaine de livres sur la Loire et la Nature. Ses photos sont régulièrement publiées dans la presse nationale et les guides régionaux.
9.90 €
9791035308513
Déjà paru !
quand le cerf vole
l’oiseau revient
la plume en éventail
main levée qui dit non
ébouriffe le ciel
l’aile brave
et le cerf vole
à péter le triangle
13.00 €
9782373554151
Déjà paru !
« Le cadavre exquis est un jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu'aucune d'elles ne puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes. » Ce jeu littéraire a été inventé à Paris, au no 54 de la rue du Château, dans une maison où vivaient Marcel Duhamel, Jacques Prévert et Yves Tanguy. Le principe du jeu est le suivant : chaque participant écrit à tour de rôle une partie d'une phrase, dans l'ordre sujet-verbe-complément, sans savoir ce que le précédent a écrit. La première phrase qui résulta et qui donna le nom à ce jeu fut : « Le cadavre – exquis – boira – le vin – nouveau. »
Valentine Dubois. Vit entre Paris et Belle-Île-en-Mer. Elle a publié sept recueils de poésies et nouvelles et a réalisé un film en hommage à la beauté sauvage de cette île si bien nommée. Elle lit chaque année lors du weekend de la rose, ses poèmes au jardin de Bagatelle.
Alain Garo . A ce jour inconnu des services de police partage sa vie entre Terres de Sienne et bleu Outre-Mer, entre le La bémol et le Si septième, parmi les îles du Ponant où il se plaît à commettre parfois quelques larçins de poésie en prose.
15.00 €
9782373554458
Déjà paru !
La ville d’Alençon a été le décor de mon enfance, vécue au pied du Château et de la Halle au Blé. J’étais un garçonnet heureux, éduqué par une mère institutrice soucieuse de perfection. Malgré les difficultés de cette période de guerre et d’immédiat après-guerre, l’ancienne « cité des Ducs » restait pour moi un théâtre à ciel ouvert fascinant. De nombreuses manifestations ponctuaient l’année, exacerbées par la concurrence idéologique entre « républicains » et « conservateurs ». L’activité marchande était vivifiée par la venue hebdomadaire en ville d’une population paysanne nombreuse, traitant d’affaires au cours de palabres animés. Mais surtout, comme beaucoup de mes camarades, j’attendais avec impatience le retour des forains de la Foire de la Chandeleur.
15.00 €
9782359920697
Déjà paru !
Pendant des décennies, Jacqueline Maillat a passé en famille, des vacances inoubliables à Noirmoutier. Ce point dans l’eau fut pour elle un point d’ancrage. Et le théâtre de précieux moments de découvertes et de liberté. Il reste aujourd’hui un repère, mais aussi un espace où nature et Histoire semblent avoir été préservées pour nous aider à franchir les étapes d’une vie en perpétuel mouvement. À travers cet ouvrage, l’auteure nous invite à en découvrir les beautés et les richesses.
Jacqueline Maillat est journaliste et vit à Rouen.
20.00 €
9791093644424
Déjà paru !
L’histoire de Jeanne Monard est celle d’une femme qui a exercé pendant plus de soixante ans son métier d’ostréicultrice dans la plus grande invisibilité sociale. Son témoignage vise ici à donner voix à toutes les ostréicultrices françaises qui, comme elle, sont actives depuis toujours aux côtés de leurs époux, mais restent encore, pour la plupart, privées d’identité et de statut propre. À travers son évolution personnelle se dessine pratiquement un siècle de développement de l’ostréiculture française, au fil des aléas de l’Histoire régionale et nationale.
Catherine Goulletquer est diplômée en langues étrangères, sciences humaines et journalisme. Elle a été correspondante de presse aux États-Unis de 1989 à 1992 et exercé le métier de journaliste pendant une dizaine d’années avant de se tourner vers l’écriture et la traduction d’ouvrages, tout en enseignant l’anglais. Depuis 2007, elle est psychopraticienne relationnelle et analyste transgénérationnelle dans la région nantaise. Auteure d’une dizaine d’ouvrages, elle a reçu le Prix des Mouettes en l’an 2000 pour son premier livre publié chez Geste éditions, Femme de la Côte.
4.95 €
9791035308643
Déjà paru !
Cet ouvrage, construit autour d’entretiens et de témoignages sur la Seconde Guerre mondiale, donne la parole à tous les anonymes que les circonstances ont placé aux portes de l’Histoire. Un destin tragique qui les a brutalement arrachés à la vie quotidienne de nos villages. En plus du récit chronologique d’une lutte sans merci contre l’occupant, les auteurs ont voulu servir au devoir de mémoire. Une galerie de portraits nous rappelle toute cette jeunesse que la folie des hommes a fauchée.
Jacky Berge, né en 1951 à Saint-Loup-sur-Thouet, est passionné par les gens, l’Histoire et la Gâtine. Professeur des écoles, il a longtemps enseigné en écoles rurales avant d’occuper le poste de conseiller pédagogique pour la circonscription de Parthenay.
Jean-Yves Pineau, né en 1951, est aide-soignant à l’hôpital Nord Deux-Sèvres, sur le site de Parthenay, depuis 1972. Il collecte depuis de nombreuses années des témoignages et des documents relatifs à l’Occupation dans notre région.
4.95 €
9791035308636
Déjà paru !
Armand Giraud, né en Vendée en 1899, mourra centenaire après une vie consacrée au bien public. Sous l’Occupation, il subit le sort de nombre de résistants du grand Sud-Ouest : prison de la Pierre-Levée à Poitiers, camp de Compiègne, Buchenwald de 1944 à 1945. Il témoigne ici à la première personne de son passé de résistant et déporté.
C’est la propre histoire d’Armand Giraud qui est racontée ici. Il a vécu à Luçon en Vendée avant de s’éteindre centenaire en l’an 2000.
4.95 €
9791035308629
Déjà paru !
En comparant la jeunesse actuelle avec la sienne, Jacquet se dit que tout avait été trop vite. Tandis que les hameaux se désertifiaient, le jeune agriculteur avait vu s’approcher le cap de la quarantaine. L’âge extrême au-delà duquel il devenait difficile de trouver une femme. Mais depuis 50 ans les mentalités ont-elles vraiment changé à la campagne ? Petites annonces, agences matrimoniales, associations et Internet, ils frappent à toutes les portes supposées du bonheur. Aujourd’hui, émancipation oblige, les garçons s’éclatent les filles s’assument. Dans ce roman, Suzanne Bontems, décrit l’évolution des moeurs dans les campagnes poitevines des années 1950 à nos jours.
Suzanne Bontems vit aux Sables-d’Olonne. Elle est l’auteur de nombreux romans de terroir dont Alcide, le maître du temps, paru aux éditions La Geste.
4.95 €
9791035308612
Déjà paru !
Dans les villages de nos campagnes et depuis des générations, les familles vivaient de la terre. Chaque village possédait son forgeron ou maréchal-ferrant, mais aussi un charron, un cordonnier et quelquefois un sabotier ou un scieur de long. Toutes ces activités vont être remises en question au sortir de la Première Guerre mondiale, certaines vont disparaître, d’autres vont évoluer pour répondre au modernisme grandissant ou la mécanique va remplacer peu à peu le bras de l’homme. C’est le témoignage d’un village d’autrefois qui nous est ici conté
Fabien Deneux est né le 28 juillet 1952 à Vernon dans le département de l’Eure. Après deux années de collège, c’est l’usine dès l’âge de 15 ans. Aujourd’hui, adjoint technique principal dans une collectivité territoriale. Poitevin d’adoption depuis de nombreuses années, il demeure dans les Deux-Sèvres. Il se passionne pour les vieux outils et les métiers de nos ancêtres. Collectionneur averti de tous ces outils, il a voulu les faire revivre au travers de cette histoire.
4.95 €
9791035308605
Déjà paru !
Une enfance et une adolescence tourmentées par l’abandon de la mère. Heureusement, il y a la grand-mère dans cette maison adossée à la forêt de Mervent en Vendée. Devenue institutrice, cette aventureuse se passionne pour la peinture et la littérature. En 1939, elle parcourt le Bocage à moto et en pantalon, grimpe les cols des Pyrénées à vélo. Ce sera un instit pas ordinaire dans un temps où l’école laïque ou libre imposait rigueur et austérité.
Clod’Aria est née à Paris en 1916. Elle vit en Vendée. Elle a publié une trentaine de recueils de poésie et quelques ouvrages en prose (le Dé bleu, Écho optique, Soc et Foc). Elle participe à de nombreuses anthologies chez Gallimard, Hachette, Éditions ouvrières… Elle est traduite en Allemagne, en Italie et en Chine.
4.95 €
9791035308599
Déjà paru !
Répondant à la question « qu’est-ce que la poésie ? », le poète américain Lawrence Ferlinghetti a cette formule fulgurante : « Au lieu de vouloir t’échapper de la réalité, plonge dans la chair du monde. » (1) C’est ce que nous propose ce livre : une immersion au coeur de la nature et sa matérialité rayonnante. Loin des lumières froides et désincarnées de l’abstraction, les mots de Michel Jourdan ont les pieds bien ancrés dans la terre et la poussière des chemins. On y entend la respiration du roc sous le soleil, le chant des cailloux au creux des ruisseaux. Même les gouttes de pluie ou le bruissement du vent dans les arbres y ont une incroyable densité. On n’écrit pas des poèmes avec des idées ou des théories, mais en tentant de cap-ter, en soi et autour de soi, les échos d’une présence. Extrait de la préface de Thierry Cazals « ...la poésie est sans mode d’emploi elle réunit ce qui peut sembler disparate la poésie s’éveille de passage pour la fleur d’iris bougeant dans le vide pour l’ineffable forme d’un banc de sable impermanent dans la rivière nous réunit avec l’indicible des floconneuses fleurs de mimosas sauvages... » Extrait du recueil Hors-pistes
13.00 €
9782373554366
Déjà paru !
Bernard Beaumatin, qui dirige l’Ecloserie de la Mer, est assassiné et son exploitation saccagée. Ses deux collaborateurs principaux, Cécilia Percollet et Rémus Fribolle ont quant à eux disparu. Charlotte Auduc, commandante d’une unité spéciale pour toute la Nouvelle-Aquitaine, est envoyée en Charente-Maritime pour suivre cette affaire qui ébranle le monde ostréicole. Après le meurtre de Beaumatin, il y a quatre autres assassinats et les pistes de recherche s’effondrent les unes après les autres : autour des victimes il y avait des maîtresses, des employés ou des « amis » sur lesquels Charlotte s’interroge et dont certains posent problème. Mais qui est donc derrière tous ces meurtres, doublés d’une tentative d’extorsion de fonds menée par un inconnu ?
Après une formation à HEC, Philippe Bouin intègre les rangs de Hewlett-Packard (HP) où il occupe des postes-clés dans le management. À l’aube de l’an 2000, il s’offre un véritable changement de vie : il vient s’établir en Bourgogne beaujolaise et se consacre dès lors, tout entier, à l’écriture. Depuis, plus de trente-cinq romans sont nés sous sa plume, ainsi qu’une pièce de théâtre. Nombre de ses livres ont été traduits, plusieurs distinctions les ont salués, dont le Grand Prix Polar Cognac et le Prix Océanes du roman historique.
13.90 €
9791035308681
Déjà paru !
CHANGER D’AIR CHANGER D’ART Gérard Jaulin de la peinture au théâtre

TRADUCTIONS

DOMAINE ALLEMAND poèmes/collages
HERTA MÜLLER, PRIX NOBEL, traduite par Anne Kubler

DOMAINE TURC
Özge Sönmez traduite par Luc Champagneur

DOMAINE ESPAGNOL 

COLOMBIE
Darío Jaramillo Agudelo  & Piedad Bonnett, traduits par Brigitte Le Brun Vanhove
ESPAGNE
José Vidal Valicourt  „disparaitre lors d'un solo de Coltrane„
traduit par Gilles Couatarmana'ch

AUTEURS
Nicolas Jaen  « derrière les murs…»
Claire Mathieu « prie-dieu »
Eric Auvray «Tourner la page»
Christine Zhiri «J’elle et noix »

Dossier VILLES FANTOMES 2

Brice Bonfanti /CHANTS D’UTOPIE (extrait)
Philippe Labaune /DRONES (extrait)
Julia Lepère/POMPÉI
Thomas Lamouroux / GOUSSAINVILLE
Mathieu Marc / VILLES INTÉRIEURES (extrait)
Elisabeth Morcellet / ALORS D’ABORD
Patricia Cros / LA CITADELLE
Jean-Luc Lavrille /Humanité zéro
Camille Bloomfield-Nicolas Southon / VILLES FANTÔME
Jérôme Lebrun/ la vie de banlieue

HISTOIRE LITTÉRAIRE
NICOLE RIOU : Le chaudron du Marais prémices féministes, 
Mme DE LAFAYETTE & Mme DE SÉVIGNÉ

DOMAINE CRITIQUE   

Jean-Pierre Bobillot : VOIX, etc. 113-115, p.
Denis Ferdinande p.
Matthieu Gozstola p.
Sélection de livres et revues par F. Favretto
18.00 €
9782374280387
page 1 |2 |